Début de vie > Procréation médicalement assistée

Belgique - La question des gamètes dans la procréation médicalement assistée en Belgique

Alors que de plus en plus d'articles de presse et de forums promeuvent le don de gamètes comme l'espoir offert à toute personne qui le désire d'avoir un enfant, il est important de se demander si, réellement, il en va des gamètes comme de tout produit de consommation.
En ce qu'elles permettent de donner naissance à une vie, sont-elles vraiment des cellules comme les autres ? Autrement dit, quelle importance donnons-nous à notre corps et à nos propres gènes ?

Aujourd'hui, nombre d'enfants issus d'un don de gamètes réagissent et veulent savoir d'où ils viennent et qui ils sont. Quelle place a donc l'intérêt de l'enfant ici ?
La législation belge, dans ce domaine, se veut très libérale. Quel est le régime dévolu au don de gamètes ? Si donner ses gamètes et faire appel à un donneur entraînent des conséquences non négligeables sur ceux qui y recourent ainsi que sur les enfants qui en sont issus, il appartient à toute la société d'évaluer les impacts de ces dons pas comme les autres.

De ...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Belgique - La Procréation Médicalement Assistée en Belgique

Depuis 1978, année de naissance du premier bébé né par fécondation in vitro, le nombre d'enfants conçus de cette manière s'élève à 5,4 millions dans le monde entier. La grande majorité des traitements de PMA est réalisée en Europe. En 2014, il y eut 707.171 cycles entrepris sur le continent, donnant lieu à 146.232 naissances.

Les techniques de procréation médicalement assistée se sont beaucoup développées depuis 40 ans en Belgique, pays pionnier dans la pratique. Il compte aujourd'hui 18 centres de Procréation Médicalement Assistée (PMA), soit un par hôpital universitaire et un centre non-universitaire par province et 16 banques d'ovocytes et de sperme.

En 2014, 33.790 cycles de PMA ont été entrepris, ce qui a conduit à 5.774 naissances, soit 4,6% du total des naissances. En comparaison, aux Etats-Unis, les enfants conçus en 2015 par FIV représentent 1,7% du nombre total des naissances6, soit 67.818 nourrissons. Au Japon, ce chiffre atteint 5% des naissances !

A l'heure où la Fran...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Les bébés "à-trois-parents"

La presse s'est récemment fait écho de cette nouvelle prouesse biomédicale permettant la naissance d'un enfant après le transfert du « noyau » d'un ovule dans un autre.

Objectif ? Permettre à une femme porteuse d'une maladie mitochondriale sévère de transmettre à l'enfant conçu ses gènes, sans prendre toutefois le risque de lui transmettre en même temps la maladie qui l'accable. Quelques mois après la naissance d'un premier bébé du genre, le succès semble total. Mais des questions sanitaires et éthiques restent toutefois sans réponse.

Cette « première médicale », aboutissement de méthodes déjà anciennes, est le fait d'une équipe new-yorkaise qui a toutefois préféré agir hors-frontière, en l'occurrence à Mexico. Faute de législation, cette technique a aussi été employée en Ukraine en vue d'améliorer les techniques de fécondation in vitro. Le parlement anglais l'a autorisée dans sa législation le 3 février 2015. A l'heure ou le Conseil de l'Europe réfléchit à une recommandation sur «...

 Fichier PDF  Lire la suite 


La fécondation in vitro est–elle incontestable ?

La fécondation in vitro est–elle incontestable ?

Un concert de louanges a accompagné l'attribution du prix Nobel de médecine au professeur Edwards, inventeur de la fécondation in vitro (FIV). Pourtant, les objections ne manquent pas... 

Déjà, en dissociant relation sexuelle et procréation, l'insémination artificielle appliquée à l'homme avait ouvert la voie, avec le don de sperme, à la dissociation délibérée entre paternité biologique et « paternité sociale ». De nouveaux secrets de famille étaient encouragés.
Avec la FIV, les embryons ne sont plus conçus sous la protection du corps d'une mère, mais en laboratoire. On peut aussi utiliser des ovocytes d'une « donneuse » et même transférer à un couple des embryons conçus par autre couple.
La FIV et la possibilité de congeler gamètes et embryons ont amplifié les bouleversements inaugurés par l'insémination et acté ou provoqué de nouvelles transgressions.

Au total 10 objections peuvent être énoncées.

 Fichier PDF  Lire la suite 


La procréation médicalement assistée (PMA) en Belgique

Belgique - La procréation médicalement assistée (PMA) en Belgique

Ce Dossier de l'IEB n'est pas seulement une analyse des chiffres du Rapport du Collège des Médecins « médecine de reproduction », mais aussi un rappel de ce que prévoit la loi du 6 juillet 2007 en matière de procréation médicalement assistée. Le lecteur y verra l'ampleur du phénomène que représentent les PMA. Sera-t-il sensible aux questions difficiles que soulève la production des nombreux embryons congelés ?

Est-il trop tard pour interpeller les médecins et le monde politique quant à l'impact sociétal de ces techniques ainsi qu'à l'éthique qui leur est sous-jacente ? Quel regard critique peut-on porter sur ces techniques de procréation ?

 Fichier PDF  Lire la suite 


Le « bébé-médicament »

Actualité - 19 mai 2005 : Naissance des premiers "bébés-médicaments" belges

L'AZ-VUB, un hôpital universitaire bruxellois, a annoncé la naissance, au mois de janvier 2005, des 2 premiers "bébés médicaments" européens.

Depuis l'an 2000, cet hôpital effectuait des recherches sur des embryons pour détecter l'antigène HLA (Human Leukocyten Antigenen) sur des embryons de 3 jours. Le 12 mai 2004, l'hôpital annonçait que le test était prêt. Ce test permet de détecter si les futurs bébés seront atteints de certaines maladies génétiques perturbant la formation des cellules du sang ou attaquant le système immunitaire. Il est utilisé sur des embryons in vitro dans deux cas : pour sélectionner les embryons non porteurs de ces maladies lors de FIV (Fécondations in vitro) classiques, et pour la sélection des embryons des futurs "bébés médicaments", dont le sang du cordon ombilical pourra peut-être guérir leur frère ou soeur, par transfusion, et dont la moelle osseuse pourra, plus tard, être gref...

 Fichier PDF  Lire la suite