Belgique : déclaration anticipée en fin de vie : comment trouver des « témoins » ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Directives anticipées

Actualités

Publié le : 18/07/2013

Afin de respecter la volonté du patient incapable ou inconscient qui a souhaité dans le passé se faire euthanasier, la loi permet de tenir compte d'une déclaration anticipée. L'article 4 de la loi euthanasie prévoit que pour être valable, la déclaration "doit être constatée par écrit, dressée en présence de deux témoins majeurs, dont l'un au moins n'aura pas d'intérêt matériel au décès du déclarant ". Le même article précise également que la personne souhaitant faire une déclaration anticipée mais physiquement dans l'impossibilité permanente de la rédiger et signer, peut faire acter celle-ci par écrit par une personne majeure de son choix. Cet acte, toujours réalisé en présence de deux témoins, est effectué par une personne qui ne peut avoir aucun intérêt matériel au décès du déclarant.
Arguant qu'il n'est « pas toujours évident pour la personne souhaitant réaliser une déclaration anticipée d'euthanasie de trouver dans son entourage deux personnes acceptant de l'assister dans cette tâche particulière », Madame Zakia Khattabi (Ecolo) suggère la mise en place d'un registre de personnes acceptant d'être témoin dans le cadre d'une telle déclaration anticipée. Elle regrette, d'autre part, que cet acte est bien souvent méconnu de la population. Il faut rappeler qu'une des dernières propositions de loi visant à modifier la loi actuelle, suggérait qu'il ne soit plus exigé d'avoir deux témoins mais un seul témoin. (p.10)
Source : Question parlementaire (5-9493 du 5 juillet 2013) à la Ministre de la Justice

La réponse  de la Ministre est ICI
 


Articles similaires

La déclaration anticipée d'euthanasie

La déclaration anticipée d'euthanasie

- Directives anticipées

Ce que tout un chacun désire, n'est-ce pas une euthanasie au sens étymologique du terme, c'est-à-dire une mort douce, une fin de vie sans souffrance et exempte de tout acharnement thérapeutique ?

Serait-ce ce désir que certaines personnes expriment en rédigeant une déclaration anticipée d'euthanasie ? L'euthanasie, moyen proposé pour mourir vite et sans ou avant la souffrance, apparaît comme une solution idoine à une fin de vie qualifiée par certains « d'inhumaine ». L'impression de maîtriser...

Lire la suite

Déclaration anticipée en fin de vie

Déclaration anticipée en fin de vie

- Directives anticipées

Selon des chiffres de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, cités par Mme Sleurs, quelque 40.000 personnes, parmi lesquelles 62% de femmes, ont déjà rempli une telle déclaration. Cinq ans après l'entrée en vigueur de ce système, elles doivent commencer à la confirmer. Pour éviter ce qu'elle considère comme une procédure administrative pénible, Elke Sleurs propose de doubler la validité de la déclaration. Celle-ci ne devrait être renouvelée qu'après dix ans, un délai qu'elle juge plus adé...

Lire la suite

Déclaration anticipée pour euthanasie : une brochure en juin

Déclaration anticipée pour euthanasie : une brochure en juin

- Directives anticipées

La déclaration anticipée exprimant la volonté de s'engager dans une procédure d'euthanasie fera l'objet d'une brochure d'information adressée en juin aux communes, a indiqué la ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS) interrogée au Sénat par Elke Sleurs (N-VA). La loi fait l'objet d'auditions au Sénat et plusieurs partis souhaiteraient notamment revoir les modalités entourant l'enregistrement de la déclaration. En attendant, la brochure rappellera à la population les conditions de la loi vo...

Lire la suite