FR NL EN

L'actualité

Malaise par rapport à certains médecins français qui euthanasient leurs patients en Belgique

02/11/2018 - End of life

Dans un avis par lettre du 28 octobre, le Comité consultatif de Bioéthique de Belgique s’est montré divisé sur la question de savoir si un médecin établi à l’étranger mais autorisé à exercer sur le sol belge, peut venir en Belgique avec son patient qui demande l’euthanasie, « et le faire admettre dans un centre de court séjour belge ou dans une maison de repos et de soins belge afin de...

Lire la suite

L'ogre pharmaceutique a besoin d'embryons et de foetus humains

25/10/2018 - Biomedical research

Une modification de la loi relative à l’obtention et à l’utilisation de matériel corporel humain (y compris ovocytes, sperme, embryons et foetus) destiné à des applications médicales ou à des fins de recherche scientifique a été votée sans grand bruit ni débat, le 18 octobre 2018. Et pourtant, elle soulève d’importantes questions par rapport à la commercialisation du matériel...

Lire la suite

Enfants nés sans vie : tableau comparant l'avant et l'après du projet de loi

07/11/2018 - Beginning of life

Les articles du projet de loi offrant la possibilité d'une reconnaissance de « l'enfant sans vie » ont été adoptés par la commission Justice de la Chambre le 24 octobre 2018. Ce projet était sur la table du Parlement depuis de nombreuses années et avait fait l’objet d’auditions en juin 2015. A présent, il refait surface dans le cadre de l’accord de la majorité gouvernementale pour sortir...

Lire la suite

Suisse : la Fédération des Médecins s’oppose au suicide assisté pour « souffrance insupportable »

07/11/2018 - End of life

La Fédération des Médecins Suisses (FMH) a refusé, ce 25 octobre, d’élargir les critères d’accès au suicide assisté. Les nouvelles directives de l’Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM), publiées en mai dernier, avaient remplacé le critère de « fin de vie » par celui de « souffrance insupportable due à des symptômes de maladie et/ou à des...

Lire la suite

Des médecins canadiens mettent en garde par rapport à l'euthanasie

23/10/2018 - End of life

Des médecins canadiens se disent "consternés " de l'influence qu'exerce l'euthanasie sur les patients, les médecins, et leur pratique médicale. "Définir l'euthanasie comme un « soin de santé » auquel tous les citoyens ont droit (conditionnellement à des critères ambigus et arbitraires) fait que nous pourrions être forcés, pour des raisons d’intégrité et de...

Lire la suite

The mission of the IEB

The European Institute of Bioethics (IEB) is a private initiative of a group of citizens (physicians, jurists, and scientists) who are closely interested in significant advances in medicine and biology, which confer on humankind unprecedented control over the course of human life.  Aware of the promise and hope that these recent biomedical discoveries and practices bring, but also of the risk of humankind going astray, this group has set up an entity to obtain reliable information and to elicit the broadest possible reflection on the implications of these discoveries and on the stakes that they call into play.

The IEB has set itself the goal of contributing to the elaboration of bioethics based on the respect for and protection of each human being, from conception until natural death.

Exercising critical vigilance

The IEB is in favour of progress, but not of the particular "ideology of progress" that tends to be easily gratified by new accomplishments or the seductive perspectives that these offer. It exercises a critical, vigilant spirit when contemplating advances in science and technology—most particularly in the field of biomedicine—and in the legislation that accompanies them.

The IEB is independent of all parties or groups of a political or religious nature. It is non-denominational and adheres to the principle of the secular state, respectful of and attentive to religious traditions.

The IEB conducts and presents its deliberations in common sense terms, while consciously supporting its own positions in such a way as to promote well-reasoned public dialogue.

Raising the awareness of citizens and politicians

The IEB seeks to inform, enlighten and raise the awareness of the general public and political decision makers on bioethical risks and related social issues (in particular, education and family issues). It achieves these goals through the regular organisation of educational events (colloquia, seminars, conferences, debates and continuous training), publications (books, brochures, academic papers, press communiqués) and other activities (press conferences, lobbying).

Fostering collaboration

The IEB also wishes to promote exchanges and synergies among institutions, centres and individuals that share its approach to bioethical issues.

The European Institute of Bioethics was founded in Brussels in November 2001 as a non-profit organisation (A.S.B.L.).

The IEB draws on the expertise of its honorary committee and of its scientific committee, whose members come from various Belgian and foreign universities.