Toutes les actualités (Suisse)

 Supprimer le filtre "Suisse"

Difficultés psychologiques pour les proches présents lors d'un suicide assisté / euthanasie

Suisse - Difficultés psychologiques pour les proches présents lors d'un suicide assisté / euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une étude menée en Suisse en décembre 2007 sur 85 parents et amis qui ont été témoins d'un suicide assisté, a révélé une prévalence plus élevée d'état de stress post-traumatique (ESPT) et de deuil compliqué que suite à un décès naturel. La Suisse est l'un des rares pays où le suicide assisté est autorisé. Il est généralement défini comme la prescription ou la fourniture de substances létales dans le but explicite de permettre au patient de se suicider. Malgré le fait que le sujet soit l'objet de débats houleux, il existe très peu de recherches à propos de l'impact d'un suicide assisté sur les proches du suicidé. L'étude fut menée en coopération avec Exit Deutsche Schweiz, une association qui organise le suicide assisté. Les familles ont étés contactées par l'organisation.

Le traumatisme que laisse un suicide assisté chez les proches du suicidé est différent de celui que peut provoquer une mort naturelle ou un suicide normal. Bien que le suicide assisté permette souvent de faire ses ...

Lire la suite 


Suisse : modifications des directives pour diagnostiquer la mort

Suisse - Suisse : modifications des directives pour diagnostiquer la mort

- Don d'organes et mort

Dû à un taux de dons d'organes particulièrement bas, la Suisse a décidé de changer sa loi sur la transplantation ce mercredi 15 novembre 2017. La nouvelle loi modifie les directives de l'Académie Suisse des Sciences Médicales sur le « Diagnostic de la mort en vue de la transplantation d'organes et préparation du prélèvement d'organes ». Le décès d'une personne pourra désormais être déclaré cinq minutes après un arrêt cardiaque, contre dix minutes auparavant. Cette mesure permettrait une plus grande possibilité de prélèvements d'organes ainsi qu'une meilleure qualité de ceux-ci.

Cette décision, importante pour les transplantations d'organes, se trouve néanmoins critiquée par certains. Plusieurs organisations, dont la Société suisse de Bioéthique et la Human Life International Suisse, considèrent que cette diminution du temps d'attente va « bouleverser la confiance de la population concernant les règlements de dons d'organes ».

Les organisations rappellent que seule une défaillance i...

Lire la suite 


Suisse - Suisse : un nouveau pôle de recherche pour la médecine de demain

- Recherche médicale

Le 4 novembre dernier, le Campus Biotech, centre de recherche genevois qui se présente comme un « nouveau pôle d'excellence dans les domaines de la recherche en biotechnologie et en sciences de la vie », a ouvert ses portes à la presse. Destiné à accueillir à terme 1.200 chercheurs sur pas moins de 40.000 m2, ce centre a pour ambition de placer la Suisse à l'avant-garde mondiale dans les domaines des neurosciences et de la bio-ingénierie. Résolument tourné vers la recherche appliquée, il abrite diverses institutions dont certaines travaillent sur des sujets qui relèvent à l'heure actuelle de la science-fiction, tels que la conception de neuroprothèses visant à rendre la mobilité à des personnes paralysées ou la vue à des personnes aveugles, ou sur le développement d'une médecine toujours plus personnalisée, à l'aide notamment du séquençage génomique permettant d'affiner le diagnostic.
Le centre accueillera également à partir de décembre le Human Brain Project, projet soutenu financiè...

