Cellules souches adultes et polyarthrite rhumatoïde

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités

Publié le : 26/04/2013

Ce 22 avril 2013, TiGenix, leader européen de la thérapie cellulaire, a annoncé des résultats positifs suite à une étude de Phase IIa portant sur le traitement de la polyarthrite rhumatoïde réfractaire. Rien qu'en Europe, aux États-Unis et au Japon, 150.000 à 300.000 patients atteints de cette maladie ne répondraient pas aux traitements existant actuellement. Au cours de cette étude, 26 patients ont reçu des doses de Cx611, une suspension de cellules souches adultes issues du tissu adipeux d'un donneur. Selon Eduardo Bravo, CEO de TiGenix, les résultats sont très encourageants car ils semblent démontrer l'innocuité des cellules souches adultes et constituent un premier signal d'activité clinique d'une thérapie cellulaire pour la polyarthrite rhumatoïde.


Articles similaires

Clinique St Luc (Bruxelles) : banque de cellules souches adipeuses

- Génétique

La Banque de cellules souches adipeuses de Saint-Luc propose l'autotransplantation aux patients atteints de non-consolidation osseuse (post-traumatique, après exérèse d'une tumeur) ou plaies après radiothérapie. Cette technique consiste à prélever de la graisse sur le patient puis d'en extraire des cellules souches (adultes) qui permettront de reconstruire les os et de guérir les plaies. Six patients à ce jour ont déjà bénéficié d'une autogreffe de cellules souches adipeuses. Ce programme est ...

Lire la suite

Cellules iPS: découverte de nouveaux gènes pour la reprogrammation

Cellules iPS: découverte de nouveaux gènes pour la reprogrammation

- Génétique

La revue Cell Stem Cell révèle dans son numéro de septembre 2013 que le Centre de Médecine Régénérative de Barcelone (CMR), en collaboration avec l'Institut Salk en Californie, est parvenu à mettre au point "un nouveau procédé d'obtention de cellules iPS". L'équipe du professeur Juan Carlos Izpisua "vient de montrer qu'il existe au moins sept autres gènes capables d'intervenir dans le processus de reprogrammation" des cellules souches. Ces gènes "sont présents dans la cellule adulte et c'est l...

Lire la suite

Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse

Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse

- Génétique

Des scientifiques de l'UCL viennent de mettre au point une technique pour créer de l'os artificiel à partir de cellules-souches prélevées dans la graisse du patient. Ces cellules-souches sont cultivées et multipliées trois mois avant d'être réimplantées là où l'os du patient manque. Développée pour des patients pour lesquels aucune solution n'était plus disponible, notamment des enfants atteints d'un cancer des os, cette technique, qui produit une sorte de plasticine que l'on peut modeler à la...

Lire la suite