Trisomie 21 : on en parle au Parlement européen

 Imprimer

Thématique : Maladies et handicaps / Trisomie 21

Actualités

Publié le : 07/03/2019

A l'occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21, un événement aura lieu au Parlement européen à Bruxelles avec comme objectif de se pencher sur les questions suivantes : comment réduire le handicap et améliorer l'autonomie et l'inclusion ? Des jeunes porteurs de trisomie 21, des médecins, des députés européens et des membres de la Commission européenne y ont été conviés à prendre la parole.

En Belgique, 95,5% des cas de diagnostic positif de trisomie 21 pendant la période prénatale conduisent à une interruption de grossesse. L'avortement pour raison de handicap lié à une anomalie génétique fait craindre un retour de l'eugénisme ( Voir l'article de l'IEB )

La systématisation des tests DPNI (diagnostics prénataux non-invasifs), notamment pour identifier les cas de trisomie 21, posent question. Certes, ils n'imposent pas à la femme enceinte de recourir à une interruption de grossesse en cas de test positif, mais leur promotion peut donner l'illusion que l'avortement est une solution normale en réponse à la maladie détectée chez l'enfant à naître. ( Voir le dossier de l'IEB )

Sources : IEB, Lesoir.be


Articles similaires

Trisomie 21 : des chercheurs appellent l’UE à financer la recherche sur des traitements prometteurs

Trisomie 21 : des chercheurs appellent l’UE à financer la recherche sur des traitements prometteurs

- Trisomie 21

A l'occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21, le 21 mars dernier, des chercheurs travaillant sur ce handicap affirment être potentiellement en mesure de « mettre au point un traitement améliorant, voire normalisant, les fonctions intellectuelles des personnes porteuses de trisomie 21 » pour les rendre plus autonomes. Issus de différentes universités, instituts ou centres de génétique, ces scientifiques demandent au Parlement européen d'en faire une priorité politique de la recherche e...

Lire la suite

Trisomie 21 : une nouvelle piste pour soigner les troubles neurocognitifs

Trisomie 21 : une nouvelle piste pour soigner les troubles neurocognitifs

- Trisomie 21

C'est une importante étude sur la trisomie 21 qui a paru début septembre 2019 dans la revue Proceedings of the National Academy of Science, avec le soutien de la Fondation Jérôme Lejeune.

Une hypothèse justement évoquée à l'époque par le Professeur Lejeune (généticien qui a découvert l'anomalie chromosomique responsable de la trisomie 21) vient d'être confirmée par l'équipe de pharmacologie de l'Université Suisse de Fribourg, menée par le Professeur Csaba Szabo.

Cette étude démontre que la s...

Lire la suite

Trisomie 21 : le Service de Santé publique au Royaume-Uni revoit sa copie

Trisomie 21 : le Service de Santé publique au Royaume-Uni revoit sa copie

- Trisomie 21

« Personne ne peut vous dire comment sera la vie de votre enfant. Tout comme pour les enfants qui n'ont pas le syndrome de Down. » Depuis quelques semaines, cette phrase figure sur le site du Service de Santé publique au Royaume-Uni (NHS) sous la rubrique « Syndrome de Down ». La page internet, qui auparavant ne laissait voir qu'une liste alarmante de problèmes de santé liés à la trisomie 21, a subi une véritable refonte au profit de l'accueil des personnes porteuses de ce handicap.

Ce change...

Lire la suite