Fin de vie > Santé mentale

Appel à projets : hospitalité pour les aînés

Belgique - Appel à projets : hospitalité pour les aînés

La Fondation Roi Baudouin lance un appel à projets à toute personne, service, hôpital qui souhaite créer une dynamique au sein de l'hôpital qui permette d'accorder une attention particulière aux besoins des personnes âgées. Il s'agit essentiellement d'instaurer une culture du 'savoir-être', où l'accueil du patient, son accompagnement et son bien-être sont des préoccupations permanentes pour tout professionnel en relation avec lui. 
En effet, l'hospitalisation exerce un impact émotionnel important sur la personne âgée, surtout si elle est fragilisée pour des raisons sociales, culturelles, économiques... La tâche de l'hôpital et du personnel est de tenir compte de cette vulnérabilité tout en respectant l'autonomie et les intérêts du patient âgé. Une tâche dont l'importance ne fera que croître avec le vieillissement de la population.
Les projets retenus recevront chacun 2.500 euros. Entre 5 et 10 hôpitaux seront sélectionnés. Ils  bénéficieront d'un  accompagnement spécifique au niveau ...

Lire la suite 


Quelle valeur donner à la déclaration anticipée de patients rattrapés par la démence?

Le Sénat  belge s'interroge sur l'extension de la loi sur l'euthanasie aux personnes atteintes de démence et ce jeudi 11 avril, les sénateurs ont de nouveau effectué des auditions en commission parlementaire.
"Qu'en est-il "d'une personne qui, ayant rédigé une déclaration préalable d'euthanasie au cas où elle serait atteinte de démence, refuse ensuite de la mettre en oeuvre une fois qu'elle a été rattrapée par la maladie".
D'après Patrick Cras, neurologue à l'université d'Anvers, cette question surgit peu après le diagnostic et porte avant tout "sur les aspects sans issue et dégénératifs d'une maladie comme celle d'Alzheimer". Pour Manfredi Ventura, neurologue au Grand Hôpital de Charleroi, "la question de la compétence à pouvoir encore juger ou faire valoir sa volonté se pose, notamment parce que plus la maladie avance, moins le patient est impliqué dans la problématique et moins il semble souffrir".
Sources: levif.be 17/04/2013 Fiche didactique de l'IEB : La Déclaration anticipée e...

Lire la suite 


Deux séminaires pour changer son regard et vivre avec la personne ayant des troubles psychiques

Belgique - Deux séminaires pour changer son regard et vivre avec la personne ayant des troubles psychiques

En Belgique, dans le secteur des soins et de la promotion de la santé mentale, les stratégies prenant en compte l'expertise des usagers et des proches - l'auto-soin et le self-help, l'expertise du vécu, la réhabilitation, la stimulation de l'autonomie et de l'empowerment - gagnent du terrain. Les personnes qui connaissent des troubles psychiques et leurs proches sont de plus en plus reconnus comme des partenaires. Leurs expertises, leurs sensibilités, leurs aspirations sont de plus en plus sollicitées.
Pour répondre à ces questions de manière plus systématique, le Fonds Julie Renson, le Fonds Reine Fabiola et la Fondation Roi Baudouin ont mandaté l'Université de Mons en vue de réaliser une cartographie de ces stratégies. Ces partenaires organisent ensemble deux séminaires qui seront des moments importants d'enrichissement et de validation du processus de recherche.
Les 2 séminaires proposés sont destinés aux usagers de la santé mentale, professionnels de l'aide non institutionnalisée...

Lire la suite 


Belgique - Nederland : richtlijn euthanasie bij een verlaagd bewustzijn

Artsen in Nederland menen vaak dat patiënten met een verlaagd bewustzijn niet lijden en dat euthanasie daarom niet mogelijk is. Maar in sommige situaties mag dit wel. De KNMG (Koninklijke Nederlandsche Maatschappij tot bevordering der Geneeskunst) heeft, op verzoek van het College van procureurs-generaal en de Inspectie voor de Gezondheidszorg, een richtlijn opgesteld over euthanasie bij een verlaagd bewustzijn. Deze richtlijn brengt geen verruiming van de wet, maar heeft tot doel artsen houvast te bieden in deze moeilijke situatie. Het College heeft aangegeven dat als artsen handelen volgens deze richtlijn, er in beginsel geen reden is voor strafrechtelijk optreden.
In de richtlijn 'Euthanasie bij een verlaagd bewustzijn' staat de vraag centraal of euthanasie nog mag worden uitgevoerd als een patiënt, nadat de afspraak voor de euthanasie gemaakt is, in een toestand van verlaagd bewustzijn is geraakt. Wanneer een arts in een eerder stadium zich ervan heeft vergewist dat aan alle w...