Lire la suite 


Suisse : le suicide assisté imposé dans les homes

Suisse - Suisse : le suicide assisté imposé dans les homes

- Euthanasie et suicide assisté

Le Grand Conseil du Canton de Neuchâtel a voté le 4 novembre dernier, par 80 voix contre 16, une modification de la loi imposant aux homes bénéficiant de subventions publiques d'offrir la possibilité de fournir une aide au suicide aux résidents qui en feront la demande. Arguant que « la liberté de choix des patients ou des résidents ne peut être réduite et l'emporte sur le règlement des EMS et des homes », la loi prévoit désormais que les institutions concernées devront mettre un local à disposition de l'association EXIT qui prendra en charge l'exécution de la volonté du patient.
La loi fixe également les conditions d'accès au suicide assisté, qui sera réservé aux personnes qui souffrent « d'une maladie ou de séquelles d'accident graves et incurables », et sont capables de discernement.
Des députés de toutes les tendances politiques ont mis en cause l'utilité de cette modification, et ont manifesté leur regret que l'on impose au personnel soignant une telle issue pour certains de leu...

Lire la suite 


Annulation d'un arrêt CEDH : Gross c. Suisse

Suisse - Annulation d'un arrêt CEDH : Gross c. Suisse

- Euthanasie et suicide assisté

La Cour Européenne des Droits de l'Homme, réunie en Grande Chambre (17 juges), a rendu ce 30 septembre 2014 un nouvel arrêt dans l'affaire Gross contre Suisse.
L'on se souviendra qu'une chambre de la Cour (7 juges) avait rendu en mai 2013 un arrêt condamnant la Suisse pour violation de l'article 8 de la Convention (Droit au respect de la vie privée et familiale). La chambre de la Cour avait estimé que la loi suisse, tout en offrant à madame Gross la possibilité d'obtenir une dose létale de médicament, sur ordonnance médicale, ne fournissait pas des directives suffisantes pour définir avec clarté l'ampleur de ce droit.
La Suisse interjeta appel de cette décision.
Par l'arrêt de ce jour, la décision a été intégralement annulée, et perd donc toute validité juridique.
Madame Gross, qui souhaitait recourir au suicide, est aujourd'hui décédée, en manière telle que la requête devant la Cour est devenue irrecevable, et même « abusive »: la Cour constata que des précautions spécifiques furent...

Lire la suite 


Soins palliatifs : création et financement privé d’une chaire d’enseignement en Suisse

Suisse - Soins palliatifs : création et financement privé d’une chaire d’enseignement en Suisse

- Soins palliatifs

Pour soutenir le développement des soins palliatifs, l'Académie des sciences médicales (ASSM) a lancé un appel de fonds pour créer une chaire d'enseignement et de recherche. L'assureur maladie Helsana a accepté de financer le lancement de la structure, à hauteur de 2,5 millions de francs.
Les universités suisses ont jusqu'au 15 août pour déposer leur demande pour accueillir la future chaire. Selon l'ASSM, les cinq hautes écoles ont déjà manifestés leur intérêt pour développer plus avant cette spécialité qui à l'heure actuelle ne compte qu'une seule chaire au niveau suisse, à Lausanne. L'ASSM assure que l'assureur-maladie n'aura aucun droit de regard sur l'enseignant choisi ni sur le programme développé par la haute école qui sera sélectionnée. L'Université devra aussi s'engager à maintenir la chaire au-delà de la période de soutien.
 

Lire la suite 


Suisse : toujours plus d'assouplissement des conditions d'accès au suicide assisté

Suisse - Suisse : toujours plus d'assouplissement des conditions d'accès au suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

L'assemblée générale de l'association suisse Exit s'est prononcée en faveur d'une extension de l'aide médicale au suicide pour les "personnes souffrant de polypathologies liées à l'âge". Exit ADMD Suisse romande s'était déjà déclarée favorable à une telle proposition le 26 avril dernier.
Jusqu'à aujourd'hui, "les deux associations proposaient l'aide au suicide pour les personnes atteintes d'une maladie incurable ou en phase terminale". Elles veulent donc aujourd'hui l'étendre aux personnes qui ne sont pas atteintes d'une maladie incurable. Selon elles, une telle pratique se justifierait par le vieillissement de la population. Concrètement, toute personne âgée désirant recourir au suicide assisté le pourra dès lors qu'elle souffre de plusieurs pathologies, dont aucune ne serait mortelle mais qui limiterait sa vie de manière importante.
Lors d'une interview, le président d'Exit Suisse romande, Jérôme Sobel, a déclaré: "Un médecin peut considérer que c'est une mauvaise idée. Mais si la ...

