www.rebelpsy.be : appel à signatures en vue de la révision de la loi euthanasie

 Imprimer

www.rebelpsy.be : appel à signatures en vue de la révision de la loi euthanasie

Le 28 mai 2018, la loi euthanasie belge « fêtera » son 16ème anniversaire. Aucune évaluation de cette loi ni de sa pratique n'a jamais été faite.  Soulignant l'urgence d'une telle démarche face aux dérives actuelles, Els Van Hoof et Nathalie Muylle, députées CD&V, ont déposé à la Chambre une résolution en ce sens le 7 décembre dernier, rejointes en cela par Valérie Van Peel (N-VA).

En admettant qu'il y ait un jour une véritable volonté politique en ce sens, qui en Belgique pourrait mener une telle étude car il s'agit d'y attacher des experts indépendants sur une période plus ou moins estimée à deux ans ? 

Les députées ne sont pas seules à demander une révision de la loi. Suite aux différents appels lancés par des experts « psys » dans les médias belges depuis 2015 (voir aussi VRT), ils sont aujourd'hui 220 médecins cliniciens et universitaires à réclamer cette révision, principalement afin de mieux encadrer voire d'ôter la possibilité d'euthanasier pour souffrance psychique.

Ils o...

Lire la suite 


Proposer aux personnes admises à l’euthanasie de donner leurs organes ?

Professeur émérite à l'Université catholique de Louvain, médecin chirurgien spécialiste des greffes de foie, et membre du comité d'éthique des cliniques Saint-Luc, Jean-Bernard Otte a donné ce mardi 20 février 2018 une conférence à l'Académie royale de Médecine de Belgique sur le thème " Don d'organes après euthanasie." Cette conférence fait suite à une première conférence déjà donnée à Tournai le 16 décembre 2017.

Le Prof. Otte a rappelé, dans une vision qu'il assume être tout-à-fait « utilitariste » selon ses propres termes, l'importance de trouver suffisamment d'organes disponibles pour de potentielles transplantations.

En 2016, 321 belges ont donné leurs organes après leur décès, et 113 ont, de leur vivant, donné un rein ou une partie de leur foie. Ces chiffres font des belges les donneurs les plus importants du réseau « Eurotransplant ». Pourtant en Belgique, cette même année, 107 patients en attente d'un organe sont décédées.

Face à la pression et aux besoins d'organes, le c...

Lire la suite 


La règlementation des biobanques belges s’organise

Une biobanque est une structure qui assure le stockage et la mise à disposition de matériel corporel humain, allant du sang aux gamètes et embryons, exclusivement destiné à la recherche scientifique.

L'activité des biobanques est régulée par la loi du 19 décembre 2008 relative à l'obtention et à l'utilisation de matériel corporel humain destiné à des applications médicales humaines ou à des fins de recherche scientifique. Un arrêté royal du 9 janvier 2018 entrera en vigueur le 1er novembre 2018. Il complète l'article 22 de la loi en décrivant le contenu et les procédures relatives aux obligations que les biobanques devront respecter désormais pour pouvoir continuer à exercer leurs activités.

Une biobanque ne pourra être exploitée qu'une fois notifiée auprès de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Les objectifs et activités de la biobanque devront l'objet d'un avis favorable d'un comité d'éthique. Elle devra également rendre un rapport d'activités périodique à...

Lire la suite