Planning Familial américain : un service public ou bien une entreprise lucrative ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 09/01/2018

L'organisation américaine « Planned Parenthood » (PP), qui offre "soins" et informations en matière de santé sexuelle, fait état de 321.384 avortements provoqués en 2017, activité lucrative puisqu'elle a généré par là un profit de $ 98.5 millions.

C'est ce que révèle son rapport annuel d'activités.  Dans la présentation de ce rapport, Cecile Richards, présidente de ces centres de planning familiaux, a mis l'accent sur les efforts de l'organisme en matière de soins prénataux et de contraception. Les centres ont organisé 3,889 adoptions et procuré 7,762 soins prénataux sur l'année, - soit une adoption pour 83 avortements, et un soin prénatal pour 41 avortements.

Abby Johnsson, ancien directeur de « Planned Parenthood », constate que l'organisation, bien qu'ayant offert ses services à 100.000 personnes de moins qu'en 2016, a de nouveau réussi à dépasser la barre des 321.000 avortements en 2017. Selon lui, « PP » démontre par ses activités et ses manifestations, qu'elle n'est plus un organisme de santé publique, mais un mouvement politique pro-avortement, inculquant sa vision au plus grand nombre possible.

On se rappellera que l'opposition des mouvements pro-avortements en Europe lorsque le gouvernement américain avait annoncé qu'il arrêterait de financer le planning familial (voir bulletin de l'IEB ).

Sources : Planned Parenthood Federation


Articles similaires

Etats-Unis : trafic d’organes de fœtus avortés au Planning familial International

Etats-Unis : trafic d’organes de fœtus avortés au Planning familial International

- Avortement

Après deux ans et demi d'enquête, un centre de recherche américain dénonce un immense trafic d'organes d'enfants avortés par le Planning Familial américain. 
Aux Etats-Unis, le Planning Familial reçoit 500 millions de dollars des Etats par le biais de Medicaid, l'assurance publique d'Etat, et 60 millions directement par l'Etat fédéral. Ce sont près de 2,7 millions de patients qui font, chaque année, appel aux services de l'International Planned Parenthood Federation (IPPF) aux Etats-Unis. Le t...

Lire la suite

Le Texas : premier état américain à interdire l’avortement au-delà du premier mois de grossesse

Le Texas : premier état américain à interdire l’avortement au-delà du premier mois de grossesse

- Avortement

Le 1er septembre dernier au Texas, est entrée en vigueur une loi interdisant l'avortement au-delà du premier mois de grossesse (6 semaines d'aménorrhée), soit à partir du moment où peuvent être détectés les battements de coeur de l'enfant à naître. Seule l'urgence médicale peut constituer une exception et justifier un avortement au-delà de ce stade, selon la nouvelle loi. Précédemment, l'avortement hors urgence médicale y était autorisé jusqu'à 20 semaines de grossesse. La particularité du...

Lire la suite

Trisomie 21 : le Service de Santé publique au Royaume-Uni revoit sa copie

Trisomie 21 : le Service de Santé publique au Royaume-Uni revoit sa copie

- Trisomie 21

« Personne ne peut vous dire comment sera la vie de votre enfant. Tout comme pour les enfants qui n'ont pas le syndrome de Down. » Depuis quelques semaines, cette phrase figure sur le site du Service de Santé publique au Royaume-Uni (NHS) sous la rubrique « Syndrome de Down ». La page internet, qui auparavant ne laissait voir qu'une liste alarmante de problèmes de santé liés à la trisomie 21, a subi une véritable refonte au profit de l'accueil des personnes porteuses de ce handicap.

Ce change...

Lire la suite