Statut du corps humain > Don de gamètes

Belgique : condamnation de la publicité pour don de sperme

Belgique - Belgique : condamnation de la publicité pour don de sperme

Réalisée par Creative Belgium en collaboration l'hôpital UZ Brussel, une capsule vidéo mettant en scène des donneurs de sperme a poussé l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé à transmettre au parquet un procès-verbal.

La loi interdit en effet formellement aux centres de fertilité de recourir à la publicité pour recruter des donneurs. "Nous sommes pour la créativité mais il faut respecter la législation en vigueur", a souligné la ministre de la Santé, Maggie De Block, en réponse à une question de Valérie Van Peel (N-VA).

Source : Journal du médecin

Lire la suite 


France/Espagne : transfert de gamètes pour une insémination post mortem

France/Espagne : transfert de gamètes pour une insémination post mortem

Le mercredi 31 mai 2016, le Conseil d'Etat français a rendu une décision ordonnant le transfert de gamètes du mari défunt d'une requérante afin que cette dernière puisse bénéficier d'une insémination artificielle post mortem.

L'histoire de cette femme espagnole, Mariana Gonzalez-Gomez-Turri, défraie la chronique depuis quelques temps. En 2013, son mari, atteint d'un cancer, a fait congeler son sperme, peu de temps avant un traitement risquant de le rendre stérile. Le couple vivait alors en France depuis 2013. Après une période de rémission, le jeune homme sera emporté par une leucémie le 9 juillet 2015.

Malgré l'annonce de la maladie, le couple souhaitait mettre en oeuvre une procréation médicalement assistée à l'aide des paillettes de sperme du mari conservées au Centre d'Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme (CECOS) de l'hôpital de Tenon. La mort du jeune homme est venue interrompre ce projet.

Malgré le décès de son mari, la jeune veuve souhaite mettre en oeuvre leur « ...

Lire la suite 


Belgique : pas de statistiques relatives au nombre total d'embryons surnuméraires congelés

Belgique - Belgique : pas de statistiques relatives au nombre total d'embryons surnuméraires congelés

Le nombre total d'embryons cryopréservés dans les congélateurs des centres de PMA en Belgique n'est pas connu. C'est le constat posé par la Ministre de la santé dans la réponse à une question parlementaire de la députée Catherine Fonck (question n°785) ce 25 avril 2016.

La congélation d'embryons remonte à plus de 30 ans, époque à laquelle s'est développée la procréation médicalement assistée. Trois lois s'attachent à régler le sort des embryons : la loi du 6 juillet 2007 relative à la procréation médicalement assistée et à la destination des embryons surnuméraires et des gamètes, la loi du 11 mai 2003 relative à la recherche sur les embryons in vitro autorisant la création et l'utilisation d'embryons humains aux seules fins de recherche et la loi du 19 décembre 2008 relative à l'obtention et à l'utilisation du matériel corporel humain destiné à des applications médicales humaines ou à des fins de recherches scientifiques, réglant le stockage et la distribution de ces embryons consid...

Lire la suite 


France : extension du don de gamètes aux personnes n’ayant pas eu d’enfants

France : extension du don de gamètes aux personnes n’ayant pas eu d’enfants

Le 15 octobre 2015, Marisol Touraine, Ministre en charge de la Santé en France a pris un décret en application de la loi de bioéthique du 7 juillet 2011 afin d'élargir les conditions de don d'ovocytes aux personnes n'ayant pas eu d'enfants, alors que la loi limitait auparavant le don d'ovocytes aux femmes majeures jusque 37 ans et ayant déjà donné naissance à un enfant. Les hommes ont jusque 45 ans pour effectuer un don de sperme.

Le but de cette nouvelle mesure est d'accroître le nombre de Fécondations In Vitro Et Transfert d'Embryon (FIVETE) d'une part et d'élargir le pourcentage de chances de réussite des FIVETE car le taux de réussite augmente avec des donneuses plus jeunes qui produisent davantage d'ovocytes. Les derniers chiffres fournis par l'Agence de la Biomédecine (ABM) indiquent qu'en 2013, sur 797 tentatives, seuls 198 enfants sont nés. Près de ¾ des opérations ont donc échoué. Ainsi, il faut beaucoup de gamètes pour peu de chances de réussite. L'objectif du Ministère de...

Lire la suite 


Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme

Allemagne - Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme

Faisant suite au cas de deux soeurs de 12 et 17 ans, conçues par don de sperme anonyme et à qui on avait refusé de transmettre l'identité du donneur avant qu'elles n'aient 16 ans, la Cour suprême de la République d'Allemagne vient de se prononcer : les enfants conçus suite à un don de sperme anonyme ont le droit de connaître l'identité de leur père biologique, et ce quel que soit leur âge. La Cour estime en effet que les enfants commencent à poser des questions sur leurs origines dès le jardin d'enfant. Les parents peuvent en faire la demande en son nom.
La Cour demande toutefois que les parents (en général la maman) prouvent que l'enfant veuille vraiment connaître ses origines. Il faudra aussi tenir compte des conséquences de la levée de l'anonymat pour le donneur. La Cour affirme toutefois que le droit des enfants à connaître l'identité de leur géniteur prévaut sur le droit à la vie privée du donneur. Depuis les années '70, le nombre d'enfants nés par don de sperme anonyme en Allem...

