Fin de vie > Directives anticipées

La directive anticipée d'euthanasie : Dossier complet

Belgique - La directive anticipée d'euthanasie : Dossier complet

Ce que tout un chacun désire, n'est-ce pas une euthanasie au sens étymologique du terme, c'est-à-dire une mort douce, une fin de vie sans souffrance et exempte de tout acharnement thérapeutique ?

Serait-ce ce désir que certaines personnes expriment en rédigeant une déclaration anticipée d'euthanasie ? L'euthanasie, moyen proposé pour mourir vite et sans ou avant la souffrance, apparaît comme une solution idoine à une fin de vie qualifiée par certains « d'inhumaine ». L'impression de maîtriser sa mort par le biais d'une déclaration anticipée d'euthanasie peut rassurer le citoyen. Dans un contexte d'autonomisation du patient au sein de la relation thérapeutique qui tente de compenser une forte médicalisation de la mort, la déclaration anticipée d'euthanasie apparaît comme un signe caractéristique de la relation à la mort aujourd'hui : il faut la prévoir et la contrôler.

Le déclarant décide-t-il réellement du moment de sa mort ou le médecin conserve-t-il une marge d'appréciation ? Que...

 Fichier PDF  Lire la suite 


La déclaration anticipée d'euthanasie

Belgique - La déclaration anticipée d'euthanasie

Ce que tout un chacun désire, n'est-ce pas une euthanasie au sens étymologique du terme, c'est-à-dire une mort douce, une fin de vie sans souffrance et exempte de tout acharnement thérapeutique ?

Serait-ce ce désir que certaines personnes expriment en rédigeant une déclaration anticipée d'euthanasie ? L'euthanasie, moyen proposé pour mourir vite et sans ou avant la souffrance, apparaît comme une solution idoine à une fin de vie qualifiée par certains « d'inhumaine ». L'impression de maîtriser sa mort par le biais d'une déclaration anticipée d'euthanasie peut rassurer le citoyen. Dans un contexte d'autonomisation du patient au sein de la relation thérapeutique qui tente de compenser une forte médicalisation de la mort, la déclaration anticipée d'euthanasie apparaît comme un signe caractéristique de la relation à la mort aujourd'hui : il faut la prévoir et la contrôler.

Le déclarant décide-t-il réellement du moment de sa mort ou le médecin conserve-t-il une marge d'appréciation ? Que...

 Fichier PDF  Lire la suite 


Het EIB stelt u de levenseinde-kaart voor

Het EIB stelt u de levenseinde-kaart voor

Het is altijd moeilijk om over onze eigen dood na te denken. Hebben we geen schrik om dit onderwerp aan te halen bij onze dierbaren of zelfs onze dokter ?

De levenseinde-kaart die door het EIB wordt voorgesteld laat ons toe om bepaalde begrippen te begrijpen en vooral om een serene communicatie binnen de familie te vergemakkelijken.

Het laat ons toe om ons vertrouwen in de arts herbevestigen en zowel therapeutische hardnekkigheid als euthanasie te weigeren.

Een kaart die je altijd op zak hebt. Ontdek ze (door ze te downloaden op onze website) en aarzel niet om het rondom jou bekend te maken

Om kopieën van deze kaart te verkrijgen, kan u een aan uzelf geadresseerde gefrankeerde envelop met uw naam te sturen.

Europees Instituut voor Bio-ethiek - Boomkwekerijstraat 1  Bus 2 - 1000 Brussel.

Lire la suite 


Demandez la Carte de fin de vie de l'IEB !

Demandez la Carte de fin de vie de l'IEB !

L'IEB vous propose la Carte de fin de vie.

Il est toujours difficile de penser à notre propre mort. N'avons-nous pas peur d'aborder ce sujet avec nos proches et parfois notre médecin ?
La Carte de fin de vie proposée par l'IEB permet de comprendre certains concepts et surtout de faciliter une communication sereine au sein de la famille.
Elle nous permet de réaffirmer notre confiance dans le médecin et de refuser autant l'acharnement thérapeutique que le comportement euthanasique.

Une Carte à garder sur vous. Découvrez-la (en la téléchargeant sur le site) et n'hésitez pas à la faire connaître autour de vous.

