Deux séminaires pour changer son regard et vivre avec la personne ayant des troubles psychiques

Publié le : Thématique : Fin de vie / Santé mentale Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

En Belgique, dans le secteur des soins et de la promotion de la santé mentale, les stratégies prenant en compte l'expertise des usagers et des proches – l'auto-soin et le self-help, l'expertise du vécu, la réhabilitation, la stimulation de l'autonomie et de l'empowerment – gagnent du terrain. Les personnes qui connaissent des troubles psychiques et leurs proches sont de plus en plus reconnus comme des partenaires. Leurs expertises, leurs sensibilités, leurs aspirations sont de plus en plus sollicitées.
Pour répondre à ces questions de manière plus systématique, le Fonds Julie Renson, le Fonds Reine Fabiola et la Fondation Roi Baudouin ont mandaté l'Université de Mons en vue de réaliser une cartographie de ces stratégies. Ces partenaires organisent ensemble deux séminaires qui seront des moments importants d'enrichissement et de validation du processus de recherche.
Les 2 séminaires proposés sont destinés aux usagers de la santé mentale, professionnels de l'aide non institutionnalisée, associations de patients, associations de familles, acteurs de première ligne, acteurs spécialisés de la santé mentale, accompagnateurs spécialisés, experts et décideurs.
1er séminaire : Qualité de vie des personnes avec des troubles psychiques : quelles expériences, quels soutiens, quels points d'appui ?
2e séminaire : Vivre avec une personne avec des troubles psychiques : donner / rechercher du soutien
 


Articles similaires

L’ONU pointe l’exclusion des personnes handicapées au Canada

L’ONU pointe l’exclusion des personnes handicapées au Canada

- Santé mentale

« Je suis extrêmement préoccupée par l'absence de réponses globales pour garantir l'accès des personnes handicapées au soutien dont elles ont besoin pour vivre de façon autonome dans leur collectivité ». Ce sont là les mots de la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées, dans son rapport sur le Canada remis le 12 avril dernier.

Alors que 6,2 millions de Canadiens sont porteurs de handicaps (soit un citoyen sur cinq), la Rapporteuse tire la sonnette d'al...

Lire la suite

L'exemple des villes accueillantes envers les personnes atteintes de démence

L'exemple des villes accueillantes envers les personnes atteintes de démence

- Santé mentale

En France, on observe un véritable effort chez certaines autorités locales pour s'adapter aux personnes atteintes d'Alzheimer. Dans le sillon d'une dizaine d'autres communes, la ville de Montpellier a signé la charte « Ville aidante Alzheimer », proposée par l'association France Alzheimer. La commune affirme ainsi sa volonté de « faciliter la connaissance et le déploiement d'actions » en faveur des personnes atteintes par cette pathologie ou par une maladie apparentée.

  Concrètement, le proj...

Lire la suite

Belgique : renforcer les soins de santé mentale des personnes âgées ?

Belgique : renforcer les soins de santé mentale des personnes âgées ?

- Santé mentale

A l'heure où l'on évoque la question de l'euthanasie pour "Dépression" et "Fatique de vivre" (Voir Dossier IEB), le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) plaide pour un renforcement des soins de santé mentale des personnes âgées. Nul besoin de créer un réseau spécifique et séparé, comme cela existe pour les enfants et adolescents. Les personnes âgées constituent en effet une catégorie de patients très hétérogène. Leurs soins ne peuvent être organisés sur la seule base de l'âge, p...

Lire la suite