CEDH - Affaire Vincent Lambert c. France - Alimentation et hydratation artificielle

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Alimentation et hydratation

Actualités

Publié le : 10/10/2014

Le Greffier de la Cour Européenne des Droits de l'Homme a annoncé le 7 octobre dernier que l'affaire « Vincent Lambert contre France » sera vraisemblablement traitée devant la « Grande Chambre » de la Cour. Cela signifie concrètement qu'un collège de dix-sept juges devra se prononcer sur l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation artificielle de Vincent Lambert (au lieu de sept juges). La décision qui sera rendue aura de ce fait une autorité particulière. Une raison de plus pour suivre de près cette affaire. (Voir ICI)
Source : Communiqué Officiel du Greffier de la Cour
 


Articles similaires

Mort de Vincent Lambert

Mort de Vincent Lambert

- Alimentation et hydratation

L'annonce est tombée ce jeudi 11 juillet, vers 9 heures. Après plus de 10 ans d'une éprouvante affaire judiciaire (Voir dossier : L'histoire de Vincent Lambert : Jalons d'une saga judiciaire), Vincent Lambert est décédé, des suites de l'arrêt de ses soins (hydratation et alimentation) commencé le 2 juillet. Ce nouvel arrêt résultait du pourvoi en cassation du gouvernement français contre une décision de la Cour d'Appel de Paris, qui avait ordonné le 20 mai la reprise des soins, conformément à ...

Lire la suite

80% des arrêts d'alimentation et d'hydratation pratiqués sans l'accord du patient

80% des arrêts d'alimentation et d'hydratation pratiqués sans l'accord du patient

- Alimentation et hydratation

Une récente étude publiée dans le Journal of Medical Ethics révèle que la plupart des décisions d'arrêt d'alimentation et d'hydratation (AAH) sont pratiquées en Belgique, dans 80% des cas, sans l'accord du patient, et en dépit de leur droit. Cette décision conduit pourtant à la mort de celui-ci.
Cette étude a été menée par des chercheurs de l'Université de Bruxelles et de l'Université de Ghent. Ils ont établi que si les patients n'avaient pas été consultés, c'était en raison de leur état de dé...

Lire la suite

Alimentation artificielle : le KCE donne ses recommandations aux futurs élus

Alimentation artificielle : le KCE donne ses recommandations aux futurs élus

- Alimentation et hydratation

« En Belgique, 33 % des patients hospitalisés, 16 % des résidents de maisons de repos et près de 13 % des personnes âgées vivant à domicile souffrent de dénutrition », révèle le dernier rapport du Centre Fédéral d'Expertise des soins de santé. (KCE)

La dénutrition* touche souvent des personnes « qui ne sont plus en mesure de prendre soin d'elles-mêmes (p. ex. certaines personnes très âgées) ou qui ont subi des interventions chirurgicales lourdes, de la chimiothérapie ou de la radiothérapie, o...

Lire la suite