Statut du corps humain

Congélation "sociale" d’ovules pour des femmes célibataires

Congélation "sociale" d’ovules pour des femmes célibataires

Congélation "sociale" d'ovules pour des femmes célibataires

22/10/2014 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

Une étude de la psychologue Julie Nekkebroeck (de l'UZ Brussel) commencée en juillet 2009 démontre que la plupart des femmes recourant désormais à la technique de congélation de leurs ovules sont des femmes célibataires. Cette technique était initialement destinée à de jeunes patientes cancéreuses afin de leur permettre de préserver leur fertilité altérée par les traitements. Le Docteur Stoop, gynécologue au CRG (Centrum voor Reproductive Geneeskunde - Centre pour la reproduction humaine de l'UZ Brussel) témoigne que désormais, ce sont des femmes célibataires, menant souvent une carrière prenante, et qui n'ont pas encore trouvé un partenaire stable, qui se présentent. Cette technique, non remboursée, coûte 3000 euros. Selon l'étude de Julie Nekkebroek, 70% des congélations d'ovules seraient effectuées en Flandre, dont 75 % pour des femmes originaires des Pays-Bas. Un...

Lire la suite 


CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

Ce 11 octobre 2014 aura lieu cette année la journée européenne du don d'organes, dont l'objectif est de sensibiliser aux besoins croissants en matière de dons et de transplantations. Le Conseil de l'Europe le souligne en chiffres : « En 2013, 17 020 personnes en Europe ont pu bénéficier d'une greffe de rein. Mais au cours de cette même année, 14 personnes en moyenne sont mortes chaque jour du fait de la pénurie d'organes disponibles pour la transplantation - 14 personnes qui auraient pu survivre si un organe avait été disponible à temps. ». Consulter la Fiche Didactique de l'IEB à ce sujet.
(Source : Conseil de l'Europe)
 

Lire la suite 


Cliniquement morte, elle se réveille à Namur

Belgique - Cliniquement morte, elle se réveille à Namur

Alors que son décès avait été prononcé suite à un coma estimé irréversible par les neurologues, cette enseignante et mère de famille est actuellement aux soins intensifs, luttant pour vivre. La patiente âgée d'environ quarante ans avait subi une opération au cerveau qui l'avait plongée dans un coma très profond. Peu après, elle avait été déclarée cliniquement morte et les proches de la "défunte" avaient alerté son école et leurs amis. Les élèves avaient déjà rendu hommage à leur professeur décédé.
Maintenue en vie artificiellement en vue du prélèvement d'organes, la quadragénaire a soudain réagi, touchant la main d'une amie qui se tenait près d'elle. Les médecins ont ensuite constaté que son électro-encéphalogramme s'était remis en mouvement et qu'une activité cérébrale avait bel et bien lieu. L'état de santé de la patiente est suivi de près tandis que sa famille se réjouit d'un miracle totalement inespéré et à la probabilité infime, rappellent les spécialistes.

Lire la suite 


Nieuw spermabank-schandaal Nederland

Nieuw spermabank-schandaal Nederland

De Nederlandse organisatie FIOM (specialist bij ongewenste zwangerschap en afstammingsvragen) bracht aan het licht dat spermabanken in het verleden grove fouten hebben gemaakt bij anonieme donaties. De banken hebben veel donorkinderen valse persoonsgegevens over de donor verstrekt. Tijdens het onderzoek stootte men ook op een man die 17 jaar lang gedoneerd heeft en daarbij naar eigen zeggen 200 kinderen verwekt heeft. De mistoestanden komen nu aan het licht door de DNA-databank van Fiom. Via deze databank kunnen anonieme donoren en donorkinderen na het doen van een DNA-test elkaar opsporen. Nu is onomstotelijk vast komen te staan dat er slordig is omgesprongen met sperma en persoonsgegevens van donoren. De fouten vonden plaats voor de wet in 2004 een einde maakte aan anoniem donorschap. Nu moeten de gegevens van de donor zijn opgeslagen zodat het kind zijn afkomst kan achterhalen.
Bronnen: 1 en 2

Lire la suite 


Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Belgique - Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Confrontées à une hausse des demandes de procréation médicalement assistée, les banques de sperme belges sont en pénurie, peut-on lire dans le journal L'Echo. Le problème est sérieux et les centres de procréation médicalement assistée (PMA) sont "inquiets".
En plus des hétérosexuels confrontés à l'infertilité, un nombre croissant de femmes seules et de lesbiennes sont candidates. Et le cadre légal belge très libéral en matière de PMA suscite la visite dans les centres belges de personnes venant de l'étranger. Toutefois, l'offre de sperme  ne suit pas. "Les centres de PMA doivent se fournir à l'étranger, surtout auprès de banques de sperme danoises Cryos et NordicCryobank", confirme le biologiste Olivier Gaspard, responsable technique du laboratoire de PMA du CHU de Liège.
Cryos, le numéro un mondial, vend des centaines de milliers de paillettes de sperme (des mini-éprouvettes contenant des millions de spermatozoïdes) par an dans plus de 50 pays. Le prix d'une paillette varie entre 39...

