Toutes les actualités (Belgique)

 Supprimer le filtre "Belgique"

Belgique : pas de statistiques relatives au nombre total d'embryons surnuméraires congelés

Belgique - Belgique : pas de statistiques relatives au nombre total d'embryons surnuméraires congelés

- Don de gamètes

Le nombre total d'embryons cryopréservés dans les congélateurs des centres de PMA en Belgique n'est pas connu. C'est le constat posé par la Ministre de la santé dans la réponse à une question parlementaire de la députée Catherine Fonck (question n°785) ce 25 avril 2016.

La congélation d'embryons remonte à plus de 30 ans, époque à laquelle s'est développée la procréation médicalement assistée. Trois lois s'attachent à régler le sort des embryons : la loi du 6 juillet 2007 relative à la procréation médicalement assistée et à la destination des embryons surnuméraires et des gamètes, la loi du 11 mai 2003 relative à la recherche sur les embryons in vitro autorisant la création et l'utilisation d'embryons humains aux seules fins de recherche et la loi du 19 décembre 2008 relative à l'obtention et à l'utilisation du matériel corporel humain destiné à des applications médicales humaines ou à des fins de recherches scientifiques, réglant le stockage et la distribution de ces embryons consid...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : à l’hôpital, un patient vulnérable sur cinq nécessiterait des soins palliatifs

- Soins palliatifs

A la demande du Service Public Fédéral Santé publique, le Dr Marianne Desmedt, professeur à l'Université Catholique de Louvain (UCL), a dirigé une étude menée par les cliniques universitaires Saint Luc à partir de l'outil britannique d'identification du patient palliatif en vue de lui attribuer un statut spécifique et différencié, lié à la sévérité des besoins (le PICT). 

L'analyse a été effectuée sur l'état de santé de 123.682 Belges en situation de vulnérabilité sur le plan médical, suivis soit à l'hôpital, soit en centre de soins, soit par un médecin de famille.

Ce rapport étudie les besoins en soins palliatifs des patients, indépendamment de leur espérance de vie et du service hospitalier dans lequel ils sont pris en charge. En effet, 19% des personnes hospitalisées en Belgique, et qui ne sont pas forcément en fin de vie, pourraient utilement profiter de soins palliatifs au sens large. Les conclusions révèlent qu'un patient sur cinq a besoin de soins palliatifs à l'hôpital, de ...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : Le Conseil supérieur de la santé pour une prise en charge intégrale des patients déments

- Soins palliatifs

Le 7 avril 2016, le Conseil Supérieur de la Santé de Belgique a publié un rapport sur le diagnostic de la démence, la gestion du comportement du patient et les questions éthiques soulevées par cette maladie.

S'appuyant sur un rapport émis par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) de 2012, ce document rappelle que la démence, problème multifactoriel, va s'accroître dans nos sociétés au cours des prochaines années. L'OMS estime que le nombre de cas de démence aura triplé d'ici 2050. L'accroissement de ces situations est le corollaire de l'augmentation de l'espérance de vie et des progrès fulgurants de la médecine ces dernières décennies. Ainsi la démence devient une problématique primordiale de santé publique. 

Le Conseil supérieur de la santé déplore que les cas de démence, dont la maladie d'Alzheimer, soient bien souvent décelés beaucoup trop tard, du fait que les médecins manquent de formation aux premiers symptômes de ces maladies. S'il n'existe actuellement aucun remède à la...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : étendre le statut de patients palliatifs à d’autres catégories de malades ?

- Soins palliatifs

Plusieurs propositions de loi visant à l'extension des soins palliatifs sont pendantes à la Chambre des représentants de Belgique. Présentées par les partis Ecolo-Groen, cdH et CD&V, elles répondent toutes positivement à la proposition émise par le Rapport  du Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) "d'inclure d'autres populations (comme des patients atteints de démence ou de maladies chroniques) . Cela se situe dans la lignée de l'Atlas Mondial des Soins Palliatifs qui élargit la définition des soins palliatifs non seulement aux personnes atteintes de maladies engageant ou limitant le pronostic vital, mais également à de nombreux malades chroniques."

Actuellement, les soins palliatifs sont réservés aux patients en phase terminale. Par ces propositions de loi, il serait possible de donner accès aux soins palliatifs à des patients qui pourraient en bénéficier avant qu'un pronostic vital de deux mois (qui est le critère nécessaire actuel) ne soit engagé. 

C'est à la deman...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : favoriser les soins palliatifs serait plus économique pour la société

- Soins palliatifs

Lors d'une émission radio diffusée le 25 janvier dernier (Hautekiet, Radio1), la Fédération flamande des soins palliatifs tire à nouveau la sonnette d'alarme sur le manque de moyens financiers.
Un sondage révèle que 75% des personnes interrogées à propos de leur fin de vie, ont exprimé le souhait de mourir chez elles, à leur domicile. Or, la pratique révèle que c'est le cas pour seulement 25% des personnes en fin de vie. La grande majorité décède à l'hôpital.
S'appuyant sur les résultats d'une étude réalisée en 2013 par « l'organisation spécialisée dans les études quantitatives et qualitatives IMA » de 2013, la Fédération flamande des soins palliatifs souligne que la qualité de vie dans les derniers jours et la probabilité de pouvoir mourir chez soi, double lorsque le malade est pris en charge et accompagné par une équipe de soins palliatifs à domicile.
Et pourtant, malgré cette évidence, les moyens financiers alloués aux soins palliatifs, tant en unités palliatives qu'en maison de r...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : kits d’urgence pour les infirmiers en soins palliatifs à domicile ?

