Fin de vie > Soins palliatifs

Canada - Canada : les médecins palliativistes refusent de participer aux suicides assistés

Alors que la Cour suprême du Canada a donné son feu vert au suicide assisté en février dernier (Voir Bulletin de l'IEB), seulement 25% des membres du CSPCP (Society of Palliative Care Physicians) se disent prêts à aider un patient à se suicider. Le docteur Doris Barwich, parlant au nom des experts canadiens, déclare que « le suicide assisté ne fait pas partie de leurs pratiques et qu'ils ne prévoient pas de l'y intégrer ».
C'est « La douleur qu'il faut tuer, pas le malade » a déclaré de son côté un porte-parole de l'association Campagne Québec-vie.
Source:  BioEdge
 

Lire la suite 


Belgique : la Princesse Léa au Foyer St-François à Namur

Belgique - Belgique : la Princesse Léa au Foyer St-François à Namur

Depuis 25 ans, le Foyer Saint François, centre de soins palliatifs qui dépend de la clinique Sainte-Élisabeth, se veut un lieu de vie et d'excellence au service des malades. Un lieu où l'on fait vivre la vie jusqu'au bout.
Le 21 janvier, le Foyer a reçu la visite de la Princesse Léa, veuve du Prince Alexandre, fils de Léopold III. Celle-ci s'y est rendue en tant que représentante du Fonds Prince Alexandre, dont la volonté est de se mettre au service des personnes fragilisées par la vie et la maladie, et que le Foyer a sollicité, comme l'a expliqué Benoît Libert, directeur général de Sainte-Élisabeth : « Tous les ans une quinzaine de patients démunis sont pris en charge, et certains ne bénéficient même pas d'une couverture sociale.»  Or « la prise en charge de ces patients représente environ 25 000€ par an. Nous avons donc sollicité le soutien du Fonds Prince Alexandre pour savoir dans quelle mesure celui-ci pouvait nous aider ».
« J'ai fait beaucoup de cliniques mais celle-ci, c'est...

Lire la suite 


France - France : mobilisation du collectif « Soulager mais pas tuer » dans 60 villes

A l'occasion du débat se tenant à l'Assemblée nationale le 21 janvier dernier sur la proposition de loi relative à la fin de vie élaborée récemment par les députés Jean Leonetti et Alain Claeys, le collectif « Soulager mais pas tuer » - parrainé par Philippe Pozzo di Borgo, tétraplégique dont le témoignage a inspiré le film Intouchables - a mobilisé dans toute la France, appelant chacun à rester vigilant.
La proposition de loi évoquée, qui modifierait la Loi Leonetti de 2005 constitue, selon les organisateurs, un piège, ne nommant pas les choses pour ce qu'elles sont réellement. Ils soulignent notamment l'ambigüité de l'expression « sédation profonde et continue jusqu'au décès » contenue dans la proposition.
Les porte-paroles du collectif et les médecins présents ont rappelé que la sédation en phase terminale, qui doit rester un geste exceptionnel, est légitime quand elle a pour seul objectif de soulager des douleurs réfractaires, et non de provoquer la mort. Une sédation qui aurait ...

Lire la suite 


SOINS PALLIATIFS

o    Mobilisation dans 60 villes de France : « Soulager mais pas tuer »

o    Belgique : élargir les conditions d'accès aux soins palliatifs

o    Méconnaissance des soins palliatifs : un sondage éloquent

o    Soins palliatifs : effort européen concerté

o    EUROCARE : évolution de la survie dans les cancers de l'enfant

o    Pays-Bas : ne plus rembourser certains soins médicaux liés aux choix du patient.

o    L'hôpital universitaire d'Anvers se dote d'appareils pour mesurer la douleur

o    Soins palliatifs : création et financement privé d'une chaire d'enseignement en Suisse

o    Conseil de l'Europe : Guide sur traitements médicaux fin de vie

o    Vincent Lambert : la Cour Européenne des Droits de l'Homme intervient

o    Huisartsen te weinigopgeleidvoorpalliatievez...

o    Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

o    Les soins palliatifs ont besoin de moyens financiers : Mémorandum 2014

o    Manque de moyens financiers pour l'ensemble des soins palliatifs ...

Lire la suite 


Belgique - Belgique : élargir les conditions d’accès aux soins palliatifs

Le 15 octobre dernier, Muriel Gerkens (Ecolo), présidente de la Commission santé à la Chambre des représentants belge, a déposé une proposition de loi visant à élargir la définition et les conditions légales d'accès aux soins palliatifs. Il y est proposé d'étendre l'accès aux soins palliatifs aux personnes atteintes de maladies sévères chroniques, incurables et « à faible espérance de vie ».
La proposition vise également à faciliter cet accès pour les malades atteints de SLA par exemple, et ce, dès le pronostic, afin d'établir une bonne relation avec l'équipe de soins palliatifs et « d'évoquer les questions de fin de vie ». La proposition demande notamment de supprimer l'échéance de fin de vie dans la définition des patients ayant droit aux soins palliatifs et de garantir « l'accès à l'information relative à l'euthanasie qui à tout moment doit pouvoir être demandée par le patient ».
 