Lire la suite 


Organes prélevés sans en avoir informés la famille : arrêt de la CEDH

Organes prélevés sans en avoir informés la famille : arrêt de la CEDH

Cour Européenne des Droits de l'Homme  - Affaire Petrova c. Lettonie  - Arrêt du 24 juin 2014

En mai 2002, monsieur PETROVS décéda à l'âge de 23 ans suite à un grave accident de la route ayant entrainé son hospitalisation quelques jours auparavant dans un hôpital public letton. Quelques mois plus tard, sa mère, madame PETROVA, découvrit que les reins et la rate de son fils avaient été prélevés, immédiatement après le décès, à des fins de transplantation.
Madame PETROVA porta plainte contre l'hôpital. En 2004, sa plainte fut cependant déclarée non fondée, au motif que le prélèvement d'organes avait été effectué conformément à la réglementation lettone applicable. Le Parquet constata que l'hôpital n'avait pas les coordonnées des parents du jeune homme, et que la réglementation lettone n'obligeait pas les médecins à rechercher les proches du défunt avant d'opérer les prélèvements.
Devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme, madame PETROVA fit état de violations des articles 3 (int...

Lire la suite 


Vervolg NF-1 donorkinderen Deens donorsperma

Vervolg NF-1 donorkinderen Deens donorsperma

Het EIB informeerde vorig jaar over 2 kinderen die neurofibromatose hadden overgeërfd van hun Deense donorvader (Bulletin 5/07/2013). Belgische en Nederlandse donorkinderen verenigd op de website donorkinderen.com, hebben de zaak verder uitgezocht en publiceerden hun bevindingen.
De Nordic Cyro bank leverde het zaad van Cyro-7042 aan vier Belgische ziekenhuizen, in totaal werden er 20 kinderen mee verwekt bij 16 verschillende vrouwen, dit is in strijd met de Belgische wetgeving die een maximum oplegt van 6 vrouwen.
7 kinderen werden getest, 3 hebben het NF1-gen.  De donorkinderen verzamelden gegevens van 99 kinderen waarvan 19 het NF1-gen hebben, maar kunnen naar eigen zeggen niet volledig zijn omdat ze niet tot alle gegevens toegang krijgen door Nordic Cyro.
Eerder deze week werd ook bevestigd dat de samenwerking met Nordic Cyro en Belgische fertiliteitsklinieken verder gaat door het gebrek aan zaad, men zou met de Belgische donaties maar tegemoet kunnen komen aan 10 tot 20% van de ...

Lire la suite 


Orgaandonatie door patiënten intensieve zorgen in Nederland

Orgaandonatie door patiënten intensieve zorgen in Nederland

De voorbije weken kwam er, vooral uit het buitenland, reactie op een artikel verschenen in Clinical Ethics.
In tegenstelling tot België waar zwijgen toestemmen is, moet men in Nederland dus een uitdrukkelijk, expliciet akkoord geven voor orgaandonatie.  Wereldwijd is er een tekort aan organen die levens kunnen redden.  Dit willen de schrijvers van het artikel opvangen door aan patiënten die nog bij bewustzijn zijn maar die willen dat de levensondersteunende behandelingen (zoals ademhalingstoestel etc) worden stopgezet te vragen om hun organen te doneren.  Deze groep patiënten is vrij klein en daar veel op intensieve zorgen terecht komen door een ongeluk, kan men zich ook vragen stellen bij de kwaliteit van de organen, dit zal dus het tekort helemaal niet wegwerken wat men in het artikel ook onderschrijft.
Een Amerikaanse ethicus merkte op dat het een volgende stap is in het hellend vlak waarin onze samenlevingen in Nederland en België zich bevinden "uw leven is nu niet veel waard maa...

Lire la suite 


Kroatië veroordeeld  voor het dumpen van doodgeboren kind

Kroatië veroordeeld voor het dumpen van doodgeboren kind

Het Europees Hof voor de Rechten van de Mens geeft het echtpaar MARIC gelijk. Na een zwangerschap van 9 maanden beviel mevr. MARIC in een Kroatisch ziekenhuis van een doodgeboren kind. Het echtpaar gaf de toestemming voor een autopsie, en verzocht het ziekenhuis om het kind daarna te laten begraven. Een paar maanden later wilden de ouders weten waar hun kind precies begraven werd. Hierop antwoordde het ziekenhuis dat het lichaam verbrand werd, samen met het overige "ziekenhuisafval".
Voor het Europees Hof voor de Rechten van de Mens verklaarden dhr. en mevr. MARIC dat de manier waarop het ziekenhuis het stoffelijk overschot van hun kind behandeld heeft, indruist tegen het recht op eerbiediging van hun privé, gezins- en familieleven (artikel 8 van het Verdrag), en dat hun klacht door de bevoegde nationale rechtbanken dan ook onterecht ongegrond verklaard werd.
Het Hof wijst eerst en vooral op het delicate karakter van de situatie, en oordeelt daarop dat de handelwijze van het ...

Lire la suite 


Biobanques et recherche médicale : 3.4 millions d’euros pour la Biothèque Wallonie Bruxelles

Belgique - Biobanques et recherche médicale : 3.4 millions d’euros pour la Biothèque Wallonie Bruxelles

Les progrès des sciences de la vie ne peuvent se faire sans l'étude de tissus, cellules et échantillons d'origine humaine. A cette fin, ceux-ci doivent être conservés, traités et répertoriés dans des conditions optimales pour être mis à disposition de projets de recherche. C'est le travail des biobanques. Dans cet esprit, trois universités francophones, UCL, ULB et ULg, unissent leurs efforts pour créer la Biothèque Wallonie Bruxelles. Cette initiative commune à laquelle sont associées les universités de Mons et Namur reçoit le soutien et le financement de la Wallonie (DGO6) et de la Région de Bruxelles-capitale (Innoviris).
Le projet de Biothèque Wallonie Bruxelles (BWB) consiste en la création d'une banque de données et d'un catalogue virtuel des échantillons d'origine humaine conservés et gérés dans les hôpitaux universitaires. Ce catalogue s'ouvrira à toutes les biobanques universitaires et hospitalières des régions concernées, afin de permettre d'établir un inventaire complet du...

Lire la suite