Maladies et handicaps > Coma et état végétatif

La stimulation électrique contre le coma

Une technique de stimulation cérébrale, la stimulation transcrannienne à courant continu (tDCS - transcranial direct current stimulation), permettrait d'améliorer les réponses des patients en état de conscience minimale, que ces patients soient dans cet état depuis quelques semaines ou depuis des années, selon des recherches publiées ce 26 février 2014 dans l'édition en ligne de Neurology, la revue médicale de l'American Academy of Neurology. Ce dispositif très simple est décrit par des chercheurs belges du Coma Science Group de l'Université de Liège dirigé par Steven Laureys (Directeur de Recherches FNRS, Centre de recherches du Cyclotron et Service de Neurologie, CHU de Liège), dont la doctorante Aurore Thibaut, kinésithérapeute et premier auteur de cette étude.
L'intérêt de la tDCS avait déjà été rapporté lors d'études précédentes, comme améliorant les capacités d'attention, la mémoire de travail ou encore la fonction langagière. Les chercheurs ont dès lors voulu étudier les bénéf...

Lire la suite 


Vlaming wil besparen op terminaal zieken, comapatiënten en 85-plussers

Belgique - Vlaming wil besparen op terminaal zieken, comapatiënten en 85-plussers

Moet er bespaard worden in de gezondheidszorg? Dan moeten mensen die terminaal ziek zijn, in een coma verkeren of er een ongezonde levensstijl op na houden daar maar als eerste financieel voor opdraaien. Dat vindt meer dan de helft van de Vlamingen, zo blijkt uit een onderzoek van de VUB. Ze zijn gewoonweg niet meer de moeite waard om nog verder geld aan hun gezondheid te verspillen, zo luidt het harde verdict van het merendeel van de publieke opinie in Vlaanderen.
Een en ander blijkt uit de dezer dagen bekendgemaakte resultaten van een onderzoek onder leiding van de socioloog, prof. emeritus Mark Elchardus (Vrije Universiteit van Brussel/VUB). Daarbij werden bijna 3000 Vlamingen tussen 18 en 75 jaar gevraagd naar hun mening over de gezondheidszorg. Opdrachtgevers voor het onderzoek waren de socialistische mutualiteiten. Die willen met behulp van de uitkomst van dit onderzoek het toekomstige beleid op het vlak van de gezondheidszorg uitstippelen.
Prof. Elchardus reageert met...

Lire la suite 


Fiche didactique N°3 : Etat végétatif

 Cette Fiche didactique aborde la question de l'ÉTAT VÉGÉTATIF.

QUESTIONS ETHIQUES
1. Le patient en état végétatif est-il toujours en vie ?
2. Le patient en état végétatif est-il un « légume » ?
3. Faut-il nourrir les patients en état végétatif ?

Lire la suite 


Coma: des chercheurs de l’ULg détectent des signes sans réponse musculaire.

Coma: des chercheurs de l’ULg détectent des signes sans réponse musculaire.

En collaboration avec des chercheurs canadiens de la University of Western Ontario, l'équipe de recherche clinique du "Coma Science Group" de l'Université et CHU de Liège a levé un nouveau coin du voile qui plane sur le patient en état post-coma.
Grâce à une technologie "interface cerveau-ordinateur"  -  développée précédemment pour une utilisation chez des patients non répondants dits en "état végétatif"  -  les chercheurs ont pu montrer la présence d'une certaine forme de conscience, chez des patients ayant survécu à leur coma après un arrêt cardiaque ou un traumatisme crânien. Et cela, sans dépendre de la réponse motrice du patient, cette capacité s'avérant en effet totalement indécelable par l'examen clinique de leur comportement externe.
Ainsi les chercheurs liégeois et canadiens offrent-ils à présent, grâce à l'électroencéphalographie, une nouvelle manière d'examiner la conscience après un coma sans pour autant dépendre de la réponse motrice du patient.
"Avec notre équipe, nous...

Lire la suite 


Des patients en « état végétatif » peuvent penser et communiquer

Belgique - Des patients en « état végétatif » peuvent penser et communiquer

Grâce à l'utilisation de scanners cérébraux sophistiqués, des chercheurs des Universités de Cambridge (Royaume-Uni) et Liège (Belgique) ont démontré que des patients dits en « état végétatif » sont en réalité capables d'écouter et de communiquer à travers des variations dans leur activité cérébrale.  

Les auteurs d'une étude parue dans le New England Journal of Medecine (www.nejm.org - 3 février 2010) ont soumis 54 patients atteints de lésions cérébrales graves (23 en « état végétatif » et 31 en état de conscience minimale) à une résonance magnétique fonctionnelle. Une fois à l'intérieur du scanner, chaque patient reçoit des instructions précises : « Imagine que tu es en train de jouer au tennis. Imagine que tu parcoures ta maison, pièce par pièce... » Dans la majorité des cas, le scanner ne reflétait pas d'indices de conscience. Mais cinq patients - quatre en « état végétatif » et un en état de conscience minimale - révélaient une activité cérébrale comparable à celle des personnes...

Lire la suite