Statut du corps humain > Don d'organes, de tissus et de sang

Union européenne : autorisation d’un médicament à base de cellules souches humaines

Union européenne : autorisation d’un médicament à base de cellules souches humaines

A l'heure où la communauté scientifique internationale se penche sur l'avènement de la nouvelle thérapie génique du CRISPR-Cas9, la Commission européenne a autorisé pour la première fois la commercialisation d'une thérapie génique à base de cellules souches, par l'adoption de la « Décision d'exécution de la Commission portant autorisation de mise sur le marché du médicament orphelin à usage humain "Strimvelis" » le 27 mai 2016. 

Cette thérapie nouvelle, dénommée Strimvelis est produite par la multinationale pharmaceutique GlaxoSmithKline et vise à soigner les enfants atteints d'une maladie génétique extrêmement rare (15 enfants par an en moyenne en Europe), dénommée lymphocytose, et plus communément connue sous le nom de « bébés-bulle » ou « enfants-bulle ».

Elle se fonde sur l'utilisation de cellules souches de la moelle épinière de l'enfant, que l'on modifie à l'aide d'une enzyme avant de la réinjecter. Lancée il y a trois ans, l'étude clinique de cette thérapie montre que 100% d...

Lire la suite 


Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

Pays-Bas - Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

La Ministre néerlandaise de la Santé, Edith Schippers, a décidé d'envoyer une lettre personnelle à tous les jeunes de 18 ans afin de les inviter à s'enregistrer auprès de leur administration communale comme donneurs d'organes. Cette campagne est appuyée par des clip-vidéos télévisés qui encouragent les jeunes à parler avec leur proches et parents de cette problématique.

Actuellement, aux Pays-Bas, 40% des habitants se sont déclarés donneurs d'organes. Sur un total estimé de 2.9 millions de donneurs potentiels, 730.000 se sont opposés à tout prélèvement. La Ministre de la santé voudrait réformer le système en faveur d'un régime juridique de consentement présumé. Tout citoyen qui n'aurait pas explicité officiellement son refus de don d'organes serait automatiquement considéré comme donneur potentiel. Ce système est actuellement en vigueur en Belgique et en France.

La philosophie et la dynamique du don d'organes sont ici questionnées. Donner ses organes suite à une démarche consciente...

Lire la suite 


Belgique : utiliser Facebook pour trouver un donneur d'organes ?

Belgique - Belgique : utiliser Facebook pour trouver un donneur d'organes ?

Découragé face au nombre de personnes en attente d'un don d'organe (1248 patients), un père de famille de Flandre âgé de 39 ans, Marien, et dont la vie dépend d'un don de rein, a pris les choses en mains il y a 4 mois. Doué en communication, Marien a fait un appel, via les réseaux sociaux, afin de se trouver un donneur compatible, âgé entre 18 et 45 ans, parmi ses « amis » Facebook.
Moins d'un mois après, 8 personnes se sont manifestées et se sont dit prêtes à lui donner l'un de leurs reins. Toutefois, les médecins du Centre universitaire de Leuven chargés des transplantations, ont refusé de procéder au prélèvement et à la transplantation arguant que cela posait non seulement des questions éthiques et de « justice sociale » par rapport aux autres personnes en attente, mais surtout qu'il y avait un cadre légal strict relatif au don d'organes en Belgique. Celui-ci exige en effet que l'anonymat du donneur soit préservé, sauf s'il s'agit de proches ou de membres de la famille. Steven Ver...

Lire la suite 


Belgique : deuxième meilleur score en matière de dons d'organes

Belgique - Belgique : deuxième meilleur score en matière de dons d'organes

Avec 25,2 donneurs d'organes par million d'habitants, la Belgique a obtenu en 2014 le deuxième meilleur « score » en matière de don d'organes parmi les huit pays affiliés à Eurotransplant, organisme de services pour les centres de transplantation, les laboratoires et les hôpitaux transplanteurs. Seule la Croatie a réalisé en 2014 un score supérieur avec 33,9 donneurs.
Le bon résultat obtenu par la Belgique s'explique en grande partie par sa législation. En Belgique, on est en effet automatiquement considéré comme donneur, à moins de s'y opposer formellement. Chacun peut faire connaître sa volonté au cours de sa vie, via ses proches, via un document écrit ou par le biais d'un enregistrement auprès de sa commune. Cet enregistrement est transmis à une banque de données centrale auprès du ministère de la Santé publique. Cette banque de données est consultée à chaque fois qu'un prélèvement d'organes ou de tissus est envisagé.
Même si la famille n'a plus légalement le droit de s'opposer à ...

Lire la suite 


Belgique : plus de 204.000 déclarations de don d’organes en 2014

Belgique - Belgique : plus de 204.000 déclarations de don d’organes en 2014

Selon les derniers chiffres communiqués, 204.324 déclarations de consentement au don d'organes ont été enregistrées en date du 18 novembre 2014 en Belgique.  Sur les dix dernières années, le nombre d'accords au prélèvement a ainsi plus que quintuplé. Les avis de refus de prélèvement ont quant à eux diminué, s'élevant à 186.612. C'est ce qu'il ressort des données du Registre national communiquées par écrit à la députée Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld) par la ministre de la Santé publique.
Pour mémoire, la loi belge a instauré un système d'opting-out, cela signifie que tout citoyen est considéré comme donneur présumé, à moins qu'il n'ait exprimé une opposition de son vivant ou que sa famille n'accepte pas la procédure.
Alors que le nombre de déclarations de consentement est en nette augmentation, la progression des procédures de prélèvements ne suit pas strictement la même tendance. Pour que l'organe soit effectivement prélevé, le donneur doit remplir des critères très rigoureux et la ...

