La Justice belge accorde l'euthanasie à un homme interné depuis 30 ans

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 15/09/2014

Frank Van Den Bleeken est détenu depuis près de 30 ans, pour plusieurs délits à caractère sexuel. La prison qui l'héberge n'a pu développer une structure de soins adaptés à son cas et à sa souffrance psychique. Cet homme en situation de grande fragilité a demandé l'euthanasie il y a trois ans, évoquant une souffrance psychique insupportable. La Commission fédérale relative à l'euthanasie lui a répondu qu'elle n'examinerait cette demande que lorsque toutes les possibilités thérapeutiques auraient été épuisées, et notamment un transfert vers les Pays-Bas dans une institution pour internés qui prodiguerait les soins nécessaires et adaptés à M. Van Den Bleeken. Monsieur Van Den Bleeken a alors cité la Ministre de la Justice en vue d'obtenir ce transfert ou d'être euthanasié. Le transfert n'a pu être accordé pour des raisons juridiques.
C'est ainsi que Frank Van Den Bleeken a réitéré sa demande d'euthanasie. La cour d'appel de Bruxelles devait se prononcer ce lundi,  mais entre-temps un accord est intervenu entre le SPF Justice et l'avocat du détenu. Celui-ci sera transféré dans un hôpital du pays pendant 48 heures « pour faire ses adieux à sa famille » avant d'être euthanasié par un médecin.
Cet accord vient d'être acté par la cour d'appel de Bruxelles.

Voir aussi interpellation du Dr Louis IDE  (Janvier 2013) - et aussi Bulletin IEB (Vijf gedetineerden die in een gevangenis verblijven, hebben een aanvraag tot euthanasie ingediend)
 


Articles similaires

Belgique : les médecins ont euthanasié 2 enfants et un adolescent

Belgique : les médecins ont euthanasié 2 enfants et un adolescent

- Euthanasie et suicide assisté

Agés de 9, 11 et 17 ans, ils ont été euthanasiés entre janvier 2016 et décembre 2017.

C'est ce que révèle le huitième rapport de la Commission fédérale de Contrôle et d'Evaluation de l'Euthanasie , couvrant la période 2016-2017. L'adolescent de dix-sept ans était atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne, et le petit garçon de neuf ans avait une d'une tumeur au cerveau. Quant à l'enfant de 11 ans, il était atteint de fibrose kystique.

C'est en juillet 2014 que le gouvernement a voté l'...

Lire la suite

Luxembourg : polémique autour des déclarations anticipées d’euthanasie

Luxembourg : polémique autour des déclarations anticipées d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Dans une question parlementaire récente, la députée luxembourgeoise LSAP Claudia Dall'Agnol a interrogé la ministre de la santé sur la validité des déclarations anticipées d'euthanasie déposées au Luxembourg. En effet, la loi prévoit qu'une personne a la possibilité de consigner par écrit, dans des dispositions de fin de vie, les conditions dans lesquelles elle désire subir une euthanasie, lorsqu'elle est atteinte d'une affection accidentelle ou pathologique incurable et qu'elle se trouve dans...

Lire la suite

Où en est-on dans le débat euthanasie en Belgique?

Où en est-on dans le débat euthanasie en Belgique?

- Euthanasie et suicide assisté

Les groupes socialistes et libéraux, dont des représentants avaient présenté la semaine dernière à la presse des propositions en vue d'étendre l'actuelle loi autorisant l'euthanasie, ont essuyé une volée de bois vert en Commission du Sénat.
Le cdH et le CD&V s'en sont pris à leurs partenaires de majorité alors que la N-VA et les Verts ont appelé la majorité à mettre de l'ordre dans ses rangs pour la bonne tenue du débat parlementaire. Le co-président MR de la Commission Alain Courtois a indiqu...

Lire la suite