La déclaration anticipée d'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Directives anticipées

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 31/10/2019

Auteur / Source : Pénélope Brochier

Ce que tout un chacun désire, n'est-ce pas une euthanasie au sens étymologique du terme, c'est-à-dire une mort douce, une fin de vie sans souffrance et exempte de tout acharnement thérapeutique ?

Serait-ce ce désir que certaines personnes expriment en rédigeant une déclaration anticipée d'euthanasie ? L'euthanasie, moyen proposé pour mourir vite et sans ou avant la souffrance, apparaît comme une solution idoine à une fin de vie qualifiée par certains « d'inhumaine ». L'impression de maîtriser sa mort par le biais d'une déclaration anticipée d'euthanasie peut rassurer le citoyen. Dans un contexte d'autonomisation du patient au sein de la relation thérapeutique qui tente de compenser une forte médicalisation de la mort, la déclaration anticipée d'euthanasie apparaît comme un signe caractéristique de la relation à la mort aujourd'hui : il faut la prévoir et la contrôler.

Le déclarant décide-t-il réellement du moment de sa mort ou le médecin conserve-t-il une marge d'appréciation ? Quelle est l'incidence d'une telle expression de volonté sur l'équilibre de la relation thérapeutique ? N'est-il pas paradoxal que le moment pour lequel le patient réclame un « droit à l'autodétermination » est précisément celui où il est le plus vulnérable et dépendant ?

Autant de questions que ce dossier de l'Institut Européen de Bioéthique tente d'aborder par une analyse éthique raisonnée.


Articles similaires

Nouvelle fiche didactique! Déclaration anticipée en fin de vie

Nouvelle fiche didactique! Déclaration anticipée en fin de vie

- Directives anticipées

Nouvelle Fiche Didactique ! ICI

La Déclaration anticipée en fin de vie, aussi appelée par certains, testament de vie,  est le document dans lequel la personne exprime par écrit son souhait d'être euthanasiée selon les conditions de la loi si elle n'était plus en mesure d'exprimer sa volonté du fait d'une situation de coma prolongé. Nous n'aborderons pas dans cette fiche didactique cet autre document que sont les directives anticipées relatives au refus de traitements, qui, elles, relèvent de ...

Lire la suite

Déclaration anticipée pour euthanasie : une brochure en juin

Déclaration anticipée pour euthanasie : une brochure en juin

- Directives anticipées

La déclaration anticipée exprimant la volonté de s'engager dans une procédure d'euthanasie fera l'objet d'une brochure d'information adressée en juin aux communes, a indiqué la ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS) interrogée au Sénat par Elke Sleurs (N-VA). La loi fait l'objet d'auditions au Sénat et plusieurs partis souhaiteraient notamment revoir les modalités entourant l'enregistrement de la déclaration. En attendant, la brochure rappellera à la population les conditions de la loi vo...

Lire la suite

Belgique : déclaration anticipée en fin de vie : comment trouver des « témoins » ?

Belgique : déclaration anticipée en fin de vie : comment trouver des « témoins » ?

- Directives anticipées

Afin de respecter la volonté du patient incapable ou inconscient qui a souhaité dans le passé se faire euthanasier, la loi permet de tenir compte d'une déclaration anticipée. L'article 4 de la loi euthanasie prévoit que pour être valable, la déclaration "doit être constatée par écrit, dressée en présence de deux témoins majeurs, dont l'un au moins n'aura pas d'intérêt matériel au décès du déclarant ". Le même article précise également que la personne souhaitant faire une déclaration anticipée ...

Lire la suite