Pour obtenir des exemplaires de cette carte, merci de nous envoyer une enveloppe pré-adressée et timbrée à votre nom.
Institut Européen de Bioéthique - 1 rue de la Pépinière - 1000 Bruxelles - Belgique

 

 

Lire la suite 


Belgique : déclaration anticipée en fin de vie : comment trouver des « témoins » ?

Belgique : déclaration anticipée en fin de vie : comment trouver des « témoins » ?

Afin de respecter la volonté du patient incapable ou inconscient qui a souhaité dans le passé se faire euthanasier, la loi permet de tenir compte d'une déclaration anticipée. L'article 4 de la loi euthanasie prévoit que pour être valable, la déclaration "doit être constatée par écrit, dressée en présence de deux témoins majeurs, dont l'un au moins n'aura pas d'intérêt matériel au décès du déclarant ". Le même article précise également que la personne souhaitant faire une déclaration anticipée mais physiquement dans l'impossibilité permanente de la rédiger et signer, peut faire acter celle-ci par écrit par une personne majeure de son choix. Cet acte, toujours réalisé en présence de deux témoins, est effectué par une personne qui ne peut avoir aucun intérêt matériel au décès du déclarant.
Arguant qu'il n'est « pas toujours évident pour la personne souhaitant réaliser une déclaration anticipée d'euthanasie de trouver dans son entourage deux personnes acceptant de l'assister dans cette t...

Lire la suite 


Déclaration anticipée pour euthanasie : une brochure en juin

Déclaration anticipée pour euthanasie : une brochure en juin

La déclaration anticipée exprimant la volonté de s'engager dans une procédure d'euthanasie fera l'objet d'une brochure d'information adressée en juin aux communes, a indiqué la ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS) interrogée au Sénat par Elke Sleurs (N-VA). La loi fait l'objet d'auditions au Sénat et plusieurs partis souhaiteraient notamment revoir les modalités entourant l'enregistrement de la déclaration. En attendant, la brochure rappellera à la population les conditions de la loi votée il y a dix ans.
Source : Belga, 28/03/2013 Voir Fiche didactique de l'IEB : « Qu'est-ce que la déclaration anticipée ? »
Les données chiffrées quant aux déclarations anticipées sont disponibles dans ce bulletin de l'IEB

Lire la suite 


Déclaration anticipée en fin de vie

Déclaration anticipée en fin de vie

Selon des chiffres de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, cités par Mme Sleurs, quelque 40.000 personnes, parmi lesquelles 62% de femmes, ont déjà rempli une telle déclaration. Cinq ans après l'entrée en vigueur de ce système, elles doivent commencer à la confirmer. Pour éviter ce qu'elle considère comme une procédure administrative pénible, Elke Sleurs propose de doubler la validité de la déclaration. Celle-ci ne devrait être renouvelée qu'après dix ans, un délai qu'elle juge plus adéquat pour vérifier si une personne n'a pas changé d'opinion.
À noter qu'en 2011, sur un total de 1.232 euthanasies déclarées, 25 personnes ont été euthanasiées sur la base d'une déclaration anticipée.
La loi prévoit en effet que ces personnes se trouvent dans une situation d'« inconscience irréversible » comme le coma. Toutefois, certains souhaitent étendre cette notion d'inconscience au cas de démence.

Source : Belga (22/03/2013)

Tableaux détaillés ICI

Lire la Fiche didactique de l'IEB : Qu'...

Lire la suite 


Nouvelle fiche didactique! Déclaration anticipée en fin de vie

Nouvelle Fiche Didactique ! ICI

La Déclaration anticipée en fin de vie, aussi appelée par certains, testament de vie,  est le document dans lequel la personne exprime par écrit son souhait d'être euthanasiée selon les conditions de la loi si elle n'était plus en mesure d'exprimer sa volonté du fait d'une situation de coma prolongé. Nous n'aborderons pas dans cette fiche didactique cet autre document que sont les directives anticipées relatives au refus de traitements, qui, elles, relèvent de la loi sur les droits du patient du 22 août 2002.

QUE DIT LE DROIT ? - APPRÉCIATION CRITIQUE
Expression d'un choix concernant une situation future incertaine - Difficultés d'interprétation et risque de conflits pour l'entourage et les soignants - Volonté du patient vs Serment d'Hippocrate - Extension à la démence : quelles limites ? - Principe d'autonomie : un leurre ?

Lire la suite