Coma: des chercheurs de l’ULg détectent des signes sans réponse musculaire.

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Coma et état végétatif

Actualités

Publié le : 15/03/2012

En collaboration avec des chercheurs canadiens de la University of Western Ontario, l'équipe de recherche clinique du "Coma Science Group" de l'Université et CHU de Liège a levé un nouveau coin du voile qui plane sur le patient en état post-coma.
Grâce à une technologie "interface cerveau-ordinateur –  développée précédemment pour une utilisation chez des patients non répondants dits en "état végétatif"  –  les chercheurs ont pu montrer la présence d'une certaine forme de conscience, chez des patients ayant survécu à leur coma après un arrêt cardiaque ou un traumatisme crânien. Et cela, sans dépendre de la réponse motrice du patient, cette capacité s'avérant en effet totalement indécelable par l'examen clinique de leur comportement externe.
Ainsi les chercheurs liégeois et canadiens offrent-ils à présent, grâce à l'électroencéphalographie, une nouvelle manière d'examiner la conscience après un coma sans pour autant dépendre de la réponse motrice du patient.
"Avec notre équipe, nous essayons de développer toutes les techniques possibles et imaginables pour déceler, dans cette problématique très complexe de la conscience humaine, le moindre signe, nous confie encore le clinicien-chercheur. Nous voulons pouvoir répondre aux questions : est-ce que le patient est conscient ? Si non : est-ce qu'il va récupérer un jour cette conscience ? Si oui : de quoi est-il conscient au juste ? Et cela nécessite une communication. Nous allons essayer de mieux documenter le diagnostic et le pronostic chez ces patients, car il est clair que l'on ne peut prendre une décision juste si le diagnostic ou l'estimation des chances de récupération est, au départ, erroné."

Source: La Libre 04/03/2012


Articles similaires

Des chercheurs de l'ULB produisent des cellules nerveuses humaines et les transplantent avec succès

Des chercheurs de l'ULB produisent des cellules nerveuses humaines et les transplantent avec succès

- Recherche sur les embryons

Les chercheurs ont utilisé au départ des cellules souches pluripotentes humaines, soit issues d'embryons précoces, soit issues de reprogrammation à partir de cellules de peau de donneurs sains. Ils ont ensuite développé un système de culture de ces cellules, pour les transformer efficacement en l'ensemble des cellules nerveuses (neurones) qui composent normalement le cortex cérébral. Le système récapitule ainsi les grandes étapes du développement cérébral humain, permettant la production de ce...

Lire la suite

Pays-Bas : le contrôle de l’euthanasie remis en cause par des chercheurs américains

Pays-Bas : le contrôle de l’euthanasie remis en cause par des chercheurs américains

- Euthanasie et suicide assisté

La loi dépénalisant l'euthanasie et le suicide assisté aux Pays-Bas se décrit comme stricte et rigoureuse, et pourtant, une étude menée par David Miller and Dr Scott Kim du département de bioéthique au National Institutes of Health (NIH) (USA) suggère le contraire.

Le but de leur étude est de comprendre comment les organes qui contrôlent et avalisent a posteriori les euthanasies, les Commissions RTE (Regionale Toetsingscommissies Euthanasie), définissent et évaluent les critères d'euthanasie ...

Lire la suite

Trisomie 21 : des chercheurs appellent l’UE à financer la recherche sur des traitements prometteurs

Trisomie 21 : des chercheurs appellent l’UE à financer la recherche sur des traitements prometteurs

- Trisomie 21

A l'occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21, le 21 mars dernier, des chercheurs travaillant sur ce handicap affirment être potentiellement en mesure de « mettre au point un traitement améliorant, voire normalisant, les fonctions intellectuelles des personnes porteuses de trisomie 21 » pour les rendre plus autonomes. Issus de différentes universités, instituts ou centres de génétique, ces scientifiques demandent au Parlement européen d'en faire une priorité politique de la recherche e...

Lire la suite