Infirmier de Wevelgem : 123 familles demandent à savoir

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 23/06/2014

Faisant suite aux soupçons de meurtres qui pèsent sur l'infirmier Ivo P. ( voir Bulletin ), près de 123 familles qui souhaiteraient obtenir plus d'information quant à la mort d'un de leur proche décédé à l' AZ Deltaziekenhuis à Menin, se  sont manifestées auprès du service  de l'ombusdman de l'hôpital. 31 plaintes ont d'ores et déjà été enregistrées auprès de la police.

 


Articles similaires

33 personnes euthanasiées en 1 an par Ulteam, une équipe de médecins et infirmières

33 personnes euthanasiées en 1 an par Ulteam, une équipe de médecins et infirmières

- Euthanasie et suicide assisté

Parmi ces 33 personnes, 5 venaient de l'étranger. Voilà ce que mentionne l'article paru dans De Morgen et reprenant les propos du Prof. Wim Distelmans.  Ulteam euthanasie les personnes dont la « demande n'a pas été assez entendue » par d'autres institutions. De plus, Ulteam estime qu'il est conforme à la loi dépénalisant l'euthanasie en Belgique de pouvoir euthanasier les visiteurs étrangers qui le demandent et qui se déplacent tout spécialement pour y être euthanasiés. Les Pays-Bas quant à eu...

Lire la suite

Les infirmières belges soutiendraient-elles la pratique de l’euthanasie?

Les infirmières belges soutiendraient-elles la pratique de l’euthanasie?

- Euthanasie et suicide assisté

Les infirmières en pédiatrie en Belgique veulent elles vraiment pouvoir euthanasier des enfants atteints de maladies incurables ? Un article récent paru dans « The American Journal of Critical Care » semble le suggérer. Cet article a été rédigé suite à une enquête * réalisée auprès de 141 infirmières. 

L'euthanasie des enfants est illégale en Belgique, tandis que l'euthanasie des adultes est autorisée à certaines conditions et doit être réalisée par un médecin. L'enquête établit « qu'une majo...

Lire la suite

Infirmier de Wevelgem : le cas ne serait pas unique ?

Infirmier de Wevelgem : le cas ne serait pas unique ?

- Euthanasie et suicide assisté

Alors que l'infirmier de Wevelgem est inculpé d'assassinats (voir Bulletin précédent), l'association flamande pro-euthanasie Recht op Waardige Sterven (RWS), dont le pendant francophone est l'Association pour le droit de mourir dans la Dignité (ADMD), tient à dédramatiser le fait que l'infirmier aurait tué 48 personnes par compassion. « Par de nombreux témoignages de soignants et d'accompagnants auprès des personnes en fin de vie, nous savons qu'ils sont nombreux à avoir aidé des patients à mo...

Lire la suite