Belgique : à l’hôpital, un patient vulnérable sur cinq nécessiterait des soins palliatifs

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 20/04/2016

A la demande du Service Public Fédéral Santé publique, le Dr Marianne Desmedt, professeur à l'Université Catholique de Louvain (UCL), a dirigé une étude menée par les cliniques universitaires Saint Luc à partir de l'outil britannique d'identification du patient palliatif en vue de lui attribuer un statut spécifique et différencié, lié à la sévérité des besoins (le PICT). 

L'analyse a été effectuée sur l'état de santé de 123.682 Belges en situation de vulnérabilité sur le plan médical, suivis soit à l'hôpital, soit en centre de soins, soit par un médecin de famille.

Ce rapport étudie les besoins en soins palliatifs des patients, indépendamment de leur espérance de vie et du service hospitalier dans lequel ils sont pris en charge. En effet, 19% des personnes hospitalisées en Belgique, et qui ne sont pas forcément en fin de vie, pourraient utilement profiter de soins palliatifs au sens large. Les conclusions révèlent qu'un patient sur cinq a besoin de soins palliatifs à l'hôpital, de même que 13% des patients des centres de soins et 4% des patients  suivis par leur médecin de famille.

L'évaluation de l'état du patient par rapport à ses besoins est essentielle : un patient mourant mais non perçu comme tel par son médecin, ne bénéficiera pas du support des soins palliatifs. De même, il arrive que des traitements menant à une forme d'acharnement thérapeutique, empêchent encore aujourd'hui le patient d'être déclaré « patient palliatif ».

Comme déjà évoqué récemment, les conclusions de ce rapport proposent d'étendre le statut de « patient palliatif » afin de mieux répondre aux besoins des malades.

Source : Belga


Articles similaires

Belgique : structure et évolution des soins palliatifs : nouveau Dossier !

- Soins palliatifs

La Belgique a la réputation d'avoir une bonne structure de soins palliatifs, plaçant le patient au centre du soin.
Selon une étude récente qui reprend un classement des pays européens sur la base du développement de leurs soins palliatifs, et la Belgique figure à la seconde place. Cette place est-elle justifiée ?
Comment l'offre des soins palliatifs est-elle organisée ? Quelles sont les structures accompagnantes sur le terrain mais aussi au niveau politique ?

Lire le  Dossier : ICI

Lire la suite

Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

- Soins palliatifs

La formation de base des généralistes et les recyclages qu'ils suivent durant leur carrière ne sont pas suffisants pour les familiariser avec les soins palliatifs dans tous leurs aspects, conclut Peter Pype (Ugent/UAntwerpen) dans sa thèse de doctorat déposée cette semaine.
C'est surtout en travaillant avec des infirmiers membres d'équipes chargées de fournir des soins palliatifs à domicile que ces médecins développent leurs connaissances. On estime qu'environ 15.000 personnes ont besoin de so...

Lire la suite

Une initiative pleine de vie pour des projets en soins palliatifs

Une initiative pleine de vie pour des projets en soins palliatifs

- Soins palliatifs

L'idée a germé en 2011, dans l'esprit de Laetitia Dosne, fondatrice du Fonds pour les soins palliatifs (France) : accompagner et financer des projets de soins palliatifs. Cette organisation fait le lien entre des partenaires financiers, le grand public, et des initiateurs de projets en soins palliatifs. Elle soutient déjà des dizaines de projets en la matière, allant du divertissement des patients à l'information auprès du grand public, touchant aussi bien les personnes âgées que les enfants m...

Lire la suite