Toutes les actualités (Belgique)

 Supprimer le filtre "Belgique"

Pour les soignants, une formation à l’accompagnement du deuil périnatal

Belgique - Pour les soignants, une formation à l’accompagnement du deuil périnatal

- Grossesse



La perte d'un enfant autour de sa naissance peut s'avérer d'autant plus difficile à traverser pour les parents que le deuil périnatal est encore peu reconnu dans notre société. Et pour cause : les parents sont parfois les seuls à avoir vu l'enfant ou senti sa présence, voire la mère uniquement lorsque l'enfant décède durant la grossesse. Ainsi, il peut arriver que les soignants ou les proches n'accordent pas toute la place nécessaire à ce deuil très particulier.

Les professionnels de la santé se trouvent parfois démunis lorsqu'ils doivent annoncer une pathologie grave ou le décès du bébé. Leurs gestes et mots ont pourtant toute leur importance dans l'accueil de la souffrance des parents. Consciente de leurs besoins, la thérapeute Hélène Gérin a mis sur pied une nouvelle formation pour les soignants qui accompagnent les parents dont le bébé décède : sages-femmes, infirmiers-ères, gynécologues, échographistes, pédiatres, thérapeutes, doulas etc. La formation se déroule sous forme de...

Lire la suite 


Baisse inédite du nombre d'euthanasies déclarées en Belgique en 2020 : quel lien avec le COVID ?

Belgique - Baisse inédite du nombre d'euthanasies déclarées en Belgique en 2020 : quel lien avec le COVID ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le 2 mars dernier, la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie en Belgique a publié les chiffres relatifs aux euthanasies déclarées durant l'année 2020.

 

Des données publiées, il ressort en premier lieu une baisse inédite du nombre d'euthanasies déclarées à la Commission en 2020, en comparaison de l'année 2019 : de 2656 euthanasies déclarées en 2019, l'on passe à 2444 euthanasies, soit une baisse de 7,9%. C'est ainsi la première fois, depuis la dépénalisation de l'euthanasie en 2002, qu'une telle baisse est déclarée, après seize années de hausse continue (les chiffres ayant littéralement décuplé).

 

Dans la mesure où le rapport en question est principalement descriptif, les membres de la Commission n'indiquent pas les raisons pouvant expliquer une telle baisse. Il conviendra d'attendre le rapport bisannuel à paraître en 2022, proposant une analyse détaillée des tendances chiffrées.

 

Quel lien entre cette baisse des euthanasies déclarées et les mesures s...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Rapport avortement : impossible de poser un juste diagnostic sur les raisons qui poussent les femmes à avorter

Belgique - Rapport avortement : impossible de poser un juste diagnostic sur les raisons qui poussent les femmes à avorter

- Avortement

Version complète de l'analyse ICI.

  18 273 avortements ont été déclarés en 2018 d'après le nouveau rapport de la Commission nationale d'évaluation de l'interruption volontaire de grossesse (ci-après : "la Commission"). Ce chiffre a légèrement baissé en 2019 avec 18 027 avortements, ce qui revient à un avortement pour 7,7 naissances et à 8,4 femmes concernées pour 1000 femmes en âge de procréer.

  Près d'un tiers des femmes (7 198) ayant avorté en 2018 ont expliqué leur démarche par le fait qu'elles n'avaient « pas de souhait d'enfant pour le moment ». Par ailleurs, 3 389 (14%) femmes déclaraient avoir une "famille complète".

  Depuis la fin de 2018, indique le rapport, et en raison de la nouvelle loi du 15 octobre 2018 qui ne rend plus obligatoire la mention d'une cause de détresse - obligation jugée trop paternaliste et contraire à l'idée d'un "droit" à l'avortement-, le médecin n'est plus tenu d'indiquer une raison particulière pour l'avortement dans le fo...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Augmentation des avortements d'enfants trisomiques depuis le remboursement du NIP-test

Belgique - Augmentation des avortements d'enfants trisomiques depuis le remboursement du NIP-test

- Diagnostics prénataux

D'une étude à grande échelle coordonnée par l'UZ Leuven (KULeuven), il ressort que le remboursement du dépistage prénatal non invasif (NIP-test) en Belgique s'est accompagné d'une forte diminution des naissances d'enfants trisomiques.

