Statut du corps humain (Belgique) > Don de gamètes

 Supprimer le filtre "Belgique"

Belgique Le juteux business des ovocytes en Belgique

Publié le : Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes Actualités Temps de lecture : 3 min.

Le juteux business des ovocytes en Belgique

Après avoir interrogé différentes femmes donneuses d'ovocytes et plusieurs cliniques belges, la journaliste Sofia Costoglou révèle la réalité financière du don d'ovules dans une enquête pour « 7 à la Une » (RTBF). En Belgique, la loi stipule que « la commercialisation des gamètes humains est interdite ». Cependant, bien que le don doive être gratuit, il peut néanmoins donner lieu à « une indemnité qui couvre les frais de déplacement ou de perte de salaire de la personne prélevée [et] peut éga...

Lire la suite 

Belgique : condamnation de la publicité pour don de sperme

Réalisée par Creative Belgium en collaboration l'hôpital UZ Brussel, une capsule vidéo mettant en scène des donneurs de sperme a poussé l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé à transmettre au parquet un procès-verbal. La loi interdit en effet formellement aux centres de fertilité de recourir à la publicité pour recruter des donneurs. "Nous sommes pour la créativité mais il faut respecter la législation en vigueur", a souligné la ministre de la Santé, Maggie De Block, en ré...

Lire la suite 

Belgique : pas de statistiques relatives au nombre total d'embryons surnuméraires congelés

La congélation d'embryons remonte à plus de 30 ans, époque à laquelle s'est développée la procréation médicalement assistée. Trois lois s'attachent à régler le sort des embryons : la loi du 6 juillet 2007 relative à la procréation médicalement assistée et à la destination des embryons surnuméraires et des gamètes, la loi du 11 mai 2003 relative à la recherche sur les embryons in vitro autorisant la création et l'utilisation d'embryons humains aux seules fins de recherche et la loi du 19 décemb...

Lire la suite 

Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Confrontées à une hausse des demandes de procréation médicalement assistée, les banques de sperme belges sont en pénurie, peut-on lire dans le journal L'Echo. Le problème est sérieux et les centres de procréation médicalement assistée (PMA) sont "inquiets". En plus des hétérosexuels confrontés à l'infertilité, un nombre croissant de femmes seules et de lesbiennes sont candidates. Et le cadre légal belge très libéral en matière de PMA suscite la visite dans les centres belges de personnes venan...

Lire la suite 

Don de sperme en Belgique : manque de contrôle et lacunes politiques

Issus d'un don de sperme provenant d'un Danois porteur du gène de la neurofibromatose de type 1, plusieurs enfants sont nés avec ce handicap. Ces cas douloureux posent la question du contrôle de qualité des banques de spermes et du fonctionnement des centres de procréation médicalement assistée. La Sénatrice Elke Sleurs (N VA) a interpellé  à ce sujet Laurette Onkelinx, vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. « Quand la ministre s'attellera-t-elle enfi...

Lire la suite 

Belgique Banque d’ovules congelés : la Belgique en tête ?

Publié le : Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes Actualités Temps de lecture : 3 min.

Banque d’ovules congelés : la Belgique en tête ?

A Bruxelles, en deux ans, les dons d'ovocytes ont déjà permis de « traiter » environ 150 patientes. Le Dr Dominic Stoop explique comment la congélation d'ovocytes permet par exemple que d'un seul et même don, plusieurs ovocytes prélevés de la femme donneuse puissent être répartis vers plusieurs femmes receveuses.  Le temps d'attente est ainsi passé de 1 à 2 ans au début, à 3 à 6 mois aujourd'hui. La donneuse est de la sorte plus libre de faire le don quand elle le souhaite, et ne dépend pas de...

Lire la suite 

Belgique Don d'ovocytes : avis du Conseil Supérieur de la Santé

Publié le : Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes Actualités Temps de lecture : 3 min.

Don d'ovocytes : avis du Conseil Supérieur de la Santé

Le CSS souligne à maintes reprises les risques non seulement médicaux mais aussi psychologiques pour les femmes, encourageant les centres de Procréation Médicalement Assistée (PMA) à prendre toutes les précautions possibles pour que la santé de la femme soit préservée. Le document insiste sur le fait que « la candidate donneuse doit être informée de tous les risques potentiels lors d'un entretien approfondi. et que les risques éventuels sur le plan de la fertilité des donneuses sont inconnus e...

Lire la suite