Début de vie

France Constitutionnalisation de l’avortement en France : l’objection de conscience sera-t-elle préservée ?

Auteur / Source : IEB Publié le : Thématique : Début de vie Actualités Temps de lecture : 1 min.

Constitutionnalisation de l’avortement en France : l’objection de conscience sera-t-elle préservée ?

Il en résulte que cette « liberté » sera désormais protégée par le juge constitutionnel qui pourra être saisi par le biais d'une question prioritaire de constitutionnalité. Ce vote va-t-il remettre en question la clause de conscience spécifique à l’IVG qui protégeait la liberté de conscience des soignants ? C’est la crainte formulée par certains députés et sénateurs qui redoutent que l’avortement soit désormais revendiqué comme un « droit opposable » qui conduirait à supprimer toute limitation...

Lire la suite 

Protection de l’embryon : la Cour suprême de l’Alabama reconnaît que les embryons sont des « enfants à naître »

L’origine de cette décision est une plainte déposée contre une clinique par trois couples dont les embryons stockés en vue d’une fécondation in vitro ont été accidentellement détruits en 2020. L’arrêt de la Cour suprême a fondé sa décision sur une loi de 1872 concernant les décès de mineurs imputables à une faute (“Wrongful Death of a Minor Act”). Les juges se sont fondés sur une jurisprudence spécifique (le cas Mack v. Carmack), pour définir l’expression « enfant mineur » et déclarer que les ...

Lire la suite 

Belgique France France et Belgique : l’avortement demeure l’icône des combats idéologiques

Auteur / Source : IEB Publié le : Thématique : Début de vie Actualités Temps de lecture : 3 min.

France et Belgique : l’avortement demeure l’icône des combats idéologiques

Ce 30 janvier à l’Assemblée nationale française, une large majorité des députés se sont exprimés en faveur du projet de loi visant à inscrire dans la Constitution la « liberté garantie » de la femme de recourir à l’avortement. Le texte doit encore être examiné par le Sénat le 28 février. Il ne sera finalement intégré à la Constitution française...

Lire la suite 

Olivia Maurel, née par GPA, témoigne des blessures que cette pratique lui a infligées

Auteur / Source : IEB Publié le : Thématique : Début de vie Actualités Temps de lecture : 2 min.

Olivia Maurel, née par GPA, témoigne des blessures que cette pratique lui a infligées

« Toutes les recherches que j’ai entreprises m’ont amenée à la conclusion qu’il n’y a pas de ‘bonne version’ de la GPA », confie-t-elle au Daily Mail. Même lorsque la mère porteuse ne donne pas ses ovocytes, la réalité reste que « c’est le corps d’une femme qui est loué et c’est un bébé qui sera séparé de sa mère à la naissance », alors que « c’est à elle qu’il se sent relié ». Et dans les pays qui interdisent la GPA dite commerciale, des sommes d’argent considérables sont pourtant payées en g...

Lire la suite 

GPA : Au nom du principe de non-discrimination, l’UE veut imposer aux États membres la reconnaissance automatique de la filiation

Les députés ont ajouté au texte initial une exception permettant de ne pas reconnaître la filiation “si elle était manifestement incompatible avec l’ordre public”. Cependant, le texte précise que “toute partie ayant un intérêt légitime avéré peut contester ou former un recours contre une décision de justice relative à la demande de refus de reconnaissance.” Au nom du principe de non-discrimination, il sera très difficile pour un pays d’invoquer cet argument pour refuser de reconnaître automati...

Lire la suite 

Refus d’un avortement eugénique : la CEDH condamne la Pologne au titre du droit au respect de la vie privée

Auteur / Source : IEB Publié le : Thématique : Début de vie Actualités Temps de lecture : 2 min.

Refus d’un avortement eugénique : la CEDH condamne la Pologne au titre du droit au respect de la vie privée

Depuis 1993, la loi polonaise autorise l’avortement en cas d’anomalie fœtale, ou bien lorsque la grossesse met en danger la vie de la mère ou qu’elle résulte d’un viol ou d’un inceste. En 2020 toutefois, jugeant cette pratique eugénique, la Cour constitutionnelle polonaise a estimé que l’avortement pour cause d’anomalie fœtale était contraire à sa Constitution (Cf : IEB : 28-10-2020). Ce jugement qui a pris effet en 2021 a conduit une femme dont le fœtus était atteint de trisomie 21 à se rendr...

Lire la suite 

Les députés européens assimilent la GPA à la traite d’êtres humains : quelle conséquence  pour l’Union européenne ?

Les commissions des droits des femmes et des libertés civiles du Parlement européen ont adopté le 5 octobre dernier une proposition de modification de la directive de 2011 concernant la traite des êtres humains. Pour la première fois, les députés ont inséré la gestation pour autrui (GPA) parmi les crimes d’exploitation des femmes. Le texte doit encore être discuté par le Conseil et la Commission avant...

Lire la suite 

Utérus artificiel : Discussion autour de la perspective d’un essai humain

Auteur / Source : IEB Publié le : Thématique : Début de vie Actualités Temps de lecture : 3 min.

Utérus artificiel : Discussion autour de la perspective d’un essai humain

Aux États-Unis, 1 bébé sur 10 naît avant 37 semaines d’aménorrhée, délai avant lequel la naissance est considérée comme prématurée. Or, ces naissances représentent 16% des décès de nourrissons. Face à cette réalité, des scientifiques avancent que la technologie de l’utérus artificiel pourrait permettre de sauver la vie de certains bébés...

Lire la suite 

Greffes d'utérus : quel regard éthique ?

Auteur / Source : Institut Européen de Bioéthique Publié le : Thématique : Début de vie Actualités Temps de lecture : 3 min.

Greffes d'utérus : quel regard éthique ?

Or, plus que pour n’importe quel autre organe, la disponibilité d’utérus à greffer est extrêmement limitée. En ce qui concerne les donneuses décédées, les jeunes femmes adultes, porteuses d’un utérus sain et dont la famille ne s’oppose pas au prélèvement utérin, font figure d’exception. Raison pour laquelle la transplantation à partir de donneuses vivantes fait l’objet...

Lire la suite 

Sélection des embryons à des fins d’amélioration intellectuelle : un procédé qui fait son chemin dans l’opinion publique

Un sondage réalisé aux Etats-Unis en janvier 2022 révèle que la majorité des américains ne soulève pas d’objection morale par rapport à la sélection embryonnaire suite à un test polygénique. Le biologiste Bertrand Jordan explique qu’un score polygénique est calculé « en faisant la somme des allèles de risque détectés dans le profil génétique de la...

Lire la suite