Biobanques et recherche médicale : 3.4 millions d’euros pour la Biothèque Wallonie Bruxelles

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don d'organes, de tissus et de sang

Actualités - Belgique

Publié le : 16/06/2014

Les progrès des sciences de la vie ne peuvent se faire sans l'étude de tissus, cellules et échantillons d'origine humaine. A cette fin, ceux-ci doivent être conservés, traités et répertoriés dans des conditions optimales pour être mis à disposition de projets de recherche. C'est le travail des biobanques. Dans cet esprit, trois universités francophones, UCL, ULB et ULg, unissent leurs efforts pour créer la Biothèque Wallonie Bruxelles. Cette initiative commune à laquelle sont associées les universités de Mons et Namur reçoit le soutien et le financement de la Wallonie (DGO6) et de la Région de Bruxelles-capitale (Innoviris).
Le projet de Biothèque Wallonie Bruxelles (BWB) consiste en la création d'une banque de données et d'un catalogue virtuel des échantillons d'origine humaine conservés et gérés dans les hôpitaux universitaires. Ce catalogue s'ouvrira à toutes les biobanques universitaires et hospitalières des régions concernées, afin de permettre d'établir un inventaire complet du matériel disponible pour la recherche et le diagnostic.
La BWB, qui fédère ainsi les ressources biologiques wallonnes et bruxelloises, travaille également à l'harmonisation des procédures de qualité, conservation et mise à disposition des échantillons. Les chercheurs tant au sein des universités que de l'industrie auront dorénavant un canal convivial pour la recherche des échantillons requis.
Prof. Etienne Marbaix - Prof. Isabelle Salmon.
Source


Articles similaires

UCL - Bruxelles: allogreffe ovarienne suivie d'une naissance

UCL - Bruxelles: allogreffe ovarienne suivie d'une naissance

- Grossesse

Une patiente précocement ménopausée suite à une chimiothérapie et des rayons a pu mener à terme sa grossesse grâce à une allogreffe d'ovaire. Ce tissu ovarien a été prélevé chez sa soeur génétiquement différente mais " HLA " compatible. Il s'agit de la première naissance au monde après allogreffe de tissu ovarien entre soeurs non jumelles.

Communiqué de presse des Cliniques St Luc

Lire la suite

Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en  Belgique ?

Limiter le recours aux procréations médicalement assistées en Belgique ?

- Procréation médicalement assistée

Ce 23 octobre 2012, une proposition de loi a été déposée par Mme Elke Sleurs et consorts (doc 5-1816/1), afin d'instaurer une obligation d'échange d'information préalable à chaque traitement de l'infertilité.

Les auteurs partent d'un constat : l'augmentation constante du nombre de traitements de l'infertilité (2000 patients par 1 000 000 d'habitants, alors que la moyenne européenne tourne autour de 500) et des remboursements toujours plus généreux. L'IST (Instituut voor Samenleving en Techno...

Lire la suite

Pologne : précipitation politique pour légaliser les techniques de procréation médicalement assistée

Pologne : précipitation politique pour légaliser les techniques de procréation médicalement assistée

- Procréation médicalement assistée

Voulant mettre à profit les derniers jours du gouvernement libéral, les députés de la plateforme civique et de gauche ont adopté un projet de loi en faveur de la fécondation in vitro (FIV),ce 25 juin 2015. Ils entament ainsi, à la hâte, le processus législatif qui ouvrira l'accès aux parents désireux d'avoir des enfants à la Procréation Médicalement Assistée. 
Le projet de loi prévoit que le nombre d'embryons surnuméraires sera limité à 6. Les embryons conçus et dépassant ce nombre ne pourront...

Lire la suite