Etats-Unis : trafic d’organes de fœtus avortés au Planning familial International

Etats-Unis : trafic d’organes de fœtus avortés au Planning familial International

Après deux ans et demi d'enquête, un centre de recherche américain dénonce un immense trafic d'organes d'enfants avortés par le Planning Familial américain. 
Aux Etats-Unis, le Planning Familial reçoit 500 millions de dollars des Etats par le biais de Medicaid, l'assurance publique d'Etat, et 60 millions directement par l'Etat fédéral. Ce sont près de 2,7 millions de patients qui font, chaque année, appel aux services de l'International Planned Parenthood Federation (IPPF) aux Etats-Unis. Le tiers environ du 1.000.000 d'avortements annuels américains le sont dans une des 700 cliniques gérées par l'IPPF.
 Mais c'est aussi au niveau international qu'agit l'IPPF via son réseau mondial de 151 associations qui se mobilisent, en accord avec des ONG locales, pour la promotion des droits en matière de santé reproductive (incluant le droit à l'avortement). L'ampleur de cette organisation, solidement financée, lui a permis de se développer de façon considérable en Europe et dans les pays en v...

Lire la suite


Royaume-Uni : la Cour Européenne des Droits de l’Homme refuse le droit à l’euthanasie

Dans un arrêt Nicklinson et Lamb c/ Royaume-Uni, en date du 16 juillet 2015, la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) a unanimement rejeté la demande d'euthanasie et du suicide assisté de deux ressortissants britanniques âgés de cinquante ans, conformément à leur législation nationale. En effet, l'article 2 de la loi de 1961 sur le suicide prohibe le suicide assisté, et le droit britannique assimile l'euthanasie volontaire à un meurtre. Cette décision est définitive.
Le premier ressortissant Mr. Nicklinson, désormais décédé, était atteint du locked-in syndrome. C'est sa femme, Mme. Nicklinson, qui réclamait pour lui son euthanasie au nom de l'article 8 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme relatif au respect de la vie privée et familiale.
Mr. Lamb était quant à lui paralysé et demandait à ce qu'une tierce personne lui administre une injection létale.
Ces deux demandes ont été jugées incompatibles avec la Convention Européenne des Droits de l'Homme, dans la continui...

Lire la suite


Suisse : La Cour fédérale refuse de reconnaître la GPA pour un couple d’hommes

Dans un arrêt rendu le 21 mai 2015 et publié le 29 juillet, la Cour fédérale suisse, a refusé à un couple d'hommes suisses le droit de se voir reconnaître le recours à la gestation pour autrui.
Les deux hommes, en couple depuis quelques temps ont eu recours en 2010 à un contrat de mère porteuse en Californie, auprès d'une femme américaine pour donner naissance à un enfant, avec insémination de sperme d'un donneur anonyme. Peu de temps avant la naissance de l'enfant, en 2011, les deux hommes se sont unis civilement.
Aux Etats-Unis, les deux hommes ont pu être reconnus comme pères de l'enfant, malgré l'absence de lien biologique avec ce dernier. De retour en Suisse, le couple n'a pas eu d'obstacle auprès du canton de Saint Gall. Mais c'est l'Office fédéral de la justice qui s'est saisi de cette affaire, contraire au droit suisse. Le droit suisse impose en effet qu'un lien biologique soit établi pour qu'un homme puisse être reconnu comme père d'un enfant.
Le couple a interjeté appel. M...

Lire la suite