Fin de vie (Belgique) > Soins palliatifs

 Supprimer le filtre "Belgique"

Une nouvelle ligne d'écoute pour les personnes malades et leurs proches

Belgique - Une nouvelle ligne d'écoute pour les personnes malades et leurs proches

En ce contexte difficile pour les personnes âgées et leurs proches, l'ASBL 'Solidarité Fin de Vie' lance une ligne d'écoute téléphonique à destination des personnes isolées, malades ou en fin de vie, et de leurs proches.

Solidarité Fin de Vie leur propose un accueil téléphonique, à travers une écoute confidentielle, solidaire et bienveillante.

 

Le service d'écoute est joignable tous les jours, pour l'instant de 16h00 à 18h00.

 

Numéro de contact : 0470/43 54 16

www.solidaritefindevie.be

Lire la suite 


Belgique : une nouvelle campagne pour encourager les soins palliatifs

Belgique - Belgique : une nouvelle campagne pour encourager les soins palliatifs

Les trois fédérations belges de soins palliatifs, en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre, ont lancé, ce mardi 3 mars, une campagne nationale pour diffuser une image plus positive des soins palliatifs. Intitulée « Bien plus que des soins », cette campagne veut montrer que les soins palliatifs ne sont pas synonymes de mort mais bien plus de qualité de vie. Ceux-ci ont pour vocation d'améliorer la qualité de vie des patients et de leurs proches en leur offrant un accompagnement pour un "bien-être tant physique que psychologique, social et spirituel".

Chaque année, en Belgique, plusieurs dizaines de milliers de personnes et leur entourage pourraient bénéficier de ces soins, selon le Palliative Care Indicators Tool (voy. Actualité IEB 20/4/2016). Cet outil identifie les patients qui en auraient besoin sur base des critères de fragilité, d'incurabilité et de sévérité de la maladie. Ainsi, les soins palliatifs ne sont pas réservés uniquement aux patients au pronostic vital de moins de 3 mo...

Lire la suite 


ANNULE - APPRENDRE A MOURIR

Belgique - ANNULE - APPRENDRE A MOURIR

La conférence de ce mercredi 18 mars est reportée, en raison des mesures sanitaires liées au COVID-19.

Nous vous tiendrons informés concernant la date du report.

Merci pour votre compréhension !

 

CONFERENCE à Bruxelles - Mercredi 18 mars à 20h15
Inscriptions : cliquez ICI

Liberté et compassion face à la fin de vie.
avec

M. Jacques RICOT, philosophe et sociologue, chargé de cours de bioéthique au département de philosophie de l'Université de Nantes et le Prof. Timothy DEVOS, Hématologue KULeuven.

Ces deux intervenants ont participé au livre « Euthanasie, l'envers du décor : réflexions et expériences de soignants »

Adresse du jour : Institut Libre Marie Haps - Rue d'Arlon 14 (Près de la Place du Luxembourg) - 1050 Bruxelles

Organisée par l'Institut Européen de Bioéthique - Bruxelles
Inscriptions : cliquez ICI     PAF : 5 euros - Etudiants : 3 euros

Lire la suite 


Un soignant manifestant de l'empathie atténue la douleur de ses patients

Belgique - Un soignant manifestant de l'empathie atténue la douleur de ses patients

Une étude française de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a prouvé que les soignants qui prononcent des paroles empathiquesallègent la douleur de leurs patients.
Il ressort de l'étude que le personnel médical jour un rôle essentiel dans la perception de la douleur du patient. En effet, l'attitude ampathique du soignant peut diminuer de (jusqu'à) 12 % le ressenti de la douleur. Elle agit sur le cortex cingulaire postérieur et le précuneus. "Ces réseaux, qui sont corrélés à l'attention, la mémoire autobiographique, la conscience de soi, l'exploration du contexte.., sont ceux qui donnent de la consistance à la douleur en y ajoutant des dimensions émotionnelles, cognitives ou liées au contexte." En revanche, les commentaires négatifs augmentent peu la douleur.

Cette étude démontre l'importance de la capacité des soignants à s'identifier aux ressenti du patient et donc de considérer en lui l'Homme à sa juste valeur. Il ne reste plus qu'à réveiller la vol...

Lire la suite 


Les soins palliatifs sous le feu des projecteurs

Belgique - Les soins palliatifs sous le feu des projecteurs

Depuis quelques jours, les soins palliatifs sont à l'honneur en Belgique : les critères d'identification du patient palliatifs ont été revus de manière à élargir l'accès aux soins palliatifs, les parlements reçoivent différents experts qui dressent un bilan des besoins urgents, un budget de plus de 6 millions d'euros est dédié à la mise en place de l'Advance Care Planning, une grande campagne pour sensibiliser soignants et citoyens au vrai visage des soins palliatifs est au programme.

Le16 octobre dernier, le Parlement a auditionné des experts pour commenter le Rapport 2017 sur les soins palliatifs. (Voir ici la synthèse du rapport) Ceux-ci ont pointé des besoins urgents auxquels font face les équipes palliatives et les patients qui nécessitent un accompagnement palliatif adapté et plus précoce : développement de structures de Middle Care, augmentation du nombre de lits en unités de soins palliatifs, risque de pénurie de médecins dans le domaine et problème de rémunération de ceux-c...

Lire la suite 


Parlons enfin des soins palliatifs !

