Recherche biomédicale

CRIPR-CAS9 : quand l'Arlésienne refait surface ou le retour de la thérapie génique

CRIPR-CAS9 : quand l'Arlésienne refait surface ou le retour de la thérapie génique

Elle a été portée dès le début des années '80 par les premiers triomphes de la biologie moléculaire, attendue comme la solution nette et définitive par tous deux qui devaient leur pathologie à une mutation unique, par tous ceux dont le cancer semblait devoir son existence au dérapage d'un proto- ou d'un anti-oncogène ; et par extension, par tous ceux qui pensaient qu'on allait enfin se montrer maître d'un génome hérité sans choix de ses père et mère.

  Quelques essais fondateurs ont tourné court. Normal : on avait sans doute brûlé quelques étapes essentielles. Le succès devait être pour demain. Mais les lendemains successifs ont tardé à faire poindre les victoires attendues. Le temps a passé. La désillusion a grandi ; à tel point que la « thérapie génique » - puisque c'est d'elle qu'il s'agit - a été déclarée en état de mort clinique dans les toutes premières années du XXIe siècle. On avait rêvé. On y avait cru. On en avait parlé plus qu'on ne l'avait vu agir. Trop beau, trop comple...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Nanotechnologies : le point sur la question

Nanotechnologies : le point sur la question

Selon les dernières estimations, près de mille produits actuellement sur le marché utiliseraient des nanomatériaux.  Des batteries aux textiles, en passant par des cadres de vélos et des vitamines, la liste ne cesse de s'allonger. Annoncées comme une véritable révolution scientifique, les technologies issues des nanosciences ont fait une entrée discrète dans la vie courante.

 Fichier PDF  Lire la suite 


Les cellules souches du cordon ombilical

Les cellules souches du cordon ombilical

Perspectives en matière de médecine régénérative

 

 I.   Au commencement était la cellule souche 

Les cellules qui sont à la base d'autres cellules différenciées sont appelées cellules souches.

C'est en étudiant certains tissus adultes comme le sang ou la peau que le concept de cellules souches a été avancé dès les années 1950-1960. Les cellules souches sont des cellules non spécialisées, c'est-à-dire indifférenciées, capables de se multiplier à l'identique. Elles peuvent aussi se transformer en un ou plusieurs types cellulaires spécialisés dans l'organisme : en cellules du foie, de la peau etc... Les cellules souches ont une grande capacité de multiplication et leur différenciation est à la base des cellules hautement différenciées d'un organisme: cellules nerveuses, musculaires, hématopoïétiques (sanguines). On distingue les cellules totipotentes qui peuvent se différencier dans tous types de tissu, les cellules pluri- ou multipotentes qui peuvent donner certains types de tissu...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Les thérapies régénératrices par cellules souches

Les thérapies régénératrices par cellules souches

Aspects scientifiques et enjeux bioéthiques

Le 7ème Programme cadre de recherche et développement de l'Union européenne 2007-2013

La thérapie régénératrice est sans conteste l'un des concepts les plus passionnants de la biomédecine contemporaine. Son principe repose sur l'utilisation des cellules souches, mères de tous les types cellulaires de l'organisme. Correctement cultivées, elles peuvent en effet se différencier en cellules hautement spécialisées et réparer les tissus devenus défaillants du fait de l'âge ou de diverses pathologies, ouvrant la voie à une médecine réparatrice extrêmement séduisante au plan biologique.

Il est donc tout à fait pertinent que ce chapitre soit promu par l'Union européenne et discuté dans l'élaboration du 7ème Programme cadre de recherche qui est un instrument essentiel pour soutenir la recherche et l'innovation à l'échelle de l'Union.

A n'en pas douter, la thérapie régénératrice est source d'espoir pour des millions de personnes souffrant de malad...

 Fichier PDF  Lire la suite