Recherche biomédicale

La fondation Francqui récompense une recherche sur embryons

La fondation Francqui récompense une recherche sur embryons

Pierre Vanderhaeghen, chercheur FNRS à l'Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire (IRIBHM) à la Faculté de médecine de l'ULB, a été désigné lauréat du Prix Francqui 2011 (250.000 euros) pour ses travaux ayant notamment permis de générer pour la première fois du cortex cérébral à partir de cellules souches embryonnaires.
C'est ce qu'a annoncé la Fondation, dont  le conseil d'administration multidisciplinaire est présidé par le ministre d'Etat Marc Eyskens.
Le nombre d'embryons utilisés et détruits pour mener ces recherches n'a pas été mentionné. Voir le rapport de la Fondation Francqui

Voir aussi Bulletin du 22 juin 2011

Lire la suite 


Fondation Francqui : précisions

Fondation Francqui : précisions

Notre Bulletin du 31 mai 2011, relayant le communiqué du FNRS mentionnant que le prix Francqui 2011 était attribué au Prof. Vanderhaegen, pourrait laisser penser que les résultats primés ont été obtenus en utilisant l'embryon humain comme matériau de départ, alors qu'il s'agit, en fait, d'embryons de souris.
Cette réalisation est toutefois décrite par les auteurs comme une étape vers le façonnement de cortex humain pour différentes études ou recherches, ou en médecine régénérative (Gaspard et al., Nature, 2008).

Lire la suite 


Le Dr Catherine Verfaillie (KUL) est pour le brevetage des cellules souches embryonnaires humaines

Le Dr Catherine Verfaillie (KUL) est pour le brevetage des cellules souches embryonnaires humaines

Emmenés par le professeur français Marc Pechanski, ils sont treize scientifiques européens, dont Catherine Verfaillie, à avoir signé une lettre ouverte adressée à la Commission européenne, critiquant l'avis préliminaire qu'a rendu la Cour européenne de justice et sur lequel 13 juges doivent rendre leur décision dans les mois à venir.
L'avis préliminaire de l'avocat général du 10 mars 2011, s'oppose en effet à la brevetabilité et à l'utilisation à des fins industrielles ou commerciales de l'embryon humain et des cellules souches embryonnaires humaines.

Les scientifiques, quant à eux, montrent clairement qu'ils n'apprécient guère de se soumettre à une quelconque autorité qui pourrait exiger la suspension de leurs recherches sur l'embryon humain. Ils se disent tout à fait opposés à une « interdiction qui risquerait de mener l'industrie pharmaceutique, privée de propriété intellectuelle, à se retirer du marché européen et à se tourner vers d'autres cieux plus cléments ». Rappelons que l...

Lire la suite 


DNAVision à Charleroi offre le génome humain complet pour 7.500 euros

Le séquençage complet du génome humain est dès à présent proposé aux acteurs du monde pharmaceutique et de la recherche médicale à prix démocratique. Le leader européen de cette technique - DNAVision - se situe au Charleroi Biopark.
C'est aux Etats-Unis que le premier être humain a été entièrement séquencé. Depuis, ce pays mène les recherches en ce domaine, suivi par l'Asie, dans une moindre mesure. En 2008, huit personnes au monde avaient été séquencées, en 2009, on atteignait le chiffre de cent. En 2010, le nombre de personnes séquencées dans le monde est passé à 2500.
Dès à présent, DNAVision propose à chacun le séquençage de son génome pour 7500 euros.
Quand on sait que le prix de ce type d'analyse s'élevait encore à 3 milliards de dollars en 2003, on a des raisons de penser que la pratique va se généraliser et donc se démocratiser dans les années qui viennent. Cela coûte aujourd'hui le prix d'une voiture, cela pourrait un jour coûter le prix d'une analyse de sang.
Ne convient-il...

Lire la suite 


Belgique - Clinique St Luc (Bruxelles) : banque de cellules souches adipeuses

La Banque de cellules souches adipeuses de Saint-Luc propose l'autotransplantation aux patients atteints de non-consolidation osseuse (post-traumatique, après exérèse d'une tumeur) ou plaies après radiothérapie. Cette technique consiste à prélever de la graisse sur le patient puis d'en extraire des cellules souches (adultes) qui permettront de reconstruire les os et de guérir les plaies. Six patients à ce jour ont déjà bénéficié d'une autogreffe de cellules souches adipeuses. Ce programme est unique en Belgique et en Europe. L'unité de thérapie cellulaire ne délivre actuellement ses greffes qu'aux patients des Cliniques Saint-Luc.

Source : La Lucarne, UCL, février-mars 2011.

