Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don d'organes, de tissus et de sang

Actualités - Pays-Bas Pays-Bas

Publié le : 27/04/2016

La Ministre néerlandaise de la Santé, Edith Schippers, a décidé d'envoyer une lettre personnelle à tous les jeunes de 18 ans afin de les inviter à s'enregistrer auprès de leur administration communale comme donneurs d'organes. Cette campagne est appuyée par des clip-vidéos télévisés qui encouragent les jeunes à parler avec leur proches et parents de cette problématique.

Actuellement, aux Pays-Bas, 40% des habitants se sont déclarés donneurs d'organes. Sur un total estimé de 2.9 millions de donneurs potentiels, 730.000 se sont opposés à tout prélèvement. La Ministre de la santé voudrait réformer le système en faveur d'un régime juridique de consentement présumé. Tout citoyen qui n'aurait pas explicité officiellement son refus de don d'organes serait automatiquement considéré comme donneur potentiel. Ce système est actuellement en vigueur en Belgique et en France.

La philosophie et la dynamique du don d'organes sont ici questionnées. Donner ses organes suite à une démarche consciente et personnelle est sans nul doute porteur de sens. La question se pose quand cette démarche est imposée par l'Etat faute d'avoir pris le temps de manifester sa position en la matière. Le risque serait que l'Etat se considère en quelque sorte propriétaire des corps comme réserves d'organes, quand il est censé garantir à tous ses citoyens la préservation de leur intégrité physique. 

Loi sur le don d'organes aux Pays-Bas : ICI

Source: Medischcontact.nl


Articles similaires

Elections et sensibilisation au don d'organes

Elections et sensibilisation au don d'organes

- Don d'organes, de tissus et de sang

Quelque 90.000 affiches et dépliants ont été distribués à plus de 200 communes dans tout le pays et un certain nombre de ces communes ont ouvert un guichet où les électeurs ont pu se faire enregistrer comme donneurs d'organes potentiels.
Pour rappel, 193.516 personnes sont déjà inscrites au Registre National comme donneurs potentiels. Mais chaque semaine, deux personnes meurent parce qu'elles n'ont pas reçu à temps un nouvel organe. En Belgique, 1.150 patients sont toujours sur liste d'attente...

Lire la suite

Belgique : plus de 204.000 déclarations de don d’organes en 2014

Belgique : plus de 204.000 déclarations de don d’organes en 2014

- Don d'organes, de tissus et de sang

Selon les derniers chiffres communiqués, 204.324 déclarations de consentement au don d'organes ont été enregistrées en date du 18 novembre 2014 en Belgique.  Sur les dix dernières années, le nombre d'accords au prélèvement a ainsi plus que quintuplé. Les avis de refus de prélèvement ont quant à eux diminué, s'élevant à 186.612. C'est ce qu'il ressort des données du Registre national communiquées par écrit à la députée Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld) par la ministre de la Santé publique.
Pour ...

Lire la suite

La Belgique renforce la pénalisation du trafic d’organes humains

La Belgique renforce la pénalisation du trafic d’organes humains

- Don d'organes, de tissus et de sang

Des peines allant jusqu'à 10 ans de prison et 75.000 euros d'amende s'appliqueront désormais aux personnes organisant, pratiquant ou bénéficiant du trafic d'organes humains. En sanctionnant plus sévèrement le prélèvement d'organes à des fins commerciales, le législateur donne un signal fort pour d'une part sauvegarder la solidarité interpersonnelle qui découle de la gratuité du don d'organes, et d'autre part protéger « les groupes les plus vulnérables de la société » parfois amenés à vendre le...

Lire la suite