- Soins palliatifs

La députée fédérale Ine Somers (Open Vld) a déposé une proposition de résolution relative à la légalité du stockage et du transport des médicaments  à usage palliatif. Elle propose que les infirmiers d'une équipe mobile de soins palliatifs à domicile puissent disposer d'un « Kit d'urgence ». « Dans une situation exceptionnelle d'un patient palliatif à domicile, il peut être nécessaire que l'infirmier de l'équipe des soins palliatifs administre rapidement les médicaments prescrits par le médecin, par exemple des analgésiques », estime-t-elle. Or si la pharmacie (locale ou même de garde) ne dispose pas de ces produits, ou si le médecin n'a pas prescrit ces analgésiques, la douleur du patient ne peut être rapidement soulagée.
Ine Somers demande donc d'ajuster le cadre légal pour permettre à ces infirmiers de seconde ligne de disposer de ces analgésiques, car actuellement il leur est interdit  de véhiculer des stupéfiants comme la morphine ou la kétamine, produits utilisés en soins palli...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : mise en garde contre la pénurie de gériatres

- Soins palliatifs

Dans un communiqué de presse, le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) alerte quant au manque croissant de personnel et de moyens dans les services gériatriques.

 

Les enfants du « baby-boom » se font vieillissants, et entrent progressivement dans ce que les professionnels de la santé appellent « le profil gériatrique ». Ces personnes de plus de 65 ans pénètrent dans une étape de leur vie où leur santé est plus fragile et peut aisément basculer vers une maladie ou un affaiblissement de quelque sorte que ce soit. Ainsi, même pour des traitements non spécifiques à des personnes âgées, ces personnes doivent être prises en charge par un personnel compétent et spécialisé en gériatrie qui apportera une vigilance supplémentaire nécessaire à leur âge.

Ces services spécialisés existent déjà à travers les « équipes de liaison interne gériatrique » mises en place il y a une dizaine d'années. Elles regroupent différents professionnels de la santé, formés à « une approche gériatr...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : soins palliatifs insuffisants pour les enfants

- Soins palliatifs

Dans un article publié dans le journal Le Soir, le 11 octobre 2015, le Docteur Christine Fonteyne, responsable de la coordination entre l'hôpital et la maison des jeunes patients à l'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola (HUDERF), interpelle les pouvoirs publics pour obtenir de plus grands moyens financiers pour les soins palliatifs pour enfants.

Cet établissement très réputé pour les soins palliatifs pédiatriques constitue une des deux seules équipes bruxelloise dans ce domaine. Sur toute la Belgique, les trois fédérations des soins palliatifs ne comptent que 5 équipes spécialisées pour les enfants, alors que la demande augmente très fortement. En effet, les avancées de la médecine permettent à beaucoup d'enfants d'échapper à la mort, même en cas de graves maladies. Mais le suivi des patients et de leurs familles requiert alors plus de besoins.

En six ans, le nombre de patients a presque triplé puisqu'en 2008, la Fédération bruxelloise des soins palliatifs accueillait 13...

Lire la suite 


Belgique - Le modèle belge des "soins palliatifs intégraux" dénature-t-il la pratique des soins palliatifs ?

- Soins palliatifs

Ce nouveau dossier de l'IEB  décrit le « modèle belge » des soins de fin de vie qui, depuis 2002, entend développer « les soins palliatifs pour tous », tout en autorisant la pratique de l'euthanasie sous certaines conditions.
Treize ans après l'introduction de ce dispositif légal, deux opinions s'affrontent : l'une consiste à affirmer que la dépénalisation de l'euthanasie a véritablement permis le développement des « soins palliatifs et continus », l'autre, à l'inverse, souligne que la banalisation de l'euthanasie phagocyte et dénature peu à peu la culture palliative, axée en principe sur l'accompagnement à la mort sans jamais la provoquer.
Après avoir exploré l'évolution de la philosophie palliative en Belgique, il convient de s'interroger sur les conséquences de cette approche « intégrale », tant pour le bien-être des patients, que pour la pratique des médecins et la prise en charge de la fin de vie dans les institutions de soins. 

Télécharger le Dossier ICI

Lire la suite 


Belgique - Obtenir la Carte de Fin de vie de l'IEB

- Santé mentale

La presse belge et étrangère parle de la Carte de Fin de vie de l'Institut Européen de Bioéthique. Au vu du succès croissant de la demande, nous en sommes à la cinquième réédition depuis 2008.

Pourquoi la demander ?
Il est toujours difficile de penser à notre propre mort. N'avons-nous pas peur d'aborder ce sujet avec nos proches et parfois notre médecin ?
Cette Carte permet de réaffirmer notre confiance dans le médecin et de refuser autant l'acharnement thérapeutique que le comportement euthanasique.
Une Carte à garder sur vous. Découvrez-la (en la téléchargeant sur le site) et n'hésitez pas à la faire connaître autour de vous.
Pour obtenir des exemplaires de cette carte, merci de nous envoyer une enveloppe pré-adressée et timbrée à votre nom à l'Institut Européen de Bioéthique - 1 rue de la Pépinière -  Bruxelles

Lire la suite