Belgique et Suisse : nouveau-nés déposés dans des « boîtes à bébés »

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 06/03/2015

En décembre dernier, un nouveau-né belge, qui a reçu le prénom de Jules, a été déposé dans la boîte à bébés installée par l' ASBL Moeders voor Moeders à Borgerhout (Anvers). Il s'agit du cinquième nourrisson ainsi confié dans l'anonymat à l'association depuis sa création en 2000. Le président du CPAS d'Anvers a précisé que Jules a été confié à une famille d'accueil. Presque simultanément, en Suisse, un nourrisson a aussi pu être recueilli dans la fenêtre à bébé de l'hôpital d'Einsiedeln dans le Canton de Schwyz. C'est le dixième nourrisson déposé dans cette « fenêtre » depuis 2001.
En Belgique, afin que la maman puisse conserver l'anonymat et donner naissance à son enfant tout en bénéficiant d'un accouchement dans de bonnes conditions, certains sénateurs ont déjà proposé que soit votée une loi permettant l'accouchement dans la discrétion. (Voir Bulletin de l'IEB)
 


Articles similaires

Belgique : une « boîte à bébé » en région Bruxelloise

Belgique : une « boîte à bébé » en région Bruxelloise

- Grossesse

L'installation d'une « boîte à bébé » est prévue à Evere avant la fin du mois de janvier. C'est la deuxième du genre installée en Belgique depuis celle d'Anvers en 2009, qui a déjà recueilli neufs bébés. En Suisse, ce dispositif existe depuis 2001 et a accueilli une vingtaine de nourrissons.

S'il est vrai qu'une telle solution est particulièrement difficile pour la maman, elle reste néanmoins une alternative à l'avortement lorsqu'une femme se trouve en situation de détresse face à une grosses...

Lire la suite

Un seul Australien qui sauve 2 millions de bébés

Un seul Australien qui sauve 2 millions de bébés

- Grossesse

Cet Australien, James Harrison, a donné son plasma vendredi dernier pour la dernière fois dans un centre de la Croix-Rouge. Après 1.170 dons en un peu plus de 60 ans, l'homme désormais âgé de 81 ans a atteint la limite autorisée.

Son plasma, qui contient un anticorps très rare, le « anti-D », aura permis d'éviter la maladie hémolytique  à 2,4 millions de nouveaux-nés. Cet anticorps s'est révélé particulièrement puissant pour empêcher les femmes enceintes de développer des anticorps « D », déc...

Lire la suite

Conférence IEB: Handicap du nouveau-né : faire vivre ou laisser mourir ? / 18 février 2014 à 20h

- Grossesse

L'Institut Européen de Bioéthique vous invite le

Mardi 18 février à 20h à la conférence :

Handicap du nouveau-né : faire vivre, laisser mourir ?

par Laurence HENRY, Infirmière anesthésiste, Doctorante en Philosophie (Paris-Est Marne-la-Vallée),
auteur de l'essai « On ne peut imposer cela à personne » (Ed. Salvator, 2013)
Un drink sera offert à l'issue de la conférence.

Lieu : Hôtel THON, rue de la loi 75, Bruxelles (Parking rue de Trèves)

PAF : 5 euros à payer à l'entrée.
Inscription co...

Lire la suite