Une étude sur l’élargissement de l’accès au “forfait palliatif” au-delà des trois mois en Belgique

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Belgique

Publié le : 21/04/2022

Auteur / Source : Institut Européen de Bioéthique

Jeroen Schoenmakers, Chef de cabinet adjoint du ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke, exprimait en octobre dernier sa volonté d'élargir l'accès au “forfait palliatif” aux patients d'une espérance de vie supérieure à trois mois. Ainsi le Centre Fédéral d'expertise des soins de santé en Belgique prévoit de publier une étude sur le “forfait palliatif” au cours du premier trimestre de l'année 2023. Cette étude visera à répondre aux questions suivantes : « comment prendre en charge les patients en soins palliatifs, les besoins des structures de soins actuelles et la manière de les réglementer dans un pays complexe comme la Belgique ? ».

Les soins palliatifsse sont développés dans un souci d'offrir des soins et un accompagnement de qualité aux patients incurables ou en phase terminale” et à leur famille, et requièrent une équipe pluridisciplinaire médecins, infirmiers, psychologues, assistant sociaux, etc.

Le “forfait palliatif” lui est une aide additionnelle en soins et matériels médicaux pour les patients palliatifs à domicile financés partiellement par eux-mêmes. Actuellement pour bénéficier du “forfait palliatif”, il faut remplir plusieurs conditions : le patient doit avoir une maladie incurable ; il doit être dans une situation physique ou psychique en sévère dégradation ; aucune thérapie ne peut améliorer son état ; il a une espérance de vie inférieure à 3 mois ; ses besoins physiques, sociaux et spirituels nécessitent la mise en place de moyens très soutenus en termes d'engagement ; il doit exprimer son souhait de mourir à domicile ; et satisfaire aux conditions présentes dans le formulaire de demande, dit “Avis médical”.

Ainsi aujourd'hui, les patients qui répondent à toutes les conditions, mais dont l'espérance de vie est estimée à plus de trois mois, sont écartés et ne peuvent recevoir cette aide financière (“forfait palliatif”).  Selon Joachim Cohen, responsable de l'End Of Life Care Research Group, l'élargissement au-delà des trois mois serait bénéfique pour la qualité de vie du patient et pour celle de son entourage, et correspondrait donc à améliorer l'état actuel des soins palliatifs proposés. Dans le même esprit, une campagne (“bienplusquedessoins.be”) en 2020 venait renseigner les bienfaits des soins palliatifs pour toute personne atteinte d'une maladie incurable, qu'importe l'espérance de vie. Ces soins permettent de souligner l'humanité de ces personnes bien vivantes, au-delà de leur maladie.


Articles similaires

Certification ISO 9001 pour un service de soins palliatifs

Certification ISO 9001 pour un service de soins palliatifs

- Soins palliatifs

L'unité des soins palliatifs du CHR Clinique Saint-Joseph - Hôpital de Warquignies vient de recevoir l'ISO-9001. Cette norme, obtenue dans le cadre d'un programme de certification internationale, fait de "La Maison Comtesse" un leader en termes de "démarches de qualité".

Pour obtenir la fameuse certification, les équipes de "La Maison Comtesse" se sont intéressées au concept de traçabilité : "Qui fait quoi, quand, comment, pourquoi et avec qui ?". Répertorier, classer, trier, regrouper, contr...

Lire la suite

Les soins palliatifs comme composante essentielle du" Vivre ensemble"

Les soins palliatifs comme composante essentielle du" Vivre ensemble"

- Soins palliatifs

Le modèle des soins palliatifs doit s'adapter. Encore fortement construits autour des institutions de soins, les soins palliatifs sont appelés à faire partie intégrante de la vie en société pour permettre aux patients ou personnes âgées d'être soignés le plus longtemps possible dans leur environnement propre.

C'est ce que soutient une récente étude menée par le groupe de recherche End of Life Care (UGent et VUB), « Tijd voor een echte vermaatschappelijking van palliatieve zorg? ». Les cherche...

Lire la suite

Belgique : élargissement de l'accès aux soins palliatifs

Belgique : élargissement de l'accès aux soins palliatifs

- Soins palliatifs

La ministre belge des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block, évoquait récemment sa volonté de ne pas limiter l'accès aux soins palliatifs aux seuls patients en fin de vie (cf. Bulletin de l'IEB). C'est chose faite depuis le 23 juin 2016. La Chambre a en effet voté à l'unanimité une proposition de loi élargissant la définition des soins palliatifs afin de permettre à des patients qui ne sont pas en phase terminale d'y accéder.

La proposition de loi modifiant la loi du 14 j...

Lire la suite