Statut du corps humain

Peu de contrôle dans la pratique du don de sperme : anonyme ou pas ?

Peu de contrôle dans la pratique du don de sperme : anonyme ou pas ?

Dans une question écrite (n° 5-9727 du 19 juillet 2013)  Elke Sleurs (NV-A) s'adresse à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Madame Onkelinx, à propos du don de sperme non anonyme.
L'article 57 de la loi de 2007 relative à la procréation médicalement assistée autorise le don de sperme « connu », lorsque les receveurs connaissent le donneur, souvent un membre de la famille. Par contre, le don non anonyme, par un donneur inconnu mais dont l'identité serait divulguée, est interdit. On trouve cependant sur internet une liste où figurent notamment les centres belges de fertilité qui divulguent l'identité du donneur. Elke Sleurs ayant obtenu certaines informations, prétend que ces centres de fertilité notamment en Flandre, décideraient eux-mêmes de travailler, ou non, avec du matériau non anonyme (ovocyte et /ou sperme). La confusion semble régner quant aux dons non anonymes. L'interpellation est donc importante pour savoir comment la Ministr...

Lire la suite 


USA : une femme se réveille du coma juste avant le prélèvement de ses organes

Etats-Unis - USA : une femme se réveille du coma juste avant le prélèvement de ses organes

Une femme, déclarée en état de mort cérébrale, a ouvert les yeux juste avant qu'on ne l'opère pour prélever ses organes.  (Syracuse, Etat de New York) En 2009, Colleen S. Burns, 41 ans, était conduite aux urgences, victime d'une surconsommation de drogue. Les médecins de l'hôpital Saint-Joseph la déclarèrent en état de mort cérébrale et demandèrent  à ses proches la permission de prélever ses organes. Alors que la patiente était sur la table d'opération qui permettrait de prélever son coeur et d'autres organes vitaux, la patiente a ouvert les yeux, arrêtant ainsi brutalement l'intervention.
L'équipe médicale a fait l'objet d'une enquête qui montre aujourd'hui de graves manquements à la fois sur le plan du diagnostic et de la communication avec les personnels soignants. Ce cas repose la question de la définition du critère de « mort ». Le critère de « mort cérébrale » a été inventé en 1968 en vue de faciliter le prélèvement d'organes vitaux sur des personnes dont le coeur bat normalem...

Lire la suite 


Don de sperme en Belgique : manque de contrôle et lacunes politiques

Belgique - Don de sperme en Belgique : manque de contrôle et lacunes politiques

Issus d'un don de sperme provenant d'un Danois porteur du gène de la neurofibromatose de type 1, plusieurs enfants sont nés avec ce handicap. Ces cas douloureux posent la question du contrôle de qualité des banques de spermes et du fonctionnement des centres de procréation médicalement assistée. La Sénatrice Elke Sleurs (N VA) a interpellé  à ce sujet Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. « Quand la ministre s'attellera-t-elle enfin à la confection de tous les arrêtés d'exécution de la loi de 2007 en vue de la mise en oeuvre d'une coordination efficace entre les centres de fécondité ? Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps ? » demande Elke Sleurs.
La Ministre répond que ses « services discutent en ce moment avec des représentants des centres de fécondité pour examiner quelles sont les modalités les plus adaptées. Différentes pistes ont déjà été tracées mais elles doivent être précisées et surtout validées par les int...

Lire la suite 


Donneur de sperme : deux enfants malades

Donneur de sperme : deux enfants malades

Deux enfants nés au centre de la fertilité de l'hôpital AZ Sint-Lucas à Gand sont atteints de neurofibromatose, une maladie génétique. Et ce à cause du sperme du donneur danois utilisé pour leur conception.On apprenait l'an passé qu'un Danois porteur d'un gène déficient avait donné son sperme à la Nordic Cryobank, une banque de sperme commerciale à Copenhague. Son sperme a été envoyé dans au moins dix pays, dont la Belgique. Il serait le père biologique de 43 enfants, dont 9 auraient développé cette maladie. En juin 2009 l'hôpital AZ Sint-Lucs de Gand a pris contact avec la banque de sperme danoise après la naissance d'un enfant porteur de la neurofibromatose de type 1 (NF-1). La direction de la banque du sperme a ouvert une enquête, tandis que l'hôpital gantois découvrait un deuxième enfant porteur de la même maladie génétique. Le sperme de ce donneur a également été utilisé à Louvain, Bruges et Bruxelles
Le groupe " Donorkinderen België " a réagi immédiatement: " chaque personne a ...

Lire la suite 


One of us : une initiative paneuropéenne d’envergure pour la protection de l’embryon

One of us : une initiative paneuropéenne d’envergure pour la protection de l’embryon

En signant ce document, chaque citoyen européen peut montrer son souci de protéger l'embryon humain. Nombreuses sont les associations qui de par l'Europe en appellent à leurs membres. Objectif : 1.000.000 de signatures de par 7 différents pays.

Pourquoi exiger de la Commission de protéger l'embryon humain ? C'est pour que soient repectées la dignité et de l'intégrité de l'embryon humain, tout comme cela a été établi par l'arrêt Brüstle contre Greenpeace de la CJUE qui définit l'embryon humain comme le commencement du processus de développement d'un être humain. Afin d'être cohérente dans l'exercice de ses compétences, l'UE devrait interdire et mettre fin au financement des activités qui impliquent la destruction d'embryons humains, en particulier dans les domaines de la recherche, de l'aide au développement et de la santé publique.

En cliquant sur le lien suivant  le bouton « Je signe en ligne » ,vous allez être redirigé vers le site protégé de l'Union Européenne.

Lire la suite 


Don d'organes: exclure les patients atteints de la maladie de Parkinson ?

