La question des gamètes dans la procréation médicalement assistée en Belgique

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Dossiers - Belgique Belgique

Publié le : 10/11/2017

Alors que de plus en plus d'articles de presse et de forums promeuvent le don de gamètes comme l'espoir offert à toute personne qui le désire d'avoir un enfant, il est important de se demander si, réellement, il en va des gamètes comme de tout produit de consommation.
En ce qu'elles permettent de donner naissance à une vie, sont-elles vraiment des cellules comme les autres ? Autrement dit, quelle importance donnons-nous à notre corps et à nos propres gènes ?

Aujourd'hui, nombre d'enfants issus d'un don de gamètes réagissent et veulent savoir d'où ils viennent et qui ils sont. Quelle place a donc l'intérêt de l'enfant ici ?
La législation belge, dans ce domaine, se veut très libérale. Quel est le régime dévolu au don de gamètes ? Si donner ses gamètes et faire appel à un donneur entraînent des conséquences non négligeables sur ceux qui y recourent ainsi que sur les enfants qui en sont issus, il appartient à toute la société d'évaluer les impacts de ces dons pas comme les autres.

De même, la congélation d'ovules (social freezing) est de plus en plus usitée parce qu'elle permet de prolonger la période de fertilité de la femme pour lui permettre de concevoir quand elle le désire. Comment la Belgique aborde-t-elle cette technique ?

Face à ces deux techniques qui utilisent la médecine, il nous est donc nécessaire de faire le point pour parvenir à en cerner tous les enjeux.

  • ovocyte
  • infertilité
  • sperme
  • don de sperme
  • PMA

Articles similaires

La fécondation in vitro est–elle incontestable ?

La fécondation in vitro est–elle incontestable ?

- Procréation médicalement assistée

Un concert de louanges a accompagné l'attribution du prix Nobel de médecine au professeur Edwards, inventeur de la fécondation in vitro (FIV). Pourtant, les objections ne manquent pas... 

Déjà, en dissociant relation sexuelle et procréation, l'insémination artificielle appliquée à l'homme avait ouvert la voie, avec le don de sperme, à la dissociation délibérée entre paternité biologique et « paternité sociale ». De nouveaux secrets de famille étaient encouragés.
Avec la FIV, les embryons ne ...

Lire la suite

La Procréation Médicalement Assistée en Belgique

La Procréation Médicalement Assistée en Belgique

- Procréation médicalement assistée

Depuis 1978, année de naissance du premier bébé né par fécondation in vitro, le nombre d'enfants conçus de cette manière s'élève à 5,4 millions dans le monde entier. La grande majorité des traitements de PMA est réalisée en Europe. En 2014, il y eut 707.171 cycles entrepris sur le continent, donnant lieu à 146.232 naissances.

Les techniques de procréation médicalement assistée se sont beaucoup développées depuis 40 ans en Belgique, pays pionnier dans la pratique. Il compte aujourd'hui 18 cent...

Lire la suite

Faut-il légaliser la gestation pour autrui?

Faut-il légaliser la gestation pour autrui?

- Gestation pour autrui

La légalisation de la gestation pour autrui (GPA)  (mères porteuses) semble inscrite à l'agenda politique. En Belgique, plusieurs propositions de loi déposées au Parlement entendent autoriser et réglementer cette pratique. En France, une commission du Sénat a publié un substantiel rapport sur la question et il s'en est suivi un large débat public. Il y a fort à parier que d'autres pays ne seront pas en reste.

La pression se fait toujours plus forte pour autoriser et encadrer juridiquement la ...

Lire la suite