Début de vie (Belgique) > Avortement

 Supprimer le filtre "Belgique"

Belgique Appel aux candidats pour les Commissions avortement et euthanasie en Belgique

Auteur / Source : Le Moniteur belge Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 5 min.

Appel aux candidats pour les Commissions avortement et euthanasie en Belgique

La Commission d'évaluation de l'avortement et la Commission de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie en Belgique peinent à renouveler leurs membres, faute de candidats. Un deuxième appel à candidatures à été publié début juillet pour les deux commissions. La tâche des membres de ces commissions est essentielle pour évaluer concrètement ces pratiques et formuler des...

Lire la suite 

Belgique Nouveau dossier de l'IEB - Etendre l'avortement au-delà de 3 mois de grossesse : quels enjeux ?

Auteur / Source : Institut Européen de Bioéthique Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 117 min. (dont PDF)

Nouveau dossier de l'IEB - Etendre l'avortement au-delà de 3 mois de grossesse : quels enjeux ?

En juillet 2019, un collectif de gynécologues, psychologues, médecins généralistes, et autres professionnels de la santé (au total plus de 2600) publiait une carte blanche exprimant ses préoccupations quant à l'extension de l'avortement sans raison médicale au-delà du premier trimestre de la grossesse : « Au-delà de 3 mois de grossesse, l'avortement est un geste bien plus lourd pour la femme, son entourage, mais aussi pour les soignants qui y participent de près ou de loin ». La proposition de...

 Fichier PDF  Lire la suite 

Belgique Rapport avortement : impossible de poser un juste diagnostic sur les raisons qui poussent les femmes à avorter

Auteur / Source : C. du Bus (IEB) Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 21 min. (dont PDF)

Rapport avortement : impossible de poser un juste diagnostic sur les raisons qui poussent les femmes à avorter

Depuis la fin de 2018, indique le rapport, et en raison de la nouvelle loi du 15 octobre 2018 qui ne rend plus obligatoire la mention d'une cause de détresse - obligation jugée trop paternaliste et contraire à l'idée d'un “droit” à l'avortement-, le médecin n'est plus tenu d'indiquer une raison particulière pour l'avortement dans le formulaire qu'il remet à la Commission. C'est ainsi qu'en 2019, 6 319 femmes, soit 35%, n'ont pas souhaité mentionner de raison à leur avortement. Les pourcentages...

 Fichier PDF  Lire la suite 

Belgique Belgique : la cour constitutionnelle rejette le recours contre la loi de 2018 sur l’avortement

Auteur / Source : C. du Bus (IEB) Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 13 min.

Belgique : la cour constitutionnelle rejette le recours contre la loi de 2018 sur l’avortement

En avril 2019, l'association de fait « Citoyens pour la vie / Burgers voor het leven » avait saisi la Cour pour contester la constitutionnalité de la nouvelle loi. Cette dernière, outre le fait de sortir l'avortement du Code pénal, contient plusieurs modifications à la loi initiale de 1990, telles que l'obligation de renvoi du médecin objecteur de conscience, la pénalisation de tout comportement qui empêcherait une femme d'accéder à un établissement pratiquant l'avortement, ou encore l'autoris...

Lire la suite 

Belgique Réforme de l'avortement en Belgique : l'IEB intervient sur la RTBF

Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 2 min.

Réforme de l'avortement en Belgique : l'IEB intervient sur la RTBF

A l'occasion d'un débat télévisé à la RTBF ce lundi 7 septembre, Constance du Bus, juriste à l'Institut Européen de Bioéthique, pointe les défis actuels autour de l'avortement en Belgique. Les situations de détresse des femmes enceintes en difficultés, évoquées dans les rapports de la Commission d'évaluation de l'avortement, posent la question des pressions sociales, économiques et relationnelles à l'origine de la plupart des avortements.  Constance du Bus revient également sur l'extension du...

Lire la suite 

Belgique Extension de l'avortement à 4 mois et demi : l’adoption de la proposition de loi s’éloigne à nouveau

Auteur / Source : L. Vanbellingen Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 5 min.

Extension de l'avortement à 4 mois et demi : l’adoption de la proposition de loi s’éloigne à nouveau

Plus largement, les voix semblent de plus en plus nombreuses, ces derniers jours, pour s'opposer à ce texte. Une carte blanche émanant d'un collectif représentant plus de 2600 soignants a en effet récemment rappelé les raisons de fond expliquant les dangers d'une telle réforme : lourdeur de l'acte d'avortement après 3 mois (effectué par démembrement du foetus, celui-ci mesurant 20 cm à 18 semaines, voy. photo), absence de consensus des experts, suppression du devoir d'information sur les aides...

Lire la suite 

Belgique Royaume-Uni Moins d’avortements pendant le confinement : pourquoi ?

Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 4 min.

Moins d’avortements pendant le confinement : pourquoi ?

On se souvient pourtant de la façon dont la Fédération laïque des centres de planning familial (FLCPF) interprétait fin avril, cette “baisse d'activité” au sein de ses plannings. Karim Majoros, directeur de la FLCPF assurait alors que beaucoup de femmes, pendant le confinement, n'osaient pas demander l'avortement en raison de la pression sociale exercée par les autres membres du foyer. Les plannings s'attendaient donc à un accroissement des grossesses non désirées, qui donnerait lieu à une exp...

Lire la suite 

Belgique Avortement : le Conseil d'Etat a rendu son avis sur les amendements à la proposition de loi

Auteur / Source : C. du Bus Publié le : Thématique : Début de vie / Avortement Actualités Temps de lecture : 38 min. (dont PDF)

Avortement : le Conseil d'Etat a rendu son avis sur les amendements à la proposition de loi

La demande d'avis concerne 30 amendements à la proposition de loi ‘modifiant diverses dispositions législatives en vue d'assouplir les conditions pour recourir à l'interruption de grossesse'. Cette proposition de loi fut adoptée en deuxième lecture, le 20 décembre 2019, par la Commission de la Justice de la Chambre de Représentants, faisant suite à un premier avis du Conseil d'État. Celui-ci n'avait alors soumis aucune critique sur le texte, hormis concernant l'extension du délit d'entrave, qu...

 Fichier PDF  Lire la suite 

L’opposition à la proposition de loi avortement se renforce : de nouveaux amendements sont soumis à l’avis du Conseil d’Etat

Le CD&V dit vouloir notamment revenir sur l'absence de sanctions dans la proposition de loi, lorsqu'un avortement est pratiqué au mépris des conditions légales. Sur ce point, voy. le Dossier IEB spécialement consacré à cette dépénalisation de l'avortement. Le député Servais Verherstraete a exprimé sa préoccupation face au grand nombre de femmes qui subissent des avortements successifs. Pour favoriser une diminution du nombre d'avortements, le parti souhaite renforcer l'évaluation de la loi et ...

Lire la suite 

Les soignants opposés à la proposition de loi avortement demandent à être reçus par les députés

Tous les intervenants ont pointé l'inadéquation et la nocivité d'une telle proposition de loi. Le Dr De Muylder a rappelé que le délai de 12 semaines répond à la quasi-totalité des demandes actuelles, tout en minimisant les risques pour la santé de la femme, ce qui n'est plus le cas avec cette proposition de loi. Le nombre d'avortements pratiqués aux Pays-Bas sur des femmes originaires de Belgique a d'ailleurs drastiquement baissé ces dernières années, passant de 1.473 en 2000 à 444 en 2018, a...

Lire la suite