Biobanques et recherche médicale : 3.4 millions d’euros pour la Biothèque Wallonie Bruxelles

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don d'organes, de tissus et de sang

Actualités - Belgique

Publié le : 16/06/2014

Les progrès des sciences de la vie ne peuvent se faire sans l'étude de tissus, cellules et échantillons d'origine humaine. A cette fin, ceux-ci doivent être conservés, traités et répertoriés dans des conditions optimales pour être mis à disposition de projets de recherche. C'est le travail des biobanques. Dans cet esprit, trois universités francophones, UCL, ULB et ULg, unissent leurs efforts pour créer la Biothèque Wallonie Bruxelles. Cette initiative commune à laquelle sont associées les universités de Mons et Namur reçoit le soutien et le financement de la Wallonie (DGO6) et de la Région de Bruxelles-capitale (Innoviris).
Le projet de Biothèque Wallonie Bruxelles (BWB) consiste en la création d'une banque de données et d'un catalogue virtuel des échantillons d'origine humaine conservés et gérés dans les hôpitaux universitaires. Ce catalogue s'ouvrira à toutes les biobanques universitaires et hospitalières des régions concernées, afin de permettre d'établir un inventaire complet du matériel disponible pour la recherche et le diagnostic.
La BWB, qui fédère ainsi les ressources biologiques wallonnes et bruxelloises, travaille également à l'harmonisation des procédures de qualité, conservation et mise à disposition des échantillons. Les chercheurs tant au sein des universités que de l'industrie auront dorénavant un canal convivial pour la recherche des échantillons requis.
Prof. Etienne Marbaix - Prof. Isabelle Salmon.
Source


Articles similaires

Belgique: la fin des échographies non médicales?

Belgique: la fin des échographies non médicales?

- Diagnostics prénataux

Dans un avis qui vient d'être publié, le Conseil supérieur de la Santé belge (CSS) vient de se prononcer "pour la réalisation d'échographies limitées aux seules fins de dépistage, de diagnostic et de suivi par des médecins et des techniciens dûment formés en échographie, durant la grossesse". Cet avis fait suite à une demande qui avait été faite par la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx (PS).
Il met en cause, les échographies non médicales qui sont de plus en plus courantes et qu...

Lire la suite

L'UCL investit dans  les neurosciences

L'UCL investit dans les neurosciences

- Alzheimer

" En Belgique, plus de 250.000 patients sont touchés par les maladies d'Alzheimer, de Parkinson, la sclérose en plaques et la douleur chronique ", estime l'UCL. " Et par 250.000 patients, il faut comprendre 1,2 million de personnes concernées : les parents, les enfants, les voisins, les amis, les soignants proches, etc."
Plus précisément, 150.000 personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer, 50.000 de Parkinson et 12.000 de la sclérose en plaque. Par ailleurs, un belge sur trois souff...

Lire la suite

Pays-Bas : 4.7 milliards d’euros par an pour soigner les malades atteints de troubles psychiatriques

Pays-Bas : 4.7 milliards d’euros par an pour soigner les malades atteints de troubles psychiatriques

- Euthanasie et suicide assisté

Tout comme c'est le cas en Belgique, les Pays-Bas avalisent, à certaines conditions, l'euthanasie des personnes atteintes de troubles psychiatriques et qui demanderaient qu'un médecin provoque leur mort.
C'est dans ce cadre que sortent deux informations chiffrées. La première n'est pas directement reliée à l'euthanasie, mais interpelle toutefois : selon le centre sur les soins de santé Vektis, il y aurait eu en 2015 aux Pays-Bas, 221.000 malades psychiatriques graves (215.000 en 2014) qui chac...

Lire la suite