Lire la suite 


Belgique - Méconnaissance des soins palliatifs : un sondage éloquent

Selon un sondage réalisé par iVOX, 25% des Belges pensent que les soins palliatifs s'adressent uniquement aux personnes qui n'ont plus que 2 à 3 mois à vivre. 78% des Belges associent également les soins palliatifs au traitement de la douleur « des personnes gravement malades ou en phase terminale ».
Selon le Pr. Menten, oncologue à l'UZ Leuven, les soins palliatifs ne sont pas suffisamment développés pour le traitement des douleurs paroxystiques associées au cancer. Autre constat, les patients accèdent trop tardivement aux traitements palliatifs « alors que familles et malades peuvent être aidés en amont ». Enfin, plus de la moitié des Belges se sentent insuffisamment informés sur les soins palliatifs.
Quelques chiffres : pour les 18% de Belges ayant reçu ou cherché des informations sur le sujet, l'hôpital reste le principal canal d'information (48%). 45% des jeunes se tournent vers Internet car c'est un média qui permet de rester anonyme. 71% recherchent une information générale et...

Lire la suite 


Soins palliatifs : effort européen concerté

Soins palliatifs : effort européen concerté

Un Conseil informel des ministres de la Santé européens a fait le point sur la question des soins palliatifs, y compris pédiatriques, et celle du traitement de la douleur. Selon eux, il convient de mettre « en place d'une démarche coordonnée au niveau européen sous forme d'un réseau européen facilitant l'échange de bonnes pratiques en la matière ».
 Ils ont également souligné "l'importance de la coopération avec les centres de recherche concernant l'établissement de programmes spécifiques dans le domaine de la douleur chronique et de soins palliatifs" et "l'importance d'un suivi étroit de l'évolution des soins palliatifs sur base de données fiables rassemblées par les Etats membres".
 

Lire la suite 


Conseil de l’Europe : Guide sur traitements médicaux fin de vie

Conseil de l’Europe : Guide sur traitements médicaux fin de vie

Ce guide présente et redéfinit certains concepts. Y sont articulées les notions de justice en termes d'équité dans l'accompagnement en fin de vie, les notions d'hydratation et alimentation, d'autonomie, de bienfaisance et de malfaisance, de sédation intervenant dans le processus décisionnel. Le lecteur en appréciera sa forme synthétique et pédagogique. Un chapitre important est consacré aux directives anticipées et leur poids dans la décision du médecin, le tout s'inscrivant dans le cadre de la Convention sur les droits de l'homme et la biomédecine. Rappel est fait de plusieurs Recommandations du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe. Lien vers le Guide

Lire la suite 


Soins palliatifs : création et financement privé d’une chaire d’enseignement en Suisse

Suisse - Soins palliatifs : création et financement privé d’une chaire d’enseignement en Suisse

Pour soutenir le développement des soins palliatifs, l'Académie des sciences médicales (ASSM) a lancé un appel de fonds pour créer une chaire d'enseignement et de recherche. L'assureur maladie Helsana a accepté de financer le lancement de la structure, à hauteur de 2,5 millions de francs.
Les universités suisses ont jusqu'au 15 août pour déposer leur demande pour accueillir la future chaire. Selon l'ASSM, les cinq hautes écoles ont déjà manifestés leur intérêt pour développer plus avant cette spécialité qui à l'heure actuelle ne compte qu'une seule chaire au niveau suisse, à Lausanne. L'ASSM assure que l'assureur-maladie n'aura aucun droit de regard sur l'enseignant choisi ni sur le programme développé par la haute école qui sera sélectionnée. L'Université devra aussi s'engager à maintenir la chaire au-delà de la période de soutien.
 

Lire la suite 


Boussu : l'hôpital laisse mourir les personnes âgées trop facilement ?

Les hôpitaux sont-ils trop prompts à envisager la fin de vie de patients âgés ? La mésaventure survenue à Jeanina Piechocki, 84 ans, pose question. Suite à une insuffisance respiratoire, les médecins de l'hôpital Epicura Hornu avaient proposé de la placer en soins palliatifs. Et ce, alors qu'il y avait, d'après la famille, encore de l'espoir.   Les enfants sont proches de leur mère, la sauvent d'un étouffement probable et continuent à veiller sur elle. (...)
Aujourd'hui hospitalisée à Ambroise Paré, la vieille dame reprend des forces progressivement. Cette histoire a en tout cas changé le point de vue de sa fille sur la question de la fin de vie. « Je me suis rendu compte qu'on retire la vie à quelqu'un trop facilement. »
Suite à cette mésaventure Mme Weinkauf et son fils Harald ont écrit à la ministre de la santé Laurette Onkelinx et au Premier ministre sortant Elio Di Rupo. « On souhaite dénoncer comment les personnes âgées sont soignées dans les hôpitaux, pour éviter que ce que no...

Lire la suite