Analyse ADN facturée 300 euros en Belgique contre seulement 30 euros en Allemagne.

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités

Publié le : 18/07/2013

Une société de Munich a été choisie pour effectuer l'analyse annuelle d'environ 8.000 échantillons ADN de personnes condamnées par la justice belge. Les laboratoires belges, qui réalisaient jusqu'à présent ces analyses, regrettent qu'elles ne soient plus effectuées dans le pays, indique De Standaard.
Le gouvernement a décidé d'attribuer dès 2014 l'analyse des échantillons ADN des condamnés à la société allemande Eurofins Medigenomix Forensik afin de réaliser des économies. En effet, une analyse est facturée 300 euros en Belgique contre seulement 30 euros en Allemagne.
Ces dernières années, le coût des analyses ADN demandées par la justice belge a été compris entre 8 et 10 millions d'euros. La base de données ADN sera élargie l'année prochaine et le nombre d'analyses passera de 4.000 à 8.000. Pour limiter les coûts, la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, avait donc lancé un appel d'offres européen.


Articles similaires

Le Comité consultatif de bioéthique de Belgique a célébré ses 15 ans d’activité.

Le Comité consultatif de bioéthique de Belgique a célébré ses 15 ans d’activité.

- Génétique

De l'embryon à l'euthanasie et à la transplantation d'organes, le Comité de bioéthique de Belgique a publié 50 avis en 15 ans, souvent à la demande de parlementaires ou de ministres. Au-delà de la préparation d'une loi, le Comité rappelle a posteriori aux parlementaires que leurs lois ne sont pas toujours conformes à l'éthique.

C'est ce qui a été rappelé lors d'une conférence organisée à l'occasion de cet anniversaire. Un orateur a également souligné le fait qu'il avait fallu 5 ans pour mettr...

Lire la suite

Prévoir les risques de maladies avant la conception : la Belgique ouvre la voie aux tests préconceptionnels

Prévoir les risques de maladies avant la conception : la Belgique ouvre la voie aux tests préconceptionnels

- Génétique

A compter d'octobre 2019, un nouveau dépistage génétique sera proposé aux couples désireux d'avoir un enfant, dans les huit centres de génétique de Belgique. Ce test vise à détecter des maladies génétiques récessives suivant un panel de 1200 maladies, que les futurs parents pourraient potentiellement transmettre à leurs enfants.

Les maladies autosomiques récessives ne se manifestent que lorsque les deux parents de l'enfant lui ont transmis le gène défectueux. « Lorsque les deux futurs parent...

Lire la suite

La recherche et les cellules souches adultes en Belgique

La recherche et les cellules souches adultes en Belgique

- Génétique

La société  TiGenix à Leuven travaille activement sur les cellules souches adultes en vue de la régénérescence du ménisque. Ces cellules souches adultes dérivées du genou sont exploitées pour développer un nouveau produit qui permettrait de réparer les ménisques. Les recherches en sont au stade d'expérimentation animale. Les essais sur l'homme sont prévus début 2011.
TiGenix est une spin-off et une collaboration entre les universités de Gand et de Leuven, le responsable des recherches étant le...

Lire la suite