Début de vie > Diagnostics prénataux

Belgique Augmentation des avortements d'enfants trisomiques depuis le remboursement du NIP-test

Auteur / Source : L. Vanbellingen Publié le : Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux Actualités Temps de lecture : 7 min.

Augmentation des avortements d'enfants trisomiques depuis le remboursement du NIP-test

Si le NIP-test présente l'avantage de dépister sans danger et de manière fiable de nombreuses anomalies génétiques, et d'ainsi éviter, dans certains cas, certaines complications de grossesse, force est de constater que sa généralisation s'accompagne d'un recours massif à l'avortement en cas de dépistage de la trisomie 21, équivalant à 95% des grossesses en Belgique comme dans d'autres pays tels que la France et le Royaume-Uni (voy. à ce sujet le Dossier IEB : L'eugénisme au temps de la procréa...

Lire la suite 

France Projet de loi bioéthique : de nouveaux amendements controversés

Auteur / Source : I. Bone Publié le : Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux Actualités Temps de lecture : 4 min.

Projet de loi bioéthique : de nouveaux amendements controversés

A la suite des trois jours de débats dans un hémicycle fort clairsemé, la mesure-phare de l'ouverture de la procréation médicalement assistée (« PMA ») à toutes les femmes a été adoptée. Contrairement à ce que le Sénat avait voté en première lecture, la PMA serait remboursée par la Sécurité sociale aux femmes seules ou en couple, le critère d'infertilité médicale étant abandonné. Le texte permet également d'établir la filiation au sein d'un couple de femmes par reconnaissance anticipée de l'en...

Lire la suite 

France France : état des lieux sur la nouvelle loi bioéthique

Auteur / Source : I. Bone; alliancevita.org ; gènéthique.org; lefigaro.fr ; assemblee-nationale.fr ; vie-publique.fr Publié le : Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux Actualités Temps de lecture : 7 min.

France : état des lieux sur la nouvelle loi bioéthique

Il convient de souligner qu'en octobre 2019, lors du vote solennel de la loi en première lecture, la ministre de la santé d'alors, Agnès Buzyn, s'était opposée à cette pratique du « don dirigé ». En effet, plusieurs s'inquiètent de ce que cette pratique engendre des situations où deux femmes pourront revendiquer d'être mères du même enfant. Plus encore, cette évolution mènera très probablement à des revendications similaires de la part des couples d'hommes, qui réclameront par la suite l'accès...

Lire la suite 

Intelligence Artificielle : un outil pour trier les embryons

Auteur / Source : Gènéthique, Harrison.ai Publié le : Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux Actualités Temps de lecture : 5 min.

Intelligence Artificielle : un outil pour trier les embryons

Aujourd'hui, c'est un embryologiste qui choisit l'embryon qui a le plus de chance de s'implanter dans l'utérus de la femme en étudiant la dernière image de l'embryon. A ce jour, «un bon embryologiste peut encore être bien meilleur qu'une machine. » Mais « les cellules se déplacent et changent de manière très étrange pendant les cinq jours où l'embryon est dans l'incubateur et il est complètement impossible pour un humain de comprendre ce que tout cela signifie », explique le Dr Peter Illingwo...

Lire la suite 

Résultats inattendus du DPNI : détection précoce d'un cancer du sang chez la mère

A l'occasion d'un dépistage prénatal non invasif de routine, 8 femmes enceintes ont été diagnostiquées porteuses d'un cancer du sang par le Centre pour la génétique humaine à l'hôpital universitaire de Leuven (Belgique). Initialement conçu pour détecter une éventuelle anomalie chromosomique chez l'enfant à naître, ce test sanguin chez la mère, examine non seulement l'ADN du foetus, mais aussi celui de la mère, qui circulent dans le sang prélevé. Par le biais du DPNI, des chercheurs belges ont...

Lire la suite 

Des députés et ministres allemands s’opposent au remboursement du DPNI

L'Allemagne est aujourd'hui la première à « douter de l'intérêt de ce nouveau test et des implications éthiques qui en découlent. » Selon le député Rudolf Henke (CDU), la question n'est pas de savoir comment mieux dépister, mais comment agir « pour contrer efficacement les préjugés à l'égard des personnes handicapées ». La députée Dagmar Schmidt (SPD) a ajouté que les personnes atteintes de trisomie 21 n'étaient pas moins heureuses que les autres, et qu'elles souffraient davantage de leur excl...

Lire la suite 

Risques eugénistes face aux diagnostics prénataux en Allemagne

En Allemagne, les diagnostics prénataux sont en hausse constante. 75 % des femmes enceintes ont plus de 35 ans, ce qui fait du pays un de ceux où se présente le plus grand nombre de grossesses à risque (70 %). La loi allemande offre par conséquent à toutes les femmes présumées « à risque » un accès gratuit à différents diagnostics prénataux (DPN) disponibles sur le marché. Les autres femmes y ont accès également, mais à leur frais. L'Allemagne se voudrait prudente et le législateur n'oubli...

Lire la suite 

Belgique : gratuité du test sanguin prénatal non invasif

Publié le : Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux Actualités Temps de lecture : 3 min.

Belgique : gratuité du test sanguin prénatal non invasif

Lorsque l'on sait qu'en Belgique, 95,5% des foetus détectés comme porteurs de trisomie 21 sont avortés, ce seront sans doute bien plus que 50 grossesses qui seront menacées. Les réactions de parents ayant un enfant trisomique ne se sont pas fait attendre : la trisomie 21 est une particularité génétique peu connue et souvent dramatisée. Soutenus par des structures adéquates, les parents des enfants trisomiques témoignent combien ce « petit chromosome en plus » chez leur enfant peut aussi être u...

Lire la suite 

Belgique : le préjudice de l’enfant né handicapé n’est pas réparable

A l'origine du débat se trouve un couple dont l'enfant naquit avec la maladie de Sanfilippo, affection grave et incurable. Ils avaient eu recours à un diagnostic prénatal qui ne décela pourtant aucune anomalie. Force fut de constater qu'à la naissance, le bébé était bel et bien atteint de l'affection. Les parents ont alors poursuivi en justice l'hôpital en vue d'être indemnisés pour préjudice personnel et de l'enfant lui-même. La Cour d'appel avait alors choisi de condamner l'hôpital. Celui-ci...

Lire la suite 

Pologne : aides pour les femmes attendant un enfant porteur d’un handicap

Le Parlement polonais vient de voter une loi (267 voix pour et 140 contre) en vue d'octroyer une aide financière importante (930 euros) aux femmes enceintes dont le bébé serait porteur d'un handicap ou d'une maladie grave. En Pologne, bien que le droit à l'avortement soit beaucoup plus restrictif que dans la majorité des pays européens, il est possible d'avoir recours à l'avortement en cas de viol, de menaces pour la vie de la mère et dans le cas de malformation du foetus. Source : handicap.fr

Lire la suite