Une proposition de loi MR contre l’eugénisme

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités - Belgique

Publié le : 22/02/2011

Les sénateurs MR Jacques Brotchi et Christine Defraigne ont déposé une proposition de loi contre l'eugénisme. Le texte vise à améliorer la loi encadrant la procréation médicale assistée de sorte que le choix du sexe des embryons soit désormais interdit.
Le réseau des hôpitaux anversois avait annoncé fin janvier avoir ouvert une enquête après que la télévision néerlandaise eut révélé qu'un gynécologue anversois proposait à ses patients des traitements permettant le choix du sexe de leur enfant. (Voir le Bulletin de l'IEB)
Ce gynécologue "a complètement retourné la philosophie de la loi et a profité d'un ‘flou juridique' pour pratiquer une forme d'eugénisme" , estiment les deux sénateurs. La loi interdit les "recherches ou les traitements axés sur la sélection du sexe" mais pas stricto sensu "une sélection en amont du processus (sélection de spermatozoïdes)" . Une sélection en amont "totalement inacceptable du point de vue éthique" .

Source : Belga


Articles similaires

Analyse ADN facturée 300 euros en Belgique contre seulement 30 euros en Allemagne.

Analyse ADN facturée 300 euros en Belgique contre seulement 30 euros en Allemagne.

- Génétique

Une société de Munich a été choisie pour effectuer l'analyse annuelle d'environ 8.000 échantillons ADN de personnes condamnées par la justice belge. Les laboratoires belges, qui réalisaient jusqu'à présent ces analyses, regrettent qu'elles ne soient plus effectuées dans le pays, indique De Standaard.
Le gouvernement a décidé d'attribuer dès 2014 l'analyse des échantillons ADN des condamnés à la société allemande Eurofins Medigenomix Forensik afin de réaliser des économies. En effet, une analys...

Lire la suite

Eugénisme euthanasique des personnes atteintes de démence

Eugénisme euthanasique des personnes atteintes de démence

- Euthanasie et suicide assisté

Dans une lettre ouverte du 6 octobre dernier, le Prof. et Président de la Commission fédérale d'évaluation et de contrôle de l'euthanasie Wim Distelmans demande de modifier la loi pour permettre l'euthanasie des personnes démentes.

Selon la loi en vigueur, les patients ne peuvent obtenir l'euthanasie que s'ils sont conscients et capable de discernement. La déclaration anticipée d'euthanasie, qui n'est exécutée qu'en cas de coma irréversible, est donc sans effet si le patient est atteint de dé...

Lire la suite

Euthanasie: propositions déposées au Sénat

Euthanasie: propositions déposées au Sénat

- Euthanasie et suicide assisté

Le 9 mai, deux propositions de loi modifiant la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie ont été déposées notamment par Marleen Temmermans.
Ces propositions de loi n°5-1610/1 et n°5-1611/1 reprennent des propositions de loi précédemment déposées par Myriam Vanlerberghe en 2007 et 2008. Les auteurs souhaitent par la première étendre l'euthanasie aux mineurs sans distinction d'âge. L'euthanasie pourrait être demandée par le mineur lui-même s'il dispose de la faculté de discernement. S'il ne di...

Lire la suite