Belgique - Parlons enfin des soins palliatifs !

Les soins palliatifs à l'honneur : nouveaux critères d'identification du patient palliatif et campagnes de démystification

Un nouvel arrêté royal fixant les critères d'identification du patient palliatif a été publié le 20 novembre 2018. Les critères sont, à quelques modifications près, ceux du 1er volet de l'outil « PICT » (Palliative Care Indicators Tool), élaborés en 2015 par Marianne Desmedt, chef de projet aux Cliniques universitaires Saint Luc. Ils permettent une identification précoce du patient palliatif, indépendamment de sa pathologie. (Voir infra*)

Le même jour, la Ministre de la Santé Maggie De Block a libéré un budget de 6 millions d'euros pour encourager la planification anticipée des soins (ACP), un processus de concertation entre le patient et son médecin sur l'orientation commune des soins et des traitements à mettre ou non en oeuvre. (Voir aussi Carte de fin de Vie de l'IEB) En pratique, un nouveau code INAMI donnera droit à des honoraires spécifiques pour le méde...

Lire la suite 


Le sous-financement des soins palliatifs dans certaines régions en Belgique

Belgique - Le sous-financement des soins palliatifs dans certaines régions en Belgique

La province de Luxembourg compte actuellement deux centres de soins palliatifs pour un total de 12 lits. C'est vraiment trop peu pour répondre à toutes les demandes, alors que la loi prévoit que chaque citoyen se trouvant confronté à une maladie grave a droit aux soins palliatifs.

"Très souvent, quand on leur annonce qu'il n'y a plus de traitement, les patients souhaitent rentrer chez eux. Or les familles n'ont pas toujours les moyens de s'en occuper", constate Marie-Bernadette Mossay, infirmière au sein de l'ASBL Accompagner Famenne-Ardenne (Afa), qui assure des soins palliatifs à domicile dans le nord de la province de Luxembourg.

Cette équipe est constituée de professionnels de la santé - médecin référent, infirmières, infirmiers - mais aussi de bénévoles. Leur équipe mobile se déplace à toute heure du jour ou de la nuit pour accompagner les patients en fin de vie, chez eux ou en maison de repos. "Nous intervenons en seconde ligne. Il ne s'agit pas de prodiguer des soins, mais p...

Lire la suite 


Fondation Roi Baudouin : soutien à 14 projets de soins palliatifs

Belgique - Fondation Roi Baudouin : soutien à 14 projets de soins palliatifs

300.000 euros seront donnés par la Fondation Roi Baudouin à 14 projets de soins palliatifs orientés sur la pratique et destinés à tous les patients, dans toute leur diversité.

En Belgique, les soins palliatifs de haute qualité sont de plus en plus intégrés dans les traitements, visant à prolonger la vie de patients atteints d'une maladie chronique ou engageant le pronostic vital. Il reste malgré tout quelques points d'attention en matière de sensibilisation, voire des lacunes dans l'offre. Il y a notamment une demande de soutien pour pouvoir aborder le sujet des soins palliatifs et pour appliquer ceux-ci à des publics spécifiques, comme ...Suite

Lire la suite 


Les soins palliatifs manquent de bénévoles

Belgique - Les soins palliatifs manquent de bénévoles

Une étude publiée par le groupe de recherche interuniversitaire sur la fin de vie (VUB et UGent) affirme qu'il devient de plus en plus difficile de trouver des bénévoles pour les services de soins palliatifs en Belgique.

Ceux qui s'engagent se voient accorder le plus souvent un rôle psychosocial et existentiel. Ils sont en effet souvent sollicités pour écouter, bavarder, tisser du lien avec le patient et sa famille, assurer une présence et un relais entre les patients et les soignants qui n'ont pas toujours le temps de repérer les besoins des personnes qui leurssont confiées.

Ce rôle d' « ange gardien » se voit parfois assorti de tâches pratiques diverses, telles que lever ou asseoir la personne, la préparation et gestion des repas, les passages aux toilettes, le transport, l'aide pour l'usage du téléphone ou les courses.

Les structures de soins palliatifs reconnaissent que leurs bénévoles apportent une réelle plus-value à la qualité de la prise en charge, notamment par leur rôl...

Lire la suite 


Belgique : l’appel du KCE pour des soins appropriés en fin de vie

Belgique - Belgique : l’appel du KCE pour des soins appropriés en fin de vie

Comment se fait-il que certaines personnes reçoivent des soins « inappropriés » en Belgique ?

En collaboration avec des chercheurs de l'UCL et de l'UAntwerpen, le KCE (Centre fédéral d'Expertise des Soins de santé) a analysé les publications belges sur la question et a lancé une vaste étude (Rapport de plus de 200 pages) impliquant prestataires de soins, patients, proches, et bénévoles.

Il en ressort que les soins sont considérés comme « appropriés » quand ils sont adaptés aux besoins individuels de chaque patient et tiennent compte des souhaits. S'ils lui apportent confort et qualité de vie, et donnent un sens à la dernière phase de sa vie. Dans la pratique, les visions quant à la signification concrète de ces concepts divergent fortement, d'où l'importance de donner à chacun la possibilité d'exprimer à l'avance ses souhaits pour sa fin de vie.

La Planification anticipée des soins (« Advanced Care Planning ») est une solution qui doit devenir générale pour le KCE. Elle doit même ...

Lire la suite