Don d'organes: exclure les patients atteints de la maladie de Parkinson ?

Dans son avis n°8800, le Conseil supérieur de la santé s'est penché sur la pertinence de l'exclusion des personnes atteintes de la maladie de Parkinson (MP) de la liste des donneurs de tissus, organes et cellules.

En effet, l'évolution de cette maladie est lente et le mécanisme de transmission n'est pas démontré. La prévalence de cette maladie est de 3 pour 1000 au sein de la population belge et nombreux sont les patients en attente d'une greffe.  Au vu de ces considérations, le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) recommande qu'un patient présentant une MP ne soit pas exclu comme donneur d'allogreffes pour autant que  le diagnostic de la MP ait été posé avec certitude et que le greffon ait été sécurisé ou qu'il présente un intérêt pour le pronostic vital du receveur.
 

Lire la suite 


Prélèvement de matériel humain  : "qui ne dit mot consent"

Prélèvement de matériel humain : "qui ne dit mot consent"

Depuis 2008, le prélèvement de matériel corporel humain (cellules, tissus, tissus cervicaux, os...) est autorisé sur toute personne décédée, adulte ou enfant, sauf si celle-ci s'y est expressément opposée de son vivant. Ce système de consentement présumé est appelé « système opting out ».
Il est important de noter qu'il n'est aujourd'hui pas possible de choisir ce à quoi l'on s'oppose : soit on refuse tout prélèvement quel qu'il soit, y compris la transplantation d'organes en vue de sauver une vie, soit on n'exprime pas d'opposition, et le matériel corporel peut alors être prélevé.
La ministre fédérale de la Santé publique Laurette Onkelinx a demandé au Comité consultatif de Bioéthique (CCB) s'il était éthiquement justifié d'appliquer le même système opting out à tous ces prélèvements de matériel corporel humain post mortem, qui correspondent à des objectifs très divers.
Le 10 décembre 2012, le CCB a répondu à cette question dans son avis n° 54.
Les membres du Comité déplorent à l'un...

Lire la suite 


Regeling weefseldonatie nodig : U weet het niet, maar uw lichaam wordt gebruikt

Regeling weefseldonatie nodig : U weet het niet, maar uw lichaam wordt gebruikt

Botten, ogen, hersenen, huid. Als u bij leven niet expliciet zegt dat u dat niet wilt, worden uw weefsels na overlijden gebruikt voor onderzoek. Ethicus Sigrid Sterckx vindt dat onaanvaardbaar. Lichaamsmateriaal. Zo heet het in een wet van 2008. Het gaat om alle delen van het lichaam die na een overlijden gebruikt mogen worden voor wetenschappelijk onderzoek of therapeutische doeleinden.
Half december formuleerde het Raadgevend Comité voor Bio-ethiek een advies op vraag van de minister van Volksgezondheid, Laurette Onkelinx (PS). Maar van een aanpassing van het artikel is in het ontwerp niets terug te vinden.
Sigrid Sterckx (UGent, VUB), die ook lid is van het Comité, luidt de alarmbel. 'Onaanvaardbaar', zegt ze, 'er wordt op grote schaal lichaamsmateriaal weggenomen, zonder dat de familie dat weet of toestemming geeft. Ook van kinderen, zonder dat de ouders het weten. Het is een mirakel dat er nog geen ophef rond ontstaan is.'

Het Raadgevend Comité pleit voor een gedifferentieerde ...

Lire la suite 


1000e transplantation du foie à l’UZ Gent

Belgique - 1000e transplantation du foie à l’UZ Gent

L'équipe de transplantation de l'UZ Gent est le premier centre en Flandre à avoir effectué sa 1000ème transplantation du foie. Le comptage, commencé en 1991, continue depuis lors à une moyenne d'environ 50 transplantations par an, sur des adultes, des enfants et des adolescents.
Le foie est le plus grand organe du corps humain ; il remplit diverses fonctions vitales pour le métabolisme. Vingt ans après leur transplantation, des patients ont plus de 72 % de chance de survie et la possibilité de mener à nouveau une vie active de qualité ; c'est ce que nous enseignent les chiffres de l'UZ Gent. Mais ils doivent prendre des médicaments antirejet leur vie durant. Ces immunosuppresseurs pouvant entraîner certains problèmes métaboliques (défaillance cardiaque, diabètes...), un suivi étroit est requis, ainsi qu'une rectification éventuelle de la médication. Les inconvénients sont largement contrebalancés par les gros avantages d'une transplantation.
En Belgique, quelque 220 patients par an ...

Lire la suite 


Behoefte aan navelstrengbloed in België

Belgique - Behoefte aan navelstrengbloed in België

Met een wereldwijde inventaris van ongeveer 540.885 onmiddellijk beschikbare eenheden wordt navelstrengbloed vandaag beschouwd als een bron van hematopoïetische stamcellen (HSC) evenwaardig met andere transplantaatsoorten voor kinderen of als een aanvaardbare alternatieve bron van HSC voor volwassenen. Naast de onverwante donortransplantaties is het voor sommige indicaties ook mogelijk om een familiale donortransplantatie uit te voeren voor zover er transplantaten van goede kwaliteit kunnen weggenomen en bewaard worden. Dat betekent dat navelstrengbloedbanken voor allogeen gebruik een steeds belangrijker rol spelen op het gebied van transplantatie van cellen.
Sinds de oprichting van de eerste navelstrengbloedbanken zijn de technieken voor het bewaren en het transplanteren geëvolueerd, er werden internationale normen uitgewerkt en de wettelijke kaders werden verbeterd, wat tot een betere algemene kwaliteit van de beschikbare transplantaten heeft geleid. Ook de aan de t...

Lire la suite