Clinique de la fin de vie ou clinique de l’euthanasie ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 10/01/2012

Les déclarations à propos d'une clinique de l'euthanasie du Dr Distelmans ont provoqué, en janvier 2011, un tollé général. (Bulletin de l'IEB) On croyait le dossier enterré. Or voici que l'UZ Brussel (VUB) met sur pieds avec l'Academisch Medisch Centrum Wemmel une initiative pour  "encadrer" les patients terminaux ou incurables.
L'objectif de celle-ci serait d'instaurer une "consultation de seconde ligne"  (médecins et infirmières formés à la pratique de l'euthanasie) pour les patients souffrant de maladies incurables, les patients terminaux, ainsi que les patients atteints de troubles psychiatriques. Les responsables de ce groupe, très proche du LEIFdoctors (LevensEindeInformatieForum),  partent d'un quadruple constat : les législations relatives à la fin de vies sont méconnues, il est fait trop peu et souvent trop tard appel aux soins palliatifs, les cas d'acharnement thérapeutique existent toujours et les demandes d'euthanasie provenant de patients non terminaux ou atteints de maladies psychiatriques ne sont pas suffisamment entendues.
Ils souhaitent dès lors mettre en place une équipe pluridisciplinaire (ULTEAM) qui recevrait en consultation ces patients pour répondre à leurs questions concernant la fin de vie, leur donner un avis sur leur demande d'aide, les accompagner et les renvoyer vers les praticiens adéquats.
La vigilance est de mise lorsqu'au même moment, une étude révèle que pour certains médecins, l'euthanasie peut être aujourd'hui considérée comme une "pratique palliative". On peut se demander si une institution où l'euthanasie se pratique mettra vraiment tout en oeuvre pour donner le meilleur des soins palliatifs et accompagner la personne en fin de vie vers sa mort naturelle ?


Articles similaires

Pays-Bas : euthanasie pour « fatigue de vivre » ?

Pays-Bas : euthanasie pour « fatigue de vivre » ?

- Euthanasie et suicide assisté

Nul besoin d'élargir la loi dépénalisant l'euthanasie aux Pays-Bas aux personnes considérant que leur vie est « accomplie » et qui souhaiteraient pour cette seule raison qu'un médecin y mette fin. C'est la conclusion du rapport Schnabel, remis au gouvernement néerlandais le 4 février 2016.
Alerté par plusieurs psychiatres quant aux potentielles dérives de la loi euthanasie, le gouvernement a chargé des experts d'étudier la possibilité d'une extension de la loi actuelle dépénalisant l'euthanasi...

Lire la suite

"Artsen schuiven euthanasie als een hete aardappel door"

"Artsen schuiven euthanasie als een hete aardappel door"

- Euthanasie et suicide assisté

Arts Sarah Van Laer is de voorbije twee jaar bij liefst 14 euthanasieaanvragen geroepen. Vaak wordt verwacht dat zij dan ook, en liefst meteen, 'het spuitje geeft'. 'Men beseft niet hoe weinig artsen euthanasie willen uitvoeren', zegt ze.
Sarah Van Laer heeft geen goed oog in de mogelijke uitbreiding van de euthanasiewet naar minderjarigen. 'Ik vraag me af wie bij hen euthanasie zal willen uitvoeren.'
De Standaard 24/06/2013

De Leif*-artsen, de artsen die andere dokters bijstaan bij...

Lire la suite

Les soins palliatifs édictent leurs recommandations pour pratiquer l’euthanasie

Les soins palliatifs édictent leurs recommandations pour pratiquer l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau Flash Expert pour décrypter les recommandations de la Fédération des soins palliatifs en Flandre : ICI

La Fédération des soins palliatifs en Flandre a publié récemment des recommandations destinées aux aidants confrontés à une demande d'euthanasie d'une personne majeure. En réalité, cette dénommée « directive euthanasie » s'adresse principalement aux médecins et aux infirmiers et leur donne une ligne de conduite à observer depuis la demande jusqu'à l'exécution de l'euthanasie.

On peu...

Lire la suite