Dossier : la question des gamètes dans la procréation médicalement assistée en Belgique

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don de gamètes

Actualités

Publié le : 10/11/2017

Nouveau Dossier de l'IEB : En 2014, il y a eu 8.290 cycles d'insémination avec donneur et 8.759 cycles de FIV avec donneur.
Ce dossier fait le point et donne les chiffres tout en posant les vraies questions.

Alors que de plus en plus d'articles de presse et de forums promeuvent le don de gamètes comme l'espoir offert à toute personne qui le désire d'avoir un enfant, il est important de se demander si, réellement, il en va des gamètes comme de tout produit de consommation. En ce qu'elles permettent de donner naissance à une vie, sont-elles vraiment des cellules comme les autres ?
Autrement dit, quelle importance donnons-nous à notre corps et à nos propres gènes ? Aujourd'hui, nombre d'enfants issus d'un don de gamètes réagissent et veulent savoir d'où ils viennent et qui ils sont. Quelle place a donc l'intérêt de l'enfant ici ?
La législation belge, dans ce domaine, se veut très libérale. Quel est le régime dévolu au don de gamètes ? Si donner ses gamètes et faire appel à un donneur entraînent des conséquences non négligeables sur ceux qui y recourent ainsi que sur les enfants qui en sont issus, il appartient à toute la société d'évaluer les impacts de ces dons pas comme les autres.

De même, la congélation d'ovules (social freezing) est de plus en plus usitée parce qu'elle permet de prolonger la période de fertilité de la femme pour lui permettre de concevoir quand elle le désire. Comment la Belgique aborde-t-elle cette technique ?

Face à ces deux techniques qui utilisent la médecine, il nous est donc nécessaire de faire le point pour parvenir à en cerner tous les enjeux.
Ce dossier fait suite à celui déjà publié : " La procréation médicalement assistée en Belgique"

 

 

 

 


Articles similaires

Le juteux business des ovocytes en Belgique

Le juteux business des ovocytes en Belgique

- Don de gamètes

Après avoir interrogé différentes femmes donneuses d'ovocytes et plusieurs cliniques belges, la journaliste Sofia Costoglou révèle la réalité financière du don d'ovules dans une enquête pour « 7 à la Une » (RTBF).

En Belgique, la loi stipule que « la commercialisation des gamètes humains est interdite ». Cependant, bien que le don doive être gratuit, il peut néanmoins donner lieu à « une indemnité qui couvre les frais de déplacement ou de perte de salaire de la personne prélevée peut égaleme...

Lire la suite

Belgique : condamnation de la publicité pour don de sperme

- Don de gamètes

Réalisée par Creative Belgium en collaboration l'hôpital UZ Brussel, une capsule vidéo mettant en scène des donneurs de sperme a poussé l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé à transmettre au parquet un procès-verbal.

La loi interdit en effet formellement aux centres de fertilité de recourir à la publicité pour recruter des donneurs. "Nous sommes pour la créativité mais il faut respecter la législation en vigueur", a souligné la ministre de la Santé, Maggie De Block, en ré...

Lire la suite

Belgique : Ecolo-Groen soutient la levée partielle de l’anonymat du don de gamètes

Belgique : Ecolo-Groen soutient la levée partielle de l’anonymat du don de gamètes

- Don de gamètes

Le 15 mai 2018, 5 députés écolo-Groen ont déposé une proposition de loi visant à permettre le « don identifiable de gamètes ». Actuellement, le donneur de gamètes est soit entièrement anonyme, soit totalement connu, dès avant la conception. Il s'agit souvent, dans ce cas, d'un ami ou d'un membre de la famille.

Les députés sont partis d'un double constat. D'une part, nombre d'enfants nés d'un donneur de gamètes anonyme expriment souffrir sur le plan psychologique de cette situation d'anonymat...

Lire la suite