Toutes les actualités

Investissements durables – Vers une banque bio-éthique ?

Investissements durables – Vers une banque bio-éthique ?

- Embryons

Recherche sur embryons, production de substances euthanasiques, fabrication de pilules contraceptives ou abortives, ... Et si ces activités économiques entraient en ligne de compte lorsqu'il s'agit de déterminer le caractère éthique d'une banque ou d'un fonds d'investissement ?

La presse belge s'est faite récemment l'écho du lancement d'un nouveau fonds d'investissement éthique par la banque Van Landschot, une banque privée néerlandaise active en Belgique.
Parmi les critères d'exclusion retenus par ce nouveau produit bancaire éthique, figurent les entreprises dont les activités concernent l'alcool, la pornographie... mais aussi les produits euthanasiques, contraceptifs et abortifs, de même que l'utilisation d'embryons et de cellules souches embryonnaires.
La création d'un fonds de placement incluant de tels critères bioéthiques semble être une première en Belgique. Des produits financiers similaires existent en revanche déjà dans plusieurs pays limitrophes, dont la France (citons en...

Lire la suite 


Affaire PETITHORY LANZMANN contre France / Insémination post mortem sperme

France - Affaire PETITHORY LANZMANN contre France / Insémination post mortem sperme

- Procréation médicalement assistée

Peut-on revendiquer le droit de disposer du sperme de son fils défunt afin de faire réaliser une procréation médicalement assistée (PMA), et d'ainsi devenir grand-parent ? C'est à cette question qu'a répondu la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) le 12 novembre dernier, dans une affaire portée par Mme Dominique Petithory Lanzmann, femme du réalisateur Claude Lanzmann. Leur fils avait procédé à une congélation de ses gamètes avant son décès survenu en 2017, afin de pouvoir s'assurer une descendance, y compris en cas de mort prématurée.

La PMA post mortem étant interdite en France, Mme Petithory Lanzmann demandait le transfert de ces gamètes en Israël, où tant la PMA post mortem que la gestation pour autrui (GPA) sont autorisées.

Face au refus successif des institutions de santé et juridictions françaises d'autoriser un tel transfert, Mme Petithory Lanzmann porte donc l'affaire devant la CEDH sur base du droit au respect de la vie privée et familiale.

Les juges européens co...

 Fichier PDF  Lire la suite 


PMA d’un père décédé : la CEDH refuse de reconnaître un droit à devenir grand-parent

France - PMA d’un père décédé : la CEDH refuse de reconnaître un droit à devenir grand-parent

- Procréation médicalement assistée

Peut-on revendiquer le droit de disposer du sperme de son fils défunt afin de faire réaliser une procréation médicalement assistée (PMA), et d'ainsi devenir grand-parent ? C'est à cette question qu'a répondu la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) le 12 novembre dernier, dans une affaire portée par Mme Dominique Petithory Lanzmann, femme du réalisateur Claude Lanzmann. Leur fils avait procédé à une congélation de ses gamètes avant son décès survenu en 2017, afin de pouvoir s'assurer une descendance, y compris en cas de mort prématurée.

La PMA post mortem étant interdite en France, Mme Petithory Lanzmann demandait le transfert de ces gamètes en Israël, où tant la PMA post mortem que la gestation pour autrui (GPA) sont autorisées.
Face au refus successif des institutions de santé et juridictions françaises d'autoriser un tel transfert, Mme Petithory Lanzmann porte donc l'affaire devant la CEDH sur base du droit au respect de la vie privée et familiale.

Les juges européens con...

Lire la suite 


« Ecothanasia » : fiction contemporaine, réalité future ?

Belgique - « Ecothanasia » : fiction contemporaine, réalité future ?

