Belgique : les soins palliatifs pour une prise en charge complète et à temps

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Belgique

Publié le : 27/10/2016

A l'occasion de la journée mondiale des soins palliatifs du 8 octobre dernier, la Fédération bruxelloise pluraliste de soins palliatifs et continus (FBSP) a rappelé l'importance de mettre en oeuvre les soins palliatifs dès que possible. Des soins de confort sont souvent nécessaires dès le diagnostic de maladie grave. Or, il ressort de diverses études que les soins palliatifs commenceraient en Belgique en moyenne trois semaines avant le décès. A l'occasion de la Journée mondiale des soins palliatifs, la FBSP s'est inscrite en faux contre cette vision « dépassée » des soins palliatifs.

En effet, « la réalité de terrain montre que les besoins de confort et de soulagement peuvent se manifester dès le diagnostic de maladie grave. Différentes études sont venues d'ailleurs objectiver les besoins médico-psycho-sociaux bien avant la phase terminale. »
Deux évolutions sont à signaler : d'une part, les soins palliatifs ne sont plus désormais réservés à la fin de vie, d'autre part, les soins curatifs et les soins palliatifs ne sont pas mutuellement exclusifs. Des soins palliatifs précoces améliorent bien sûr le confort du patient mais allongent également sa durée de vie. Ils évitent des traitements agressifs et des hospitalisations inutiles.

Pour détecter les patients palliatifs plus précocement (toutes pathologies confondues), une étude dirigée par le Pr Demesdt, à la demande du SPF Santé publique, vient de produire l'outil PICT (Palliative Indicator Tool). Celui-ci, lorsqu'il sera implémenté, permettra d'évaluer l'intensité des besoins des patients en fin de vie. (Voir Bulletin de l'IEB ICI)
Dominique Bouckenaere, présidente de la FBSP, espère que tout cela fera avancer les mentalités. « Il ne reste plus à présent qu'à faire reculer les clichés, lutter contre les tabous et faire de cette nouvelle vision un nouveau standard des soins. Il est donc plus que temps d'adapter la loi sur les soins palliatifs de 2002 à l'évolution médicale. »
Source : Le Journal Du Médecin

 


Articles similaires

Il y a moyen de rire en soins palliatifs !

Il y a moyen de rire en soins palliatifs !

- Soins palliatifs

L'équipe de soins palliatifs de l'hôpital de La Châtaigneraie (France, en Vendée) a tourné un clip vidéo publiée sur leur page Facebook. Elle a été projetée lors de la journée régionale des soins palliatifs, le 23 mai, à Angers.

Durant six minutes, la vidéo nous emmène, avec humour, dans l'environnement des soignants, des couloirs de l'hôpital à la salle de pause, aux chambres des patients à la distribution des repas.

" Notre quotidien, ce sont les appareils de soins, les patients que l'on r...

Lire la suite

Belgique : kits d’urgence pour les infirmiers en soins palliatifs à domicile ?

Belgique : kits d’urgence pour les infirmiers en soins palliatifs à domicile ?

- Soins palliatifs

La députée fédérale Ine Somers (Open Vld) a déposé une proposition de résolution relative à la légalité du stockage et du transport des médicaments  à usage palliatif. Elle propose que les infirmiers d'une équipe mobile de soins palliatifs à domicile puissent disposer d'un « Kit d'urgence ». « Dans une situation exceptionnelle d'un patient palliatif à domicile, il peut être nécessaire que l'infirmier de l'équipe des soins palliatifs administre rapidement les médicaments prescrits par le médeci...

Lire la suite

Canada : un appel à projets pour développer et innover en soins palliatifs

Canada : un appel à projets pour développer et innover en soins palliatifs

- Soins palliatifs

Près de 70 % des quelque 220.000 Canadiens qui décèdent chaque année n'ont pas accès à des soins palliatifs. De plus, pour bon nombre d'entre eux, la prestation de ces services ou l'aiguillage vers les soins palliatifs n'a lieu que dans les dernières semaines de vie. La culture palliative n'est donc pas encore diffusée auprès des citoyens canadiens alors que le gouvernement tend à promouvoir l'aide médicale à mourir (Suicide assisté et euthanasie).

C'est pourquoi, il est urgent d'améliorer l'...

Lire la suite