Union européenne : autorisation d’un médicament à base de cellules souches humaines

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don d'organes, de tissus et de sang

Actualités

Publié le : 01/06/2016

A l'heure où la communauté scientifique internationale se penche sur l'avènement de la nouvelle thérapie génique du CRISPR-Cas9, la Commission européenne a autorisé pour la première fois la commercialisation d'une thérapie génique à base de cellules souches, par l'adoption de la « Décision d'exécution de la Commission portant autorisation de mise sur le marché du médicament orphelin à usage humain "Strimvelis" » le 27 mai 2016. 

Cette thérapie nouvelle, dénommée Strimvelis est produite par la multinationale pharmaceutique GlaxoSmithKline et vise à soigner les enfants atteints d'une maladie génétique extrêmement rare (15 enfants par an en moyenne en Europe), dénommée lymphocytose, et plus communément connue sous le nom de « bébés-bulle » ou « enfants-bulle ».

Elle se fonde sur l'utilisation de cellules souches de la moelle épinière de l'enfant, que l'on modifie à l'aide d'une enzyme avant de la réinjecter. Lancée il y a trois ans, l'étude clinique de cette thérapie montre que 100% des enfants traités se portent bien, ce qui explique l'optimisme des scientifiques et l'autorisation de la Commission européenne.

« On en est au début d'un nouveau chapitre dans le traitement des maladies génétiques rares, et nous espérons que cette approche thérapeutique pourra être employée pour traiter d'autres maladies rares à l'avenir », a déclaré Martin Andrew, chef de l'unité maladies rares de la firme GlaxoSmithKline.

Source : Le Monde, The Daily Mail, ec.eu.


Articles similaires

CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

CONSEIL DE L’EUROPE – Journée européenne du Don d’organes

- Don d'organes, de tissus et de sang

Ce 11 octobre 2014 aura lieu cette année la journée européenne du don d'organes, dont l'objectif est de sensibiliser aux besoins croissants en matière de dons et de transplantations. Le Conseil de l'Europe le souligne en chiffres : « En 2013, 17 020 personnes en Europe ont pu bénéficier d'une greffe de rein. Mais au cours de cette même année, 14 personnes en moyenne sont mortes chaque jour du fait de la pénurie d'organes disponibles pour la transplantation - 14 personnes qui auraient pu surviv...

Lire la suite

Pays-Bas : la Ministre Schippers lance une campagne pour le don de cellules souches adultes

Pays-Bas : la Ministre Schippers lance une campagne pour le don de cellules souches adultes

- Don d'organes, de tissus et de sang

La Ministre de la Santé publique des Pays-Bas, Edith Schippers, lance une campagne pour encourager le don de cellules souches adultes, s'appuyant pour ce faire sur la Fondation Machtis. Chaque année, quelques milliers de personnes sont confrontées aux Pays-Bas à l'une ou l'autre forme de cancer du sang. Or, certaines de ces leucémies peuvent être guéries par une transplantation de cellules souches dont la compatibilité receveur-donneur a été vérifiée. L'enjeu est donc de disposer d'un donneur ...

Lire la suite

Un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains

Un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains

- Don d'organes, de tissus et de sang

Au Conseil de l'Europe, principale organisation de défense des droits de l'homme, un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains est en cours de préparation et pourrait entrer en vigueur en 2014. L'objectif serait de sanctionner ceux qui obligent les personnes à se séparer de leurs organes ou à les donner moyennant finance. Intermédiaires et chirurgiens corrompus seront principalement concernés. Le texte aborde également la question du tourisme de transpla...

Lire la suite