- Euthanasie et suicide assisté

Seriez-vous prêts à mourir pour sauver la planète ? C'est à cette question provocatrice mais non moins percutante que nous confronte la pièce de théatre « A la vie, à la mort », jouée en ce moment au Théâtre Le Public à Bruxelles.L'intrigue se déploie dans un futur proche, et tourne autour du programme Ecothanasia mis en place par le gouvernement belge. Ecothanasia propose à des personnes - plus ou moins âgées et en bonne santé - de mourir volontairement, afin que les économies réalisées par leur vie raccourcie (soins médicaux, pension, ...) soient réinvesties dans des projets écologiques portés par de jeunes entrepreneurs.
Dans la pièce, la participation à Ecothanasia est également présentée comme permettant de se racheter une bonne conscience, pour une génération culpabilisée par l'héritage écologique désastreux qu'elle laisse à ses (éventuels) enfants.

Cette fiction dystopique est montée sur les planches au moment précis où, en Belgique, jaillissent de nouvelles propositions poli...

Lire la suite 


Pays-Bas : la banalisation de l’euthanasie empêche l’accompagnement global du patient

Pays-Bas : la banalisation de l’euthanasie empêche l’accompagnement global du patient

- Soins palliatifs

Focaliser de façon excessive l'attention du public sur l'euthanasie empêche de promouvoir les autres façons d'accompagner les personnes en fin de vie. C'est ce qu'affirme l'Association royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KMNG). Dans un communiqué publié le 25 novembre dernier, les médecins néerlandais insistent sur la nécessité d'accorder aux soignants la possibilité d'accompagner au mieux les patients qui se posent des questions sur la fin de vie, sans se concentrer uniquement sur l'euthanasie.  

Cette prise de position intervient au moment où, de l'autre côté de l'Atlantique, deux associations canadiennes de soins palliatifs pointent la « confusion actuelle », au sein des médias, entre les soins palliatifs et l'euthanasie, alors que ces pratiques sont « fondamentalement différentes » et incompatibles entre elles. A leurs yeux, l'euthanasie ne peut être vue comme un « outil dans l'offre des soins palliatifs », ni même comme une « extension » des soins palliatifs :...

Lire la suite 


Nouvelle-Zélande : les médecins disent ‘NO’ au projet de légalisation de l’euthanasie

Nouvelle-Zélande : les médecins disent ‘NO’ au projet de légalisation de l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

« Nous ne voulons pas y participer » : c'est en ces termes que s'expriment plus de 1.500 médecins néo-zélandais, face au projet de légalisation de l'euthanasie dans leur pays. Malgré un double refus en 1995 et 2003, la proposition de légalisation a été réintroduite en 2017 devant le Parlement de Nouvelle-Zélande par le député libéral David Seymour. Finalement adopté en 3e lecture le 13 novembre dernier (avec 69 députés en faveur et 51 contre), le texte sera maintenant soumis au vote de la population par référendum. Cette ultime étape interviendra dans le courant de l'année 2020, à l'occasion des élections législatives générales.

 

La proposition de loi concerne les personnes en maladie terminale ayant « probablement » moins de six mois à vivre, et dont les « souffrances insupportables ne peuvent être soulagées d'une manière que la personne estime tolérable ». Dans le cas où le déclin des capacités physiques de la personne est jugé irréversible, celle-ci peut demander que lui soit a...

Lire la suite 


La recherche sur les embryons en Belgique : jusqu'aux modifications génétiques héréditaires et aux chimères?

Belgique - La recherche sur les embryons en Belgique : jusqu'aux modifications génétiques héréditaires et aux chimères?

- Recherche sur les embryons

Qu'est-ce que l'embryon humain ? Quelles recherches sont menées sur les embryons ? Comment se positionne la Belgique sur la recherche sur les embryons par rapport aux autres pays européens ? Les résultats des essais cliniques utilisant des cellules souches embryonnaires sont-ils concluants ? Autant de questions qui furent abordées lors du quatrième colloque organisé par la Commission Fédérale pour la recherche médicale et scientifique sur les Embryons in vitro (CFE), le 29 novembre dernier au Parlement.

