Toutes les actualités (Belgique)

 Supprimer le filtre "Belgique"

Belgique Euthanasie en Belgique : hausse de 15% en 2023 – Vers une normalisation de la mort programmée

Auteur / Source : IEB Publié le : Actualités Temps de lecture : 2 min.

Euthanasie en Belgique : hausse de 15% en 2023 – Vers une normalisation de la mort programmée

Ce mardi 27 février, la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie en Belgique (CFCEE) a communiqué les chiffres relatifs aux euthanasies déclarées durant l'année 2023. Le nombre d'euthanasies officiellement pratiquées l'année dernière a ainsi atteint un nouveau record : 3423 euthanasies ont été déclarées à la Commission en...

Lire la suite 

Euthanasie - Le Parlement belge envisage de ne plus sanctionner pénalement la violation de certaines conditions de la loi

S’assurer que la demande d’euthanasie est volontaire et sans pression extérieure, informer le patient au sujet des soins palliatifs, respecter le délai d’exécution de l’euthanasie chez les patients qui ne sont pas en fin de vie, discuter de la demande avec l’équipe soignante, … ces différentes conditions de la loi belge sur l’euthanasie sont-elles superflues, au point de supprimer toute sanction pour le...

Lire la suite 

Belgique Changement de genre : de plus en plus d’ados belges se font prescrire des bloqueurs de puberté

Auteur / Source : IEB Publié le : Actualités Temps de lecture : 2 min.

Changement de genre : de plus en plus d’ados belges se font prescrire des bloqueurs de puberté

Prendre des bloqueurs de puberté pour interrompre l’évolution sexuelle du corps à l’adolescence, c’est ce qu’entreprend un nombre toujours croissant d’adolescents en Belgique. En trois ans seulement, ils sont 60% de plus à se voir prescrire ces traitements hormonaux par leur médecin, pour tenter de soulager le malaise vécu par rapport à leur sexe biologique. Ce sont 684 jeunes entre 9 ans et 17 ans pour l’année 2022, contre 432 jeunes en 2019, révèle une enquête réalisée par le quotidien De Mo...

Lire la suite 

Des « récits de fin de vie » pour se préparer à mourir : l’association Amfora renouvelle l’approche des soins palliatifs

Soins palliatifs

Apaiser et créer du lien avec les proches au-delà de la mort, c’est le pari de l’association Amfora qui, depuis 2015, propose aux personnes en fin de vie de raconter leur histoire, de mettre des mots sur les sentiments qui les habitent, de faire le point aussi sur leur vie. Ces entretiens d’environ une heure, menés par un bénévole formé par l’association, sont ensuite consignés par écrit dans un carnet, matérialisation d’un lien qui demeure avec les proches malgré la séparation, portrait uniqu...

Lire la suite 

Belgique Guy Dembour, une vie consacrée à révolutionner l’approche du handicap

Auteur / Source : IEB Publié le : Actualités Temps de lecture : 2 min.

Guy Dembour, une vie consacrée à révolutionner l’approche du handicap

Mettre en valeur les habiletés propres des enfants porteurs de Trisomie 21 en se focalisant sur leur potentiel plutôt que sur leur déficience a été la mission du docteur Guy Dembour. Cardiopédiatre et fondateur en 2001 de Constridel, une consultation multidisciplinaire aux Cliniques Universitaires Saint-Luc à Bruxelles et destinée aux enfants et adolescents porteurs de trisomie 21, il n’a cessé de promouvoir une approche...

Lire la suite 

Belgique France France et Belgique : l’avortement demeure l’icône des combats idéologiques

Auteur / Source : IEB Publié le : Actualités Temps de lecture : 3 min.

France et Belgique : l’avortement demeure l’icône des combats idéologiques

Ce 30 janvier à l’Assemblée nationale française, une large majorité des députés se sont exprimés en faveur du projet de loi visant à inscrire dans la Constitution la « liberté garantie » de la femme de recourir à l’avortement. Le texte doit encore être examiné par le Sénat le 28 février. Il ne sera finalement intégré à la Constitution française...

Lire la suite 

Affaire Tine Nys : l’épilogue judiciaire fait ressortir les limites de la loi belge sur l’euthanasie

Le tribunal de Termonde a donc choisi d’examiner le cas de Joris Van Hove uniquement par rapport au respect des conditions de fond à remplir pour effectuer une euthanasie. Le procès concernant l’affaire Tine Nys et l’arrêt de la Cour constitutionnelle ont ouvert la porte à une modification de la loi sur l’euthanasie afin de prévoir des sanctions différentes selon que la faute concerne les conditions de procédures ou les conditions de fond. Mais les discussions en cours au ministère de la Justi...

Lire la suite 

Belgique Mort d’Alexina : sédation, euthanasie ou meurtre par étouffement ?

Auteur / Source : Institut Européen de Bioéthique Publié le : Actualités Temps de lecture : 3 min.

Mort d’Alexina : sédation, euthanasie ou meurtre par étouffement ?

L’annonce des circonstances du décès d’Alexina Wattiez dans la presse a provoqué une onde de choc en Belgique et même au-delà des frontières nationales. A 36 ans, cette jeune femme souffrait d’un cancer en phase terminale. Soignée à domicile, elle a finalement connu une mort tragique, étouffée d’un oreiller par les deux infirmières à son chevet. Celles-ci avaient appelé en urgence...

Lire la suite 

Belgique Shanti, décédée par euthanasie mais considérée comme victime d’un "assassinat terroriste"

Auteur / Source : L. Vanbellingen Publié le : Actualités Temps de lecture : 3 min.

Shanti, décédée par euthanasie mais considérée comme victime d’un "assassinat terroriste"

Shanti de Corte, jeune femme décédée à 23 ans par euthanasie pour trouble psychique, était en effet présente à l’aéroport au moment de l’attentat. Souffrant déjà d’une dépression, elle n’a pas supporté cette nouvelle épreuve, au point, quelques années plus tard, de demander à être euthanasiée. Sa mort par euthanasie en mai 2022 avait relancé le...

Lire la suite 

Belgique Belgique : la PMA post mortem possible jusqu’à 5 ans après le décès du conjoint

Auteur / Source : IEB Publié le : Actualités Temps de lecture : 2 min.

Belgique : la PMA post mortem possible jusqu’à 5 ans après le décès du conjoint

La plupart des centres de PMA n’acceptent pas de prendre en charge ce genre de demandes très particulières : « Dans les PMA post mortem, c’est un projet qui a été pensé comme un projet de couple, qui n’a pas pu se faire, mais où l’ombre du partenaire est là, et tellement là que l’enfant sera issu de ce partenaire mort », explique Candice Autin, gynécologue et responsable du...

Lire la suite