Lire la suite 


CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

Ce 11 octobre 2014 aura lieu cette année la journée européenne du don d'organes, dont l'objectif est de sensibiliser aux besoins croissants en matière de dons et de transplantations. Le Conseil de l'Europe le souligne en chiffres : « En 2013, 17 020 personnes en Europe ont pu bénéficier d'une greffe de rein. Mais au cours de cette même année, 14 personnes en moyenne sont mortes chaque jour du fait de la pénurie d'organes disponibles pour la transplantation - 14 personnes qui auraient pu survivre si un organe avait été disponible à temps. ». Consulter la Fiche Didactique de l'IEB à ce sujet.
(Source : Conseil de l'Europe)
 

Lire la suite 


Orgaandonatie door patiënten intensieve zorgen in Nederland

Orgaandonatie door patiënten intensieve zorgen in Nederland

De voorbije weken kwam er, vooral uit het buitenland, reactie op een artikel verschenen in Clinical Ethics.
In tegenstelling tot België waar zwijgen toestemmen is, moet men in Nederland dus een uitdrukkelijk, expliciet akkoord geven voor orgaandonatie.  Wereldwijd is er een tekort aan organen die levens kunnen redden.  Dit willen de schrijvers van het artikel opvangen door aan patiënten die nog bij bewustzijn zijn maar die willen dat de levensondersteunende behandelingen (zoals ademhalingstoestel etc) worden stopgezet te vragen om hun organen te doneren.  Deze groep patiënten is vrij klein en daar veel op intensieve zorgen terecht komen door een ongeluk, kan men zich ook vragen stellen bij de kwaliteit van de organen, dit zal dus het tekort helemaal niet wegwerken wat men in het artikel ook onderschrijft.
Een Amerikaanse ethicus merkte op dat het een volgende stap is in het hellend vlak waarin onze samenlevingen in Nederland en België zich bevinden "uw leven is nu niet veel waard maa...

Lire la suite 


Biobanques et recherche médicale : 3.4 millions d’euros pour la Biothèque Wallonie Bruxelles

Belgique - Biobanques et recherche médicale : 3.4 millions d’euros pour la Biothèque Wallonie Bruxelles

Les progrès des sciences de la vie ne peuvent se faire sans l'étude de tissus, cellules et échantillons d'origine humaine. A cette fin, ceux-ci doivent être conservés, traités et répertoriés dans des conditions optimales pour être mis à disposition de projets de recherche. C'est le travail des biobanques. Dans cet esprit, trois universités francophones, UCL, ULB et ULg, unissent leurs efforts pour créer la Biothèque Wallonie Bruxelles. Cette initiative commune à laquelle sont associées les universités de Mons et Namur reçoit le soutien et le financement de la Wallonie (DGO6) et de la Région de Bruxelles-capitale (Innoviris).
Le projet de Biothèque Wallonie Bruxelles (BWB) consiste en la création d'une banque de données et d'un catalogue virtuel des échantillons d'origine humaine conservés et gérés dans les hôpitaux universitaires. Ce catalogue s'ouvrira à toutes les biobanques universitaires et hospitalières des régions concernées, afin de permettre d'établir un inventaire complet du...

Lire la suite 


Elections et sensibilisation au don d'organes

Belgique - Elections et sensibilisation au don d'organes

Quelque 90.000 affiches et dépliants ont été distribués à plus de 200 communes dans tout le pays et un certain nombre de ces communes ont ouvert un guichet où les électeurs ont pu se faire enregistrer comme donneurs d'organes potentiels.
Pour rappel, 193.516 personnes sont déjà inscrites au Registre National comme donneurs potentiels. Mais chaque semaine, deux personnes meurent parce qu'elles n'ont pas reçu à temps un nouvel organe. En Belgique, 1.150 patients sont toujours sur liste d'attente. "La sensibilisation reste donc indispensable", indique le SPF Santé publique dimanche, dans un communiqué.
Voir Dossier et Fiche didactique de l'IEB

Lire la suite 


Donneurs d’organes : la Belgique est leader européen avec la Croatie

Belgique - Donneurs d’organes : la Belgique est leader européen avec la Croatie

Selon les chiffres que vient de publier Eurotransplant, le nombre total de donneurs potentiels a augmenté de 50% par rapport à il y a 10 ans dans notre pays. En 2013, ce sont 411 personnes qui ont donné un organe. 105 d'entre elles étaient des donneurs vivants, une augmentation de 17% par rapport à l'année précédente.
Le nombre total des transplantations (873) a légèrement diminué par rapport à 2012. Il y a eu moins de greffes de poumons (-16%) et de reins (-7%). Par contre, les transplantations de foies ont augmenté (+ 6,5%).
La liste d'attente pour les receveurs reste stable par rapport à l'année précédente, avec 1141 patients. Un point positif : le nombre de décès des patients sur liste d'attente a diminué de 13%.
Rappelons que chaque Belge est présumé donneur consentant à moins qu'il ne marque son opposition de façon explicite auprès de son administration communale.
Plus d'infos sur www.beldonor.be  

Lire la suite