Transexuels adultes et enfants : une demande croissante d'actes chirurgicaux ?

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Genre et sexualité

Actualités - Belgique

Publié le : 18/12/2013

"In een resolutie van 12 september 1989 over het verbod op discriminatie van transseksuelen roept het Europees Parlement de lidstaten op om een reglementering uit te werken voor de opvang, begeleiding en behandeling van transseksuele personen. Bedoeling is om op die manier de discriminaties en ongelijkheden waarvan die personen het slachtoffer zijn, een halt toe te roepen. Ook in België werden reeds enkele wetten goedgekeurd, maar de strijd om gelijkheid voor transgenders is nog niet volledig gestreden.
Ons land beschikt met het UZ Gent over een expertisecentrum op het vlak van transgenderzorg. Dat Genderteam behandelt al sinds 1986 volwassen transgender personen. Het is een uniek multidisciplinair team met psychologen, psychiaters, gynaecologen, een endocrinoloog, een logopedist, een plastisch chirurg, een uroloog, een jurist … Sinds een jaar of tien is er ook een kinderteam, dat eveneens uniek is in België. Beide teams zijn internationaal hoog aangeschreven wegens de kwaliteit van hun zorgverlening en wetenschappelijke output.
De jongste vijf jaar kent het centrum een sterk toegenomen instroom van personen met genderidentiteitsproblemen. Gelet op de krappe bezetting zorgt die stijging voor lange wachttijden. Dat is problematisch want zo wordt de toegang tot gezondheidszorg, vooral voor de financieel kwetsbare groep, sterk bemoeilijkt.
Het blijkt dat er heel wat vragen blijven over de terugbetaling van medische kosten. Borstprotheses, laserepilatie en vooral puberteitsremmers voor transgender adolescenten zijn erg duur.
"
Source / Bron : Question orale de M. Jan Roegiers à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique sur «la concertation avec les hôpitaux au sujet des problèmes des transsexuels» (n° 5-1219) .  Mondelinge vraag van de heer Jan Roegiers aan de vice-eersteminister en minister van Sociale Zaken en Volksgezondheid over «het overleg met de ziekenhuizen met betrekking tot de problemen van transgenders» (nr. 5-1219)


Articles similaires

Des cliniciens appellent à mettre fin aux « expériences transgenres » sur les enfants

Des cliniciens appellent à mettre fin aux « expériences transgenres » sur les enfants

- Genre et sexualité

La clinique Tavistock and Portman NHS Trust (Londres) et son « Service de Développement de l'identité de genre » (GIDS) font l'objet d'une forte critique de la part de scientifiques, dont 5 cliniciens qui l'ont quittée en raison de désaccords par rapport aux traitements subis par des enfants présentés comme transgenres.

Le programme d'expérimentation fut lancé en 2010 : on injecta chez 50 enfants de 10 à 16 ans, supposés présenter une « dysphorie de genre », des substances pour bloquer leur p...

Lire la suite

Belgique : proposition de loi pour un acte de naissance pour les enfants nés sans vie ?

Belgique : proposition de loi pour un acte de naissance pour les enfants nés sans vie ?

- Filiation

Le 20 janvier dernier, une proposition de loi (DOC 540801/001) a été déposée par Monsieur Peter Vanvelthoven et Mesdames Karin Jiroflée et Maya Detiège. Elle constate que de grandes avancées ont été faites afin de faciliter le deuil des parents d'un enfant mort à la naissance. Depuis 1999, un prénom peut être donné à l'enfant né sans vie. Les législations régionales permettent aussi son inhumation ou sa crémation dès 12 semaines en Flandre et 15 semaines à Bruxelles.
Les auteurs regrettent néa...

Lire la suite

5 détenus belges ont demandé l'euthanasie

5 détenus belges ont demandé l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Cinq détenus ont déposé une demande d'euthanasie qui est en voie d'examen, a répondu la Ministre belge de la Justice à une question orale au Sénat. Ces demandes n'ont donc pas été rejetées d'office.

Il semble s'agir de détenus de longue durée. Pour la Ministre, la réponse à leur demande passe avant tout par une meilleure prise en charge psychiatrique des prisonniers afin que ceux-ci ne perçoivent plus leur situation comme source de souffrances insupportables et sans espoir d'amélioration. Ces...

Lire la suite