Toutes les actualités (Belgique)

 Supprimer le filtre "Belgique"

Belgique - Belgique : élargir les conditions d’accès aux soins palliatifs

- Soins palliatifs

Le 15 octobre dernier, Muriel Gerkens (Ecolo), présidente de la Commission santé à la Chambre des représentants belge, a déposé une proposition de loi visant à élargir la définition et les conditions légales d'accès aux soins palliatifs. Il y est proposé d'étendre l'accès aux soins palliatifs aux personnes atteintes de maladies sévères chroniques, incurables et « à faible espérance de vie ».
La proposition vise également à faciliter cet accès pour les malades atteints de SLA par exemple, et ce, dès le pronostic, afin d'établir une bonne relation avec l'équipe de soins palliatifs et « d'évoquer les questions de fin de vie ». La proposition demande notamment de supprimer l'échéance de fin de vie dans la définition des patients ayant droit aux soins palliatifs et de garantir « l'accès à l'information relative à l'euthanasie qui à tout moment doit pouvoir être demandée par le patient ».
 

Lire la suite 


Belgique - Méconnaissance des soins palliatifs : un sondage éloquent

- Soins palliatifs

Selon un sondage réalisé par iVOX, 25% des Belges pensent que les soins palliatifs s'adressent uniquement aux personnes qui n'ont plus que 2 à 3 mois à vivre. 78% des Belges associent également les soins palliatifs au traitement de la douleur « des personnes gravement malades ou en phase terminale ».
Selon le Pr. Menten, oncologue à l'UZ Leuven, les soins palliatifs ne sont pas suffisamment développés pour le traitement des douleurs paroxystiques associées au cancer. Autre constat, les patients accèdent trop tardivement aux traitements palliatifs « alors que familles et malades peuvent être aidés en amont ». Enfin, plus de la moitié des Belges se sentent insuffisamment informés sur les soins palliatifs.
Quelques chiffres : pour les 18% de Belges ayant reçu ou cherché des informations sur le sujet, l'hôpital reste le principal canal d'information (48%). 45% des jeunes se tournent vers Internet car c'est un média qui permet de rester anonyme. 71% recherchent une information générale et...

Lire la suite 


Belgique - Que les internés dépendent de la Santé publique et non plus de la Justice

- Santé mentale

C'est ce que vient de recommander l'Académie royale de médecine. Le Dr Rudy Verelst, psychiatre-coordinateur au SPF Justice, a déclaré lors du symposium sur l'expertise psychiatrique organisé au sein de l'Académie royale de médecine de Belgique que la santé des détenus est nettement plus mauvaise que la moyenne de la population du pays. Les prisons belges hébergent actuellement 11.202 détenus (chiffres d'août 2014). A peu près 10% d'entre eux - 1.084 personnes - sont des « internés ». Alors qu'ils nécessitent des soins médicaux appropriés, ils se retrouvent en prison.
A côté de deux centres francophones, deux institutions flamandes vont voir le jour mais l'ensemble de l'offre ne résout qu'une partie du problème. Des internés (la moitié souffre de troubles de la personnalité) resteront en prison. Outre le réel problème de santé publique posé par cette situation, cet état de fait continuera à exposer notre pays à la critique voire à des condamnations internationales.
La Belgique franco...

Lire la suite 


Belgique - Cliniquement morte, elle se réveille à Namur

- Don d'organes et mort

Alors que son décès avait été prononcé suite à un coma estimé irréversible par les neurologues, cette enseignante et mère de famille est actuellement aux soins intensifs, luttant pour vivre. La patiente âgée d'environ quarante ans avait subi une opération au cerveau qui l'avait plongée dans un coma très profond. Peu après, elle avait été déclarée cliniquement morte et les proches de la "défunte" avaient alerté son école et leurs amis. Les élèves avaient déjà rendu hommage à leur professeur décédé.
Maintenue en vie artificiellement en vue du prélèvement d'organes, la quadragénaire a soudain réagi, touchant la main d'une amie qui se tenait près d'elle. Les médecins ont ensuite constaté que son électro-encéphalogramme s'était remis en mouvement et qu'une activité cérébrale avait bel et bien lieu. L'état de santé de la patiente est suivi de près tandis que sa famille se réjouit d'un miracle totalement inespéré et à la probabilité infime, rappellent les spécialistes.

Lire la suite 


Euthanasie : plainte contre la Belgique devant la CEDH

Belgique - Euthanasie : plainte contre la Belgique devant la CEDH

- Euthanasie et suicide assisté

L'Alliance Defending Freedom (ADF) vient d'annoncer le dépôt d'une requête dirigée contre la Belgique devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme par Tom MORTIER, dont la mère est décédée suite à une euthanasie pratiquée par le Docteur DISTELMANS, au motif que cette patiente souffrait d'une « dépression incurable ». Son fils n'en fut avisé que le lendemain du décès au terme d'une conversation téléphonique reçue de la part de l'hôpital.
Monsieur MORTIER se plaint de la violation des articles 2 (droit à la vie), 8 (droit au respect de la vie privée et familiale) et 13 (droit à un recours effectif) de la Convention Européenne des Droits de l'Homme.
Il allègue notamment que le Législateur belge est allé beaucoup trop loin, entre autres en ce que la Loi relative à l'euthanasie fait prévaloir de manière excessive et déraisonnable l'autonomie personnelle sur l'intérêt public supérieur protégé par le droit à la vie.
Affaire à suivre.

