Recherche biomédicale > Recherche médicale

Dossiers et Flash-Experts IEB 2020

Dossiers et Flash-Experts IEB 2020

Retrouvez ici la liste des Dossiers et Flash Experts IEB publiés depuis janvier 2020 :

Flash Expert :

• Dépénalisation de l'IVG : une nouvelle loi inopérante ? - Synthèse - 16 janvier 2020

• Analyse : Position de l'Association Médicale Mondiale (AMM) sur l'interruption médicale de grossesse et la liberté de conscience des médecins - 2 avril 2020

• RU-486 ou l'avortement médicamenteux : les femmes de plus en plus seules face à l'avortement - 14 mai 2020

• Avis du Conseil d'État sur les amendements à la proposition de loi sur l'avortement : analyse éthique et juridique  - 8 juillet 2020

 

Dossiers :

• ANALYSE - Proposition de loi IVG : vers une dépénalisation au-delà de 18 semaines (4,5 mois) ? - 16 janvier 2020

• L'eugénisme au temps de la procréation médicalisée - 7 mai 2020

• Don d'organes & euthanasie : éthiquement compatibles ? - 28 mai 2020

• Les enjeux éthiques des tests génétiques - 8 juillet 2020

Lire la suite 


QUIZ - Testez vos connaissances sur l'actualité bioéthique du 1er semestre 2020

QUIZ - Testez vos connaissances sur l'actualité bioéthique du 1er semestre 2020

Grâce à ce quiz de 2 minutes, évaluez vos connaissances sur l'actualité du 1er semestre 2020 en matière bioéthique !

Au menu : propositions de loi avortement et euthanasie en Belgique, don d'organes, GPA et coronavirus, ...

Cliquez ICI pour débuter le Quiz !

Lire la suite 


Vaccins et cellules issues de fœtus avortés : quel regard éthique?

Vaccins et cellules issues de fœtus avortés : quel regard éthique?

Parmi les sociétés pharmaceutiques qui développement actuellement un vaccin contre le coronavirus, au moins cinq d'entre elles utilisent pour ce faire des cellules issues de foetus avortés. Astra Zeneca (en partenariat avec l'Université d'Oxford), Moderna Therapeutics,  CanSino Biologics/Beijing Institute of Biotechnology, et Inovio Pharmaceuticals font ainsi usage d'une lignée de cellules de rein de foetus dénommée HEK-293, issue d'un foetus avorté en 1972 aux Pays-Bas. Quant à la firme Janssen, société pharmaceutique de Johnson & Johnson, elle a recours à la lignée de cellules foetales PER.C6, dérivée du tissu rétinien d'un foetus de 4 mois avorté aux Pays-Bas en 1985.

L'utilisation de cellules issues de foetus avortés pour produire des vaccins n'est pas nouvelle. Elle a cours depuis les années 60 et a déjà mené à différents vaccins, dont ceux contre la rubéole, la varicelle, l'hépatite A et le zona. Dans le cadre du développement de vaccins contre le Covid-19, ces cellules sont u...

Lire la suite 


Utiliser des foetus avortés pour trouver un vaccin contre le Covid-19 ?

Etats-Unis - Utiliser des foetus avortés pour trouver un vaccin contre le Covid-19 ?

Un chercheur américain renommé, Kim Hasenkrug, a sollicité le mois dernier l'autorisation de mener des expériences sur des souris « humanisées » pour trouver un vaccin contre le Covid-19. L'année dernière, aux Etats-Unis, ces souris ont été transplantées avec des tissus provenant de foetus humains avortés. Elles ont désormais des poumons de même structure que les nôtres, ce qui les rend susceptibles d'être infectées par des coronavirus semblables au Covid-19. Ce sont donc des cobayes idéaux pour tester des traitements contre ce virus. Or, en juin dernier, le gouvernement américain a interdit toute recherche utilisant des foetus avortés dans les Instituts Nationaux pour la Santé et soumis toute recherche "externe" impliquant des foetus avortés à l'approbation d'un conseil d'éthique (voir actualité IEB : A propos de l'utilisation de foetus avortés pour la recherche).

Des scientifiques de l'Université de Caroline du Nord ont proposé à Kim Hasenkrug, immunologiste aux laboratoires Rock...

Lire la suite 


Quiz : évaluez vos connaissances bioéthiques en 3 minutes

Quiz : évaluez vos connaissances bioéthiques en 3 minutes

Testez vos connaissances à l'aide de 10 questions parcourant différents thèmes de bioéthique.

C'est ICI

Lire la suite 


Quizz en vacances !

Quizz en vacances !

Un quizz d'été pour tester vos connaissances en bioéthique !

Il est ICI

Lire la suite 


Les droits de l’homme dénaturé

Les droits de l’homme dénaturé

« Les droits de l'homme dénaturé » est un livre écrit par Grégor Puppinck, docteur en droit et directeur du Centre européen pour le droit et la justice (ECJL) à Strasbourg.

Paru en 2018 aux éditions du Cerf, l'ouvrage, pour reprendre ses mots, « décrit le passage des droits de l'homme de 1948 aux droits de l'individu des vingt dernières années, puis aux droits transhumains actuellement en formation. »

Au fil d'une analyse critique et richement documentée de l'évolution de la jurisprudence la Cour européenne des droits de l'homme, l'auteur montre comment, peu à peu, les droits de l'homme se sont établis comme un véritable ordre moral international.

L'ouvrage se concentre en particulier sur les enjeux d'une telle évolution pour la bioéthique et la biomédecine. Au coeur de cette transformation, il pointe « la réduction de la dignité humaine à la seule volonté individuelle, au mépris du corps ». On comprend mieux comment l'extension de la sphère de la « vie privée » et du principe ...

Lire la suite 


Apprendre en s'amusant : QUIZZZZZ !

Belgique - Apprendre en s'amusant : QUIZZZZZ !

Pour participer : cliquer sur "Lire la suite"  ICI 

Lire la suite 


Quizz n°4 de l'IEB : s'amuser en apprenant ...

Quizz n°4 de l'IEB : s'amuser en apprenant ...

Pour participer : cliquer sur "Lire la suite"  ICI 

Lire la suite 


Des singes « augmentés » grâce à des gènes humains

Des singes « augmentés » grâce à des gènes humains

Des gènes humains ont été implanté chez 11 embryons de singes rhésus par des chercheurs chinois de l'Institut de zoologie de Kunming (sud-ouest de la Chine) et de l'Académie des sciences chinoise engagés dans un programme de recherche sur la génétique et les fonctionnalités cognitives du cerveau humain.

Sur les 11 macaques génétiquement modifiés, seuls cinq ont survécu jusqu'à la phase de tests dont les résultats devaient offrir une meilleure compréhension du cerveau humain. Au cours de ces tests, les singes devaient repérer des couleurs et des formes sur écran, alors que leur comportement cérébral était étudié par IRM. D'après les chercheurs, les animaux modifiés ont obtenu de meilleurs résultats aux tests sur la mémoire à court terme, et un meilleur temps de réaction par rapport aux singes « non-modifiés ».

Cette expérimentation ne manque pas de susciter une nouvelle controverse suite à l'affaire des bébés génétiquement modifiés (Bulletin de l'IEB) et celle du clonage de cinq sin...

Lire la suite