Sophie Debrock, embryologue à la KULeuven, a notamment cité les finalités de la recherche sur les embryons : à savoir, l'amélioration des techniques de fécondation in vitro, l'étude du développement de l'embryon, l'utilisation de cellules souches embryonnaires, la génétique, ainsi que les modifications du génome de l'embryon. Ce sont d'une part les embryons surnuméraires (après une procréation médicalement assistée) qui font l'objet de ces recherches lorsque les parents y consentent....

Lire la suite 


Trisomie 21 : le Service de Santé publique au Royaume-Uni revoit sa copie

Royaume-Uni - Trisomie 21 : le Service de Santé publique au Royaume-Uni revoit sa copie

- Trisomie 21

« Personne ne peut vous dire comment sera la vie de votre enfant. Tout comme pour les enfants qui n'ont pas le syndrome de Down. » Depuis quelques semaines, cette phrase figure sur le site du Service de Santé publique au Royaume-Uni (NHS) sous la rubrique « Syndrome de Down ». La page internet, qui auparavant ne laissait voir qu'une liste alarmante de problèmes de santé liés à la trisomie 21, a subi une véritable refonte au profit de l'accueil des personnes porteuses de ce handicap.

Ce changement de regard sur les personnes trisomiques est le fruit d'un appel lancé par plusieurs mamans d'enfants trisomiques. En collaboration avec l'Association Syndrome de Down, la NSH a souhaité faire place aux informations nuancées et aux échos du terrain sur ce handicap.

Sans occulter les difficultés qui y sont liées, pour l'enfant et pour sa famille, le site insiste sur le fait que ces enfants, ont, comme les autres personnes, « toute une série de capacités », « leur propre personnalité, des ch...

Lire la suite 


Inscrivez-vous à l'Université de la vie : 4 lundis soirs consécutifs, dès janvier 2020

Belgique - Inscrivez-vous à l'Université de la vie : 4 lundis soirs consécutifs, dès janvier 2020

- Eugénisme

Quatre lundis soirs (20h15 - 22h15) les 13, 20, 27 janvier et 3 février 2020
 

Grossesse, tests génétiques, avortement, soins palliatifs, euthanasie et démence, handicap, ... Face à toutes ces questions de bioéthique ... et aussi l'actualité en Belgique, pouvons-nous faire l'impasse sur la question du sens de la vie ?

4 SOIRÉES DE FORMATION OUVERTES À TOUS. En VISIO-CONFÉRENCE et EN DIRECT, pour S'INFORMER ET SE FORMER sur les questions de bioéthique d'actualité.

Avec :
Eric Vermeer, infirmier éthicien en soins palliatifs à Namur.
Jean-Noel Dumont, philosophe
Gilles Hériard Dubreuil, président du Courant pour une écologie Humaine
Esther Pivet, polytechnicienne, spécialiste de la question du genre
Jean-Guilhem Xerri, psychanalyste et biologiste médical
Dr Laure Lallemand, médecin, logothérapeuthe et praticienne naprotechnologie
Yves Meaudre, vice-président d'Enfants du Mékong

Tugdual Derville, Caroline Roux, Blanche Streb, Valérie Boulanger, François-Xavier Pérès d'Alliance VITA ....

Lire la suite 


NIEUW Expert Flash : Waarom abortus geen medische handeling is

Belgique - NIEUW Expert Flash : Waarom abortus geen medische handeling is

- Avortement

Abortus wordt soms een 'medische handeling' genoemd omdat de praktijk bij wet aan een arts wordt toevertrouwd. Het is echter noodzakelijk om de aard van een handeling te onderzoeken om te concluderen of deze al dan niet een medische handeling is, onder meer bepaald door het doel ervan, en niet alleen door de hoedanigheid van de persoon die de handeling stelt.

Lees hier verder het nieuw Expert Flash van EIB.

Ce Flash Expert est aussi disponible en français en cliquant ICI.

 Fichier PDF  Lire la suite