DON D’ORGANES

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Don d'organes, de tissus et de sang

Actualités

Publié le : 22/02/2018


Articles similaires

Un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains

Un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains

- Don d'organes, de tissus et de sang

Au Conseil de l'Europe, principale organisation de défense des droits de l'homme, un projet de convention européenne contre le trafic d'organes humains est en cours de préparation et pourrait entrer en vigueur en 2014. L'objectif serait de sanctionner ceux qui obligent les personnes à se séparer de leurs organes ou à les donner moyennant finance. Intermédiaires et chirurgiens corrompus seront principalement concernés. Le texte aborde également la question du tourisme de transpla...

Lire la suite

Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

Pays-Bas : un courrier ministériel aux jeunes pour inciter au don d’organes

- Don d'organes, de tissus et de sang

La Ministre néerlandaise de la Santé, Edith Schippers, a décidé d'envoyer une lettre personnelle à tous les jeunes de 18 ans afin de les inviter à s'enregistrer auprès de leur administration communale comme donneurs d'organes. Cette campagne est appuyée par des clip-vidéos télévisés qui encouragent les jeunes à parler avec leur proches et parents de cette problématique.

Actuellement, aux Pays-Bas, 40% des habitants se sont déclarés donneurs d'organes. Sur un total estimé de 2.9 millions de do...

Lire la suite

Don d’organes post mortem : l’Angleterre et les Pays-Bas passent au consentement présumé

Don d’organes post mortem : l’Angleterre et les Pays-Bas passent au consentement présumé

- Don d'organes, de tissus et de sang

Depuis le 20 mai dernier, les Anglais sont présumés consentir au don d'organes après leur mort, à moins qu'ils n'aient manifesté leur opposition auprès du Système National de Santé (NHS). Pour augmenter le nombre de donneurs d'organes et ainsi répondre à la longue liste d'attente en matière de transplantation (plus de 6.000 personnes en attente de greffe en avril 2019), l'Angleterre fait donc le choix de quitter le régime dit "d'opt-in". Ce dernier requiert des citoyens d'enregistrer leur cons...

Lire la suite