Euthanasie de personnes démentes : aveux d'un médecin expert

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 21/03/2013

Dans le cadre de l'élargissement de la loi dépénalisant l'euthanasie, les parlementaires ont entamé un nouveau volet relatif à l'étude de nombreuses propositions de loi qui permettraient aux personnes atteintes de démence de planifier leur demande d'euthanasie dans certaines conditions. Pour aider les parlementaires à saisir le vécu du terrain, une nouvelle audition d'experts a eu lieu en commissions réunies Justice et Affaires sociales ce mercredi 20 mars au Sénat belge.
Les experts invités et choisis par les partis politiques étaient : le docteur Marc Cosyns, médecin généraliste, Vakgroep huisartsgeneeskunde en eerstelijnsgezondheidszorg UGent; le  professeur Peter De Deyn, neurologue, Universiteit Antwerpen; Monsieur Michel Foulon, algemeen coördinator van het Nationaal Verbond van Katholieke Vlaamse Verpleegkundigen en Vroedvrouwen; et Madame Sabine Henry, présidente de la Ligue Alzheimer asbl.

Lors de cette audition publique en commission, le Dr Cosyns a affirmé n'avoir jamais jugé utile de déclarer aucune des euthanasies qu'il a pourtant pratiquées, et ce, depuis 2011, une obligation pourtant prévue par la loi.
Le Dr Cosyns a de plus invité le législateur à éliminer la loi relative à l'euthanasie ainsi que celle relative aux soins palliatifs, pour uniquement garder la loi relative aux droits des patients.

 


Articles similaires

Un avis sur l'extension de l'euthanasie aux mineurs est en cours d'élaboration au sein de l'Académie

Un avis sur l'extension de l'euthanasie aux mineurs est en cours d'élaboration au sein de l'Académie

- Euthanasie et suicide assisté

Les commissions de la Justice et des Affaires sociales du Sénat reprennent mercredi 6 novembre la discussion des articles de la proposition de loi qui étend la possibilité de l'euthanasie aux mineurs d'âge. Les travaux révèlent une fracture au sein de la majorité entre d'une part les socialistes et libéraux, auteurs de la proposition de loi, et d'autre part le cdH et le CD&V. Le cdH a demandé des auditions supplémentaires, ce qui a été refusé.
Un avis sur l'extension de l'euthanasie aux mineur...

Lire la suite

Distelmans: "Un nouveau débat sur l'euthanasie s'impose"

Distelmans: "Un nouveau débat sur l'euthanasie s'impose"

- Euthanasie et suicide assisté

Wim Distelmans, professeur en médecine palliative à la VUB et président de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, plaide pour la réouverture du débat concernant l'euthanasie, apprend-on dans l'hebdomadaire médical flamand De Huisarts. Il souhaite ainsi que les personnes présentant une "incapacité irrévocable acquise d'exprimer ce qu'elles veulent" entrent en ligne de compte pour une euthanasie. Il s'agit entre autres de patients souffrant d'une tumeur au cerveau ou...

Lire la suite

Euthanasie des enfants :  sévérité de la déclaration de parlementaires du Conseil de l'Europe

Euthanasie des enfants : sévérité de la déclaration de parlementaires du Conseil de l'Europe

- Euthanasie et suicide assisté

61 membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe émanant de plusieurs pays et partis politiques, dont les socialistes, ont signé une "déclaration écrite" relative au projet de loi qui dépénaliserait l'euthanasie des enfants en Belgique.

Les signataires affirment que la Belgique se trompe lourdement en pensant « que les enfants sont capables de donner leur consentement éclairé à l'euthanasie et qu'ils peuvent comprendre la signification grave et les conséquences d'une telle décis...

Lire la suite