Lire la suite 


Belgique - Le déclin cognitif : nouvelle publication de la Fondation Roi Baudouin

« Penser plus tôt...à plus tard » est le titre du document réalisé par Karin Rondia et Peter Raeymaekers, tous deux journalistes scientifiques, avec l'aide de la Fondation Roi Baudouin. Cette publication téléchargeable reprend les résultats d'un dialogue des acteurs de terrain autour de l'application du projet de soins personnalisés et anticipés. L'accent y est mis sur le cas particulier du déclin cognitif.
On y trouve  un inventaire des difficultés rencontrées : "Si dans l'absolu les participants adhéraient en majorité à l'idée du projet de soins personnalisés et anticipés, les témoignages mettent en lumière toute la difficulté de le mettre en pratique. Il s'agit surtout de dépasser des tabous et des malentendus et de changer les mentalités. Des pratiques intéressantes de même que quelques chantiers prioritaires ont été proposés en vue de permettre de respecter tant que possible l'autonomie de la personne et d'améliorer sa qualité de vie."

 

Ook beschikbaar in het Nederlands:
"Vro...

Lire la suite 


Locked-in syndrome : une majorité de patients se dit heureuse

Locked-in syndrome : une majorité de patients se dit heureuse

Une étude dirigée par le professeur de neurologie Steven Laureys de l'université de Liège, et publiée sur le site du journal britannique BMJ Open, indique que des patients atteints de locked-in syndrome (LIS) se disent en majorité "heureux" en dépit de leur handicap important.
Cette maladie neurologique rare survient le plus souvent après un accident vasculaire cérébral. Menée en lien avec le CHU de Nîmes et l'association française Alis (association pour le locked-in syndrome), cette étude franco-belge avait pour objectif d'évaluer la qualité de vie de ces patients.
168 patients membres d'Alis ont été interrogés "sur leur histoire médicale, leur état émotionnel et leur qualité de vie" avec le concours des personnels soignants. Sur les 91 patients qui ont répondu, 65 ont répondu complètement. Parmi eux, 72% (47 patients) ont déclaré être heureux et 28% (18 patients) malheureux.
Seul 4 patients ont indiqué qu'ils opteraient pour l'euthanasie.

"Cette étude montre d'abord qu'en dépit d'...

Lire la suite 


Belgique : euthanasie des personnes atteintes de démence

Belgique - Belgique : euthanasie des personnes atteintes de démence

Le 28 octobre 2010, une Proposition de loi relative aux personnes atteintes de démence a été déposée à la Chambre des représentants (Myriam Vanlerberghe, Renaat Landuyt et Maya Detiège). Il s'agit d'une reprise de la proposition 4-676/1 du Sénat.

Les auteurs partent du constat que la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie ne s'applique pas aux personnes atteintes de démence même si elles ont rédigé une déclaration anticipée à un moment ou elles étaient encore capables.

Les auteurs plaident que la démence est généralement progressive et proposent que toute personne, même déjà malade, puisse rédiger une déclaration anticipée dans laquelle elle précise le moment ou elle souhaite que l'on procède à l'arrêt actif de leur vie.

Cette déclaration vaudrait pour une durée qui ne serait plus limitée dans le temps. Ces personnes pourraient dès lors être euthanasiées, même en cas d'impossibilité totale d'exprimer leur consentement au moment de l'euthanasie (confusion, inconscience), et mêm...

Lire la suite 


Encourager des initiatives pour l’accueil de personnes âgées.

Belgique - Encourager des initiatives pour l’accueil de personnes âgées.

Paru au Moniteur du 6 septembre 2010: Le Gouvernement wallon a consacré la séance du 11 mars 2010 à la solidarité et en particulier à la solidarité intergénérationnelle. Dans ce cadre, il a adopté diverses mesures dont l'organisation d'expériences pilotes d'accueil familial en Wallonie. Les moyens financiers accordés à chaque expérience pilote s'élèvent à euro 72.500 pour une année de fonctionnement. Les objectifs de cette initiative sont les suivants :

1. Privilégier l'approche des personnes et de leurs aidants proches comme acteurs ayant une emprise sur leur existence.
2. Favoriser le maintien de l'autonomie et de la meilleure qualité de vie possible à chaque étape de la vie.
3. Privilégier les actions qui permettent une adaptation personnalisée aux ressources de la personne et de ses aidants proches.
4. Favoriser les actions qui garantissent une relation respectueuse entre les prestataires de soins et d'aides et les bénéficiaires de ces services.

Les candidats auxquels s'adresse...

Lire la suite