Lire la suite 


Chine : marché noir  et trafic d’ovules

Chine : marché noir et trafic d’ovules

Entre 10%  et 15% des couples chinois sont confrontés à l'infertilité et font appel aux techniques de procréation médicalement assistée. Mais alors que le commerce d'ovules est interdit sur le territoire continental de Chine, plusieurs cliniques contournent la loi en proposant une « rétribution - dédommagement » (jusqu'à 5000 dollars) à des lycéennes chinoises qui acceptent qu'on leur prélève des ovules.
Les risques inhérents à la stimulation hormonale ne sont, en général, pas mentionnés. Les cliniques de fertilité font de la publicité dans la rue ou sur les forums on-line des universités. « Il n'y a rien de nouveau dans la Chine d'aujourd'hui, le corps humain est devenu une marchandise » déclare le professeur en études sur les femmes Ai Xioming. Mais il y a plus : ces cliniques ne sont pas les seules à vouloir se procurer  des ovocytes. En effet, plusieurs centres de recherche scientifique sont également preneurs pour mener à bien leurs recherches sur des cellules souches embryonnai...

Lire la suite 


Financer la congélation d’ovocytes de ses employées ?

Financer la congélation d’ovocytes de ses employées ?

Facebook et Apple pourraient bientôt financer une partie des frais nécessaires à la congélation d'ovules de leurs employées. Ces entreprises ont en effet besoin de jeunes femmes compétentes pour assurer une certaine parité, et espèrent ainsi permettre à leurs employées de ne plus devoir choisir entre leur carrière et une grossesse.
Un porte-parole de la direction de Facebook énumère les avantages qu'offre l'entreprise en matière de couverture de santé : traitements contre l'infertilité, couverture des frais de mères porteuses pour les couples homosexuels, ou de banque de sperme. L'annonce de l'intervention dans les frais de congélation des ovocytes des employées a relancé le débat sur la place de la femme dans l'entreprise (si les femmes sont 47% des effectifs dans le monde du travail, elles ne représentent que 16,6% des dirigeantes).
Si, en Belgique, la pratique est déjà d'actualité (voir ci-dessus), elle n'est en revanche pas autorisée en France.

Le Docteur Samir Hamamah, du CHU d...

Lire la suite 


Congélation "sociale" d’ovules pour des femmes célibataires

Congélation "sociale" d’ovules pour des femmes célibataires

Congélation "sociale" d'ovules pour des femmes célibataires

22/10/2014 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

Une étude de la psychologue Julie Nekkebroeck (de l'UZ Brussel) commencée en juillet 2009 démontre que la plupart des femmes recourant désormais à la technique de congélation de leurs ovules sont des femmes célibataires. Cette technique était initialement destinée à de jeunes patientes cancéreuses afin de leur permettre de préserver leur fertilité altérée par les traitements. Le Docteur Stoop, gynécologue au CRG (Centrum voor Reproductive Geneeskunde - Centre pour la reproduction humaine de l'UZ Brussel) témoigne que désormais, ce sont des femmes célibataires, menant souvent une carrière prenante, et qui n'ont pas encore trouvé un partenaire stable, qui se présentent. Cette technique, non remboursée, coûte 3000 euros. Selon l'étude de Julie Nekkebroek, 70% des congélations d'ovules seraient effectuées en Flandre, dont 75 % pour des femmes originaires des Pays-Bas. Un...

Lire la suite 


Nieuw spermabank-schandaal Nederland

De Nederlandse organisatie FIOM (specialist bij ongewenste zwangerschap en afstammingsvragen) bracht aan het licht dat spermabanken in het verleden grove fouten hebben gemaakt bij anonieme donaties. De banken hebben veel donorkinderen valse persoonsgegevens over de donor verstrekt. Tijdens het onderzoek stootte men ook op een man die 17 jaar lang gedoneerd heeft en daarbij naar eigen zeggen 200 kinderen verwekt heeft. De mistoestanden komen nu aan het licht door de DNA-databank van Fiom. Via deze databank kunnen anonieme donoren en donorkinderen na het doen van een DNA-test elkaar opsporen. Nu is onomstotelijk vast komen te staan dat er slordig is omgesprongen met sperma en persoonsgegevens van donoren. De fouten vonden plaats voor de wet in 2004 een einde maakte aan anoniem donorschap. Nu moeten de gegevens van de donor zijn opgeslagen zodat het kind zijn afkomst kan achterhalen.
Bronnen: 1 en 2

Lire la suite 


Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Belgique - Pénurie de sperme en Belgique: les importations danoises à la rescousse

Confrontées à une hausse des demandes de procréation médicalement assistée, les banques de sperme belges sont en pénurie, peut-on lire dans le journal L'Echo. Le problème est sérieux et les centres de procréation médicalement assistée (PMA) sont "inquiets".
En plus des hétérosexuels confrontés à l'infertilité, un nombre croissant de femmes seules et de lesbiennes sont candidates. Et le cadre légal belge très libéral en matière de PMA suscite la visite dans les centres belges de personnes venant de l'étranger. Toutefois, l'offre de sperme  ne suit pas. "Les centres de PMA doivent se fournir à l'étranger, surtout auprès de banques de sperme danoises Cryos et NordicCryobank", confirme le biologiste Olivier Gaspard, responsable technique du laboratoire de PMA du CHU de Liège.
Cryos, le numéro un mondial, vend des centaines de milliers de paillettes de sperme (des mini-éprouvettes contenant des millions de spermatozoïdes) par an dans plus de 50 pays. Le prix d'une paillette varie entre 39...

Lire la suite