Lire la suite 


Une proposition de loi MR contre l’eugénisme

Belgique - Une proposition de loi MR contre l’eugénisme

Les sénateurs MR Jacques Brotchi et Christine Defraigne ont déposé une proposition de loi contre l'eugénisme. Le texte vise à améliorer la loi encadrant la procréation médicale assistée de sorte que le choix du sexe des embryons soit désormais interdit.
Le réseau des hôpitaux anversois avait annoncé fin janvier avoir ouvert une enquête après que la télévision néerlandaise eut révélé qu'un gynécologue anversois proposait à ses patients des traitements permettant le choix du sexe de leur enfant. (Voir le Bulletin de l'IEB)
Ce gynécologue "a complètement retourné la philosophie de la loi et a profité d'un 'flou juridique' pour pratiquer une forme d'eugénisme" , estiment les deux sénateurs. La loi interdit les "recherches ou les traitements axés sur la sélection du sexe" mais pas stricto sensu "une sélection en amont du processus (sélection de spermatozoïdes)" . Une sélection en amont "totalement inacceptable du point de vue éthique" .

Source : Belga

Lire la suite 


Etablissements belges agréés pour conserver  le matériel corporel humain, y compris les embryons

Belgique - Etablissements belges agréés pour conserver le matériel corporel humain, y compris les embryons

L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé a établi la liste des établissements agréés pour traiter et/ou conserver le « matériel corporel humain », agréments octroyés entre le 1er novembre 2010 et le 30 novembre 2010, en application de la loi du 19 décembre 2008 relative à l'obtention et à l'utilisation de matériel corporel humain destiné à des applications médicales humaines ou à des fins de recherche scientifique. 
Parmi les 28 établissements repris - dont deux firmes privées - se trouvent 18 hôpitaux et centres universitaires disposant des infrastructures pour la congélation des embryons surnuméraires. Seulement quatre établissements sont mentionnés comme offrant les infrastructures permettant la conservation des cellules de sang du cordon ombilical.

Source : Le Moniteur belge - Publication du 07/01/2011

Dossiers de l'IEB en lien avec:
-  la congélation des embryons surnuméraires                                           -  les cellules du sang de cordon ombilical

Lire la suite 


Nanotechnologies: un nouveau Dossier de l’IEB

Nanotechnologies: un nouveau Dossier de l’IEB

Selon les dernières estimations, près de mille produits actuellement sur le marché utiliseraient des nanomatériaux.  Des batteries aux textiles, en passant par des cadres de vélos et des vitamines, la liste ne cesse de s'allonger. Annoncées comme une véritable révolution scientifique, les technologies issues des nanosciences ont fait une entrée discrète dans la vie courante.

Ce Dossier "Nanotechnologies : le point sur la situation" est consultable en ligne.

Lire la suite 


La recherche et les cellules souches adultes en Belgique

Belgique - La recherche et les cellules souches adultes en Belgique

La société  TiGenix à Leuven travaille activement sur les cellules souches adultes en vue de la régénérescence du ménisque. Ces cellules souches adultes dérivées du genou sont exploitées pour développer un nouveau produit qui permettrait de réparer les ménisques. Les recherches en sont au stade d'expérimentation animale. Les essais sur l'homme sont prévus début 2011.
TiGenix est une spin-off et une collaboration entre les universités de Gand et de Leuven, le responsable des recherches étant le Pr Frank Luyten. D'autres sociétés en Belgique travaillent sur les cellules souches adultes et notamment Prometera (spin-off UCL, cellules souches de foie), Cardio3 (cellules souches  de coeur, UCL) et Bonetherapeutic, cellules souches des os.

Lire la suite 


Le Parlement belge adopte une résolution relative aux nanotechnologies.

Belgique - Le Parlement belge adopte une résolution relative aux nanotechnologies.

Le 28 mai 2009, la Chambre a adopté une résolution passée relativement inaperçue. Ce texte étant juridiquement non-contraignant, n'a qu'une portée symbolique, en tant qu'expression de la volonté d'une majorité de députés devant lesquels la responsabilité du gouvernement fédéral peut être mise en cause. Les douze points de la résolution - déclinés de A à L - sont autant de demandes adressées au gouvernement fédéral. Y est évoqué le septième programme-cadre de l'Union européenne et son objectif en matière de nanotechnologie. La question de la mise sur le marché des nanomatériaux est renvoyée au législateur européen.

Cette demande belge est une avancée par rapport au Code de bonne conduite de l'Union européenne de 2008 qui ne prévoyait pas les mesures de contrôle de mise sur le marché, renvoyant cette problématique à une autorégulation de la matière. (Recommandations de la Commission du 7 février 2008 concernant un code de bonne conduite pour une recherche responsable en nanosciences e...

Lire la suite