Lire la suite 


Suisse - Suisse : non aux bébés médicaments

- Recherche sur les embryons

Peut-on utiliser une vie pour en sauver une autre ? Par 108 voix contre 79, le gouvernement national suisse a dit non. Comme le Conseil des Etats, les parlementaires ont refusé d'autoriser la sélection d'embryons à même de faire par la suite un don de cellules souches à un frère ou une soeur atteint d'une maladie incurable. En Suisse, on estime qu'il y aurait une dizaine de cas par an concerné par cette méthode. Concrètement, les couples qui ont un enfant atteint d'une maladie incurable ne pourront pas faire un deuxième enfant pour sauver l'aîné. L'argument qui a convaincu : les conséquences psychologiques négatives pour le deuxième enfant, le bébé médicament, qui sera conçu pour sauver sa grande soeur ou son grand frère.
Le Conseil national s'est donc rallié au Conseil des Etats sur cette question. Les parlementaires ont par contre décidé d'autoriser la détection des anomalies génétiques de l'embryon avant la fécondation in vitro.
En Belgique, rappelons que cette technique et la ven...

Lire la suite 


Suisse : suicides assistés

Suisse - Suisse : suicides assistés

- Euthanasie et suicide assisté

Une équipe de chercheurs suisses - dans le cadre de l'étude nationale de Cohorte - dirigée par Matthias Eggerfrom ( Berne), vient de publier dans le International Journal of Epidemiology de Janvier 2014, les résultats de leur recherche sur le facteur socio-économique associé au suicide assisté.  Dans cette étude les chercheurs ont étudié le phénomène des suicides assistés pratiqués par des associations promouvant le droit de mourir, et ce de 2003 à 2008, combinant leurs informations avec celles d'une étude longitudinale du recensement de la population suisse.
Les principales conclusions sont les suivantes:
- le suicide assisté a été associé au sexe féminin et à des indicateurs de vulnérabilité tels que vivre seul ou être divorcé, mais aussi à une éducation et une position socio-économique plus élevée.
- tumeurs malignes et affections du système nerveux sont les causes communes sur les certificats de décès, mais dans 16% des cas, aucune cause sous-jacente n'a été enregistrée. Dans 20 ...

Lire la suite 


Zaak Gross tegen Zwitserland – Kritische beschouwing

Suisse - Zaak Gross tegen Zwitserland – Kritische beschouwing

- Euthanasie et suicide assisté

Het Europees Hof voor de Rechten van de Mens heeft zich reeds verschillende malen uitgesproken over soortgelijke situatie's. Hoewel het Hof doorheen haar rechtspraak geleidelijk aan heeft gesteld dat het zogenaamde recht "om zelf te beslissen waar en hoe men wil sterven" onder het begrip "eerbiediging van het privé-leven" valt, heeft zij nooit aangeven dat dit "recht" op zich zou bestaan of vervat zou zijn in de bepalingen van het Europees Verdrag voor de Rechten van de Mens.

In de zaak Koch tegen Duitsland oordeelde het Hof immers dat een staat niet de verplichting heeft om medisch begeleide zelfmoord toe te laten en te reglementeren. In de zaak Haas tegen Zwitserland werd gesteld dat, indien een staat medisch begeleide zelfmoord toelaat, er passende voorwaarden nodig zijn ten einde elke vorm van misbruik tegen te gaan.

De Zwitserse wetgeving voorziet onder meer dat medisch begeleide zelfmoord slechts mogelijk kan zijn middels voorschrift van een arts ten einde de letale dosis ...

Lire la suite