(Source : http://www.adfmedia.org/News/PRDetail/9291)  

Lire la suite 


Belgique - Euthanasie : accroissement de 89% en 4 ans

- Euthanasie et suicide assisté

La loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie prévoit que la Commission fédérale chargée du contrôle et de l'application de la loi, dresse tous les deux ans un rapport à l'intention du législateur. Voici donc la sixième mouture, qui couvre les années 2012-2013.

Le rapport comporte tout d'abord un volet statistique, dont on retiendra ici que le nombre d'euthanasies déclarées a pratiquement doublé en 4 ans (une augmentation  de 89%), passant de 953 euthanasies déclarées en 2010 à 1807 en 2013. La Commission estime que cette augmentation est due à la « diffusion progressive de l'information auprès du public et des médecins ». Ces morts provoquées représentent aujourd'hui 1,7% du total des décès en Belgique.

De plus en plus de personnes ont par ailleurs demandé à être euthanasiées alors que leur décès n'était pas prévu à brève échéance (13% des euthanasies). Ces chiffres devraient toutefois vraisemblablement être revus à la hausse pour inclure certains cas d'euthanasies pratiquées, sur...

Lire la suite 


Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Belgique - Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

- Don de gamètes

Confrontées à une hausse des demandes de procréation médicalement assistée, les banques de sperme belges sont en pénurie, peut-on lire dans le journal L'Echo. Le problème est sérieux et les centres de procréation médicalement assistée (PMA) sont "inquiets".
En plus des hétérosexuels confrontés à l'infertilité, un nombre croissant de femmes seules et de lesbiennes sont candidates. Et le cadre légal belge très libéral en matière de PMA suscite la visite dans les centres belges de personnes venant de l'étranger. Toutefois, l'offre de sperme  ne suit pas. "Les centres de PMA doivent se fournir à l'étranger, surtout auprès de banques de sperme danoises Cryos et NordicCryobank", confirme le biologiste Olivier Gaspard, responsable technique du laboratoire de PMA du CHU de Liège.
Cryos, le numéro un mondial, vend des centaines de milliers de paillettes de sperme (des mini-éprouvettes contenant des millions de spermatozoïdes) par an dans plus de 50 pays. Le prix d'une paillette varie entre 39...

Lire la suite 


Belgique - Huisartsen te weinig opgeleid voor palliatieve zorgen

- Soins palliatifs

Bij het voorstellen van zijn doctoraat besloot Peter Pype (Ugent/UAntwerpen) dat de basisopleiding en de bijscholingen van huisartsen hen onvoldoende vertrouwd maken met palliatieve zorgen. In ons land hebben naar schatting 15.000 mensen palliatieve zorg nodig.  De meerderheid wil de laatste levensfase graag in een vertrouwde omgeving doorbrengen.  Het is dus van cruciaal belang dat we meer gaan investeren in de vorming van de huisartsen.  Pype stelde daarnaast ook vast dat het meest bijgeleerd wordt in de samenwerking met verpleegkundigen van de palliatieve huiszorgequipes.

Lire la suite 


Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

Belgique - Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

- Soins palliatifs

La formation de base des généralistes et les recyclages qu'ils suivent durant leur carrière ne sont pas suffisants pour les familiariser avec les soins palliatifs dans tous leurs aspects, conclut Peter Pype (Ugent/UAntwerpen) dans sa thèse de doctorat déposée cette semaine.
C'est surtout en travaillant avec des infirmiers membres d'équipes chargées de fournir des soins palliatifs à domicile que ces médecins développent leurs connaissances. On estime qu'environ 15.000 personnes ont besoin de soins palliatifs en Belgique. La plupart d'entre elles désirent mourir chez elles.

Lire la suite 


Infirmier de Wevelgem : le cas ne serait pas unique ?

Belgique - Infirmier de Wevelgem : le cas ne serait pas unique ?

- Euthanasie et suicide assisté

Alors que l'infirmier de Wevelgem est inculpé d'assassinats (voir Bulletin précédent), l'association flamande pro-euthanasie Recht op Waardige Sterven (RWS), dont le pendant francophone est l'Association pour le droit de mourir dans la Dignité (ADMD), tient à dédramatiser le fait que l'infirmier aurait tué 48 personnes par compassion. « Par de nombreux témoignages de soignants et d'accompagnants auprès des personnes en fin de vie, nous savons qu'ils sont nombreux à avoir aidé des patients à mourir, et ce au nom de leur engagement humain plein de compassion ». L'Association exprime sont soutien à l'inculpé en demandant que les infirmiers et accompagnants soient entendus puisqu'ils sont souvent ceux qui sont le plus en contact avec les personnes fragiles et souffrantes. Il s'agit de permettre à chacun de décider d'être « aidé » à mourir de la façon dont chacun l'estime digne, et ce au nom de son autonomie et de son libre choix.
Lien

Lire la suite