Le NIP-test permet de dépister de manière non invasive, et avec une fiabilité importante, plusieurs anomalies génétiques telles que la trisomie 21 (syndrome de Down). Depuis juillet 2017, son coût est entièrement pris en charge par la sécurité sociale belge (voy. News IEB).

Près de 80% des femmes enceintes choisissent depuis lors de réaliser le NIP-test.

 

La fiabilité importante du dépistage par NIP-test présente l'avantage de rendre moins nécessaires les diagnostics prénataux invasifs tels que l'amniocentèse (ponction du liquide amniotique) ou la choriocentèse (prélèvement de cellules chorioniques). La pratique de tels diagnostics invasifs a d'ailleurs diminué de moitié entre 2014 et 2018, avec l'introduction de plus en plus large du NIP-test.

 
...

Lire la suite 


Belgique : de la "vie préjudiciable" à la "grossesse préjudiciable"

Belgique - Belgique : de la "vie préjudiciable" à la "grossesse préjudiciable"

- Grossesse

Peut-on reconnaître un préjudice à une femme censée être sous contraception et qui tombe enceinte, même si la mère a décidé de mener sa grossesse à terme ? Autrement dit, le médecin responsable de l'échec de l'opération de stérilisation peut-il être tenu responsable du "préjudice" lié à la grossesse, alors que la mère a malgré tout choisi de garder l'enfant ?

Dans un arrêt rendu le 3 décembre 2020, la Cour d'appel de Liège confirme la notion de « grossesse préjudiciable », en précisant que le choix de mener la grossesse à terme (ou, autrement dit, de ne pas avorter du foetus) n'exonère pas le médecin de sa responsabilité face au "préjudice" lié à cette grossesse non planifiée.

 

Cette jurisprudence s'inscrit dans le cadre plus large de l'appréhension juridique de la vie, de la naissance et de la grossesse en tant que « préjudices », du point de vue de la responsabilité civile.

L'on rappellera la très médiatique affaire Perruche, du nom de la femme ayant accouché d'un enfant dont ...

Lire la suite 


Euthanasie en Belgique : une nouvelle étude pointe les dérives de la loi

Belgique - Euthanasie en Belgique : une nouvelle étude pointe les dérives de la loi

- Euthanasie et suicide assisté



Les dérives en matière d'euthanasie en Belgique ne sont pas seulement dénoncées par certains commentateurs étrangers. Le Journal of Medicine and Philosophy a récemment publié l'étude de trois chercheurs à l'Université de Gand, intitulée « Euthanasie en Belgique : Lacunes dans la loi et son application, et dans le contrôle de sa pratique ».

Kasper Raus, docteur en philosophie spécialisé dans l'éthique des soins en fin de vie, Bert Vanderhaegen, aumonier en chef à l'Hôpital universitaire de Gand et Sigrid Sterckx, professeur d'éthique, s'appuyent sur des recherches empiriques réalisées depuis la dépénalisation de l'euthanasie, et livrent une analyse méticuleuse des failles que contient la loi relative à l'euthanasie. Même si l'adoption de la loi en 2002 a fait l'objet d'importants débats parlementaires, les discussions politiques et sociétales perdurent à propos de son élargissement, montrant par là que son interprétation et son application sont loin d'être réglées.

Les auteurs par...

Lire la suite 


Des soins palliatifs plus accessibles et plus adaptés

Belgique - Des soins palliatifs plus accessibles et plus adaptés

- Soins palliatifs

L'association Kom op tegen Kanker (Agis contre le Cancer) est à l'initiative d'une large consultation citoyenne en Flandre sur l'avenir des soins palliatifs, durant l'été 2020. Le « Débat Palliatif » (Het Palliatief Debat) qui s'en est suivi a abouti le 10 janvier dernier à la soumission d'un rapport - fruit d'une collaboration entre experts et citoyens - au ministre flamand de la santé Wouter Beke.

L'actualité du rapport n'est pas un hasard : l'accord du gouvernement flamand prévoit en effet « le développement d'un plan d'action autour de la planification anticipée des soins, des soins palliatifs et des soins de fin de vie (parmi lesquels l'euthanasie) ». Ce rapport a donc pour mission d'alimenter la réflexion menée par le politique en matière de soins palliatifs.

L'association est partie d'un constat selon lequel « Le secteur des soins palliatifs est sous pression », non seulement avec l'augmentation du nombre de personnes en besoin de soins palliatifs, mais aussi du fait de l'im...

Lire la suite 


Webinaire IEB - "Enjeux bioéthiques en Belgique : où en sommes-nous ?"

Belgique - Webinaire IEB - "Enjeux bioéthiques en Belgique : où en sommes-nous ?"

- Aidants proches

En ce début d'année 2021, l'Institut Européen de Bioéthique vous propose une conférence en ligne :

« Enjeux bioéthiques en Belgique : où en sommes-nous ? »

  Qu'est-ce que la procréation médicalement assistée, et comment est-elle pratiquée chez nous ?

Où en sont les discussions parlementaires sur l'extension de l'avortement ?

La gestation par autrui est-elle autorisée et pratiquée en Belgique ?

Que penser des opérations transgenres chez les mineurs ?

L'euthanasie, où en sommes-nous et où allons-nous ?

 

Profitez de ce webinaire, gratuit et ouvert à tous, pour vous former et faire le point sur l'agenda bioéthique belge.

 

Rendez-vous le 7 janvier sur Zoom, de 20h à 21h30. Inscription obligatoire via http://bit.ly/3r5OXqS

Lire la suite 


Enquête pour euthanasies illégales en Belgique

Belgique - Enquête pour euthanasies illégales en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Le parquet de Louvain mène actuellement une information judiciaire au sujet d'une dizaine d'euthanasies suspectées d'avoir été réalisées de manière illégale.

Bien que l'enquête soit ouverte depuis maintenant plus d'un an, une lettre anonyme récemment transmise au quotidien flamand De Standaard vient seulement de dévoiler l'existence de celle-ci. Ce courrier est rédigé par les membres de la famille d'une personne dont l'euthanasie, réalisée il y a deux ans, est considérée comme suspecte aux yeux de la justice. La famille n'était pas au courant de tels soupçons jusqu'à ce qu'elle soit interrogée dans le cadre de l'enquête. Les personnes visées sont deux médecins généralistes ayant effectué ces euthanasies dans le cadre de leur pratique en cabinet privé.

Le parquet de Louvain préfère ne pas communiquer à ce stade, et réserve ses déclarations pour l'issue de l'enquête. Selon la famille, le dossier concerne plus d'une dizaine d'euthanasies, considérées comme de possibles infractions cri...

Lire la suite 


Note de Synthèse : Rapport 2020 de la Commission Euthanasie en Belgique

Belgique - Note de Synthèse : Rapport 2020 de la Commission Euthanasie en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Depuis 2002, ce sont 22.081 personnes qui ont été officiellement euthanasiées en Belgique. Les chiffres pour les deux dernières années (2018 et 2019) sont respectivement de 2359 cas et 2656 cas. L'année 2019 a donc été caractérisée par une augmentation importante de 12,6 % des euthanasies déclarées.

La loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie prévoit que la Commission fédérale de Contrôle et d'Evaluation de l'Euthanasie (CCEE), dresse tous les deux ans un rapport à l'intention du législateur. Le neuvième rapport vient d'être publié et couvre les années 2018-2019.

L'IEB en livre dans le présent document une brève analyse. La synthèse reprend notamment :

- L'âge des personnes euthanasiées

- Le lieu où le médecin a pratiqué l'euthanasie

- Les affections à l'origine de la demande d'euthanasies

- La nature des souffrances

- L'espérance de vie, brève ou non-brève

 

Dans ce rapport, la Commission a manifestement souhaité répondre aux critiques qui lui ont été adressées ces derniè...

 